Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

149 - VI - Questions des élus non-inscrits.QOC 2000-449 Question de M. François LEBEL, élu R.P.R. non-inscrit, à M. le Préfet de police concernant la sécurité des magasins et des passants de l'avenue Montaigne (8e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2000


Libellé de la question :
"La concentration importante de commerces prestigieux dans le quartier du "Triangle d'or", et notamment l'avenue Montaigne et la rue François 1er (8e), constitue un des plus beaux fleurons du prestige français et attire de nombreux clients étrangers venus du monde entier.
Aussi, est-il important pour l'image de Paris et l'activité économique nationale de conserver cette image de "capitale de la mode et du luxe".
M. François LEBEL demande à M. le Préfet de police, d'une part, de lui donner les statistiques des agressions commises contre plusieurs boutiques de l'avenue Montaigne, des vols à l'arraché et autres délits contre les passants et, d'autre part, de définir les moyens proposés pour assurer la sécurité dans le quartier."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La sécurité des commerces et des établissements de luxe constitue une préoccupation constante des services de police.
Une réunion s'est ainsi tenue à la Préfecture de police le 22 juin dernier, relative à la sécurité des commerces de bijouterie, d'horlogerie et de joaillerie, à laquelle ont participé les représentants les plus qualifiés de ces professions.
Cette réunion a permis de conforter les bases d'un partenariat actif entre les services de la Préfecture de police et les professionnels de ces secteurs d'activité.
Dans le prolongement de cette réunion, une séance de travail, à laquelle participeront le Président du Comité Montaigne, le Président du Comité du Faubourg-Saint-Honoré, M. le Maire du 8e arrondissement ainsi que le Commissaire central de l'arrondissement, est prévue prochainement.
Des faits survenus au cours de ces derniers mois ont, certes, pu raviver les inquiétudes des responsables des commerces de l'avenue Montaigne et de la rue François 1er.
Ces derniers ont en effet été victimes de plusieurs tentatives de vol dont un à la voiture bélier ou de tentatives de bris de vitrines.
Si ces faits, que je déplore vivement, sont particulièrement regrettables, je souhaiterais néanmoins préciser que l'étude statistique comparative, portant sur les 7 premiers mois de 1999 et de 2000, fait apparaître une baisse globale de la délinquance sur le secteur de l'avenue Montaigne et de la rue François 1er, de -32,35 % avec en particulier, une diminution de -52,50 % des vols à la tire et de -37,50 % des cambriolages.
Pour répondre aux préoccupations exprimées par les responsables de ces commerces, un certain nombre de mesures ont été mises en ?uvre par mes services, dont un renforcement significatif de la présence policière, plus particulièrement aux heures d'ouverture et de fermeture des magasins, ainsi qu'une intensification des prises de contact avec les responsables des commerces de ce secteur.
De même, il a été demandé à l'unité d'îlotiers vététistes de la Préfecture de police, ainsi qu'aux fonctionnaires du groupe de surveillance de la voie publique, d'assurer une présence encore plus visible sur le quartier considéré.
Des consignes particulières ont également été données aux effectifs de la Direction de l'Ordre public et de la Circulation en mission sur le secteur des Champs-Elysées, afin qu'ils intègrent, dans leur dispositif de surveillance, le secteur de l'avenue Montaigne.
Enfin, les fonctionnaires de la Brigade anti-criminalité de l'arrondissement ont reçu instruction d'intensifier leur action dans la lutte contre les vols à l'arraché et les vols avec violence.
C'est ainsi que des fonctionnaires de ce service ont procédé, le 12 septembre dernier, à l'interpellation en flagrant délit, d'un individu, auteur d'un vol au préjudice de l'un des plus prestigieux magasins de ce secteur.
Je puis vous assurer du souci particulier avec lequel est suivi ce type de délinquance et du total engagement des services de police en ce domaine."