Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

42 - 2000, DAC 220 - Subvention à l'association "Promixités" (19e). - Montant : 100.000 F

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2000


M. Manuel DIAZ, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAC 220 concernant l'attribution d'une subvention à l'association "Promixités", dans le 19e.
La parole est à M. OGÉ.
M. Yves OGÉ. - Il n'y a pas que notre collègue M. BRAVO qui intervient avec délicatesse vis-à-vis de Mme MACÉ de LÉPINAY, j'essayerai d'en faire autant dans le cadre de ce projet de délibération.
Il s'agit d'un projet qui est le fait de cette association "Promixités", qui a été créée il y a une année à peine, et le but de cette association est de mettre en place dans les espaces des mairies d'arrondissement ou dans les locaux annexes appartenant à la Mairie des expositions d'art contemporain, donc de favoriser les jeunes artistes, ce qui est très bien.
Seulement, il nous semble, dans le cadre du groupe "U.D.F. et Modérés", que vu le faible budget de la Culture - ce qui est vrai, le budget de la Culture n'est pas très large - et l'aide que les mairies locales apportent aux jeunes créateurs - car en fait, dans toutes les mairies que je connais, les jeunes créateurs ont portes ouvertes au maximum pour faire des expositions - il nous semble que le budget est mal utilisé dans le cas présent et que nous n'avons pas à favoriser cette initiative. Je pense que l'on pourrait, dans la mesure où l'on prête les locaux à des jeunes créateurs, faire appel à des sponsors ou à des aides extérieures pour faire le même travail.
Donc, notre groupe "U.D.F. et Modérés" ne votera pas cette subvention.
M. Manuel DIAZ, adjoint, président. - Merci, Monsieur OGÉ.
Mme MACÉ de LEPINAY a la parole.
Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint, au nom de la 4e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.
Monsieur OGÉ, nous en avons parlé déjà longuement en 4e Commission. Il se trouve que cette association est récente effectivement : l'association "Promixités" a été créée en 1999, vous l'avez rappelé. Mais elle a été précisément créée dans le but de monter, si je puis dire, un événement en l'an 2000, avec l'idée d'intervenir dans l'ensemble des mairies d'arrondissement en faisant des expositions d'art contemporain sous toutes les formes imaginables.
Evidemment, on peut contester ce principe. De toute façon, il n'y a que six mairies d'arrondissement qui ont finalement accepté d'accueillir ces jeunes artistes.
Je pense que ce projet est intéressant. J'avais, je dois le dire, des réserves à l'origine sur le caractère un peu intempestif de certaines interventions d'artistes dans ces lieux que sont les mairies d'arrondissement, où nos administrés vont pour toutes sortes de démarches administratives et, surtout, pour des circonstances de leur vie personnelle qui ne sont pas toujours très faciles.
Il se trouve que ces projets ont rencontré la sympathie des maires et des secrétaires généraux d'un certain nombre de nos mairies d'arrondissement et je suis, pour ma part, heureuse de pouvoir aider six jeunes artistes à faire des interventions dans l'espace public. J'espère que nous pourrons voir des choses satisfaisantes.
Mes chers collègues, contrairement à ce que dit M. OGÉ, les mairies d'arrondissement ne soutiennent pas tant que cela les jeunes artistes. Bien sûr, il y a des expositions collectives des artistes de tel et tel arrondissement, mais là nous sommes dans un registre très différent et je vous demande, pour une fois, mes chers collègues, de soutenir ces jeunes artistes qui me paraissent sympathiques et dont, je pense, les interventions seront remarquées.
Merci, mes chers collègues.
M. Manuel DIAZ, adjoint, président. - Merci, Madame.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 220.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DAC 220).