Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

118 - QOC 2000-502 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe "Paris-Libertés" à M. le Maire de Paris concernant le bilan de la campagne de dégraffitage au 1er septembre 2000

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2000


Libellé de la question :
"M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" demandent à M. le Maire de Paris de bien vouloir leur faire connaître le bilan, au 1er septembre 2000, de la campagne de dégraffitage gratuit des immeubles privés dans le 12e arrondissement."
Réponse (M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint) :
"Le marché sur performances conclu avec le groupement d'entreprises spécialisées COVED/NICOLLIN/OURRY, dit "KORRIGAN" est opérationnel depuis le 2 février dernier. Il est assorti d'une obligation de résultat contraignant l'entreprise titulaire à éliminer en 12 mois 90 % des surfaces graffitées, puis à mettre en ?uvre les dispositions permettant de maintenir durablement cet acquis.
En ce qui concerne les immeubles qui avaient précédemment souscrit un contrat avec les services municipaux, l'entreprise doit maintenir la qualité du service offert. A cet égard, elle s'est engagée à supprimer tout graffiti sur ces immeubles dans le délai de 15 jours. Au 2 février 2001 ce délai sera réduit à 12 jours, comme pour tous les immeubles de Paris.
Le déploiement des équipes d'intervention de KORRIGAN s'est effectué progressivement, suivant le propre plan d'action de l'entreprise. La majeure partie du 12e arrondissement est désormais couverte. Un premier bilan des opérations de dégraffitage réalisées sur les immeubles privés de cet arrondissement montre que près de 12.000 mètres carrés de graffiti ont été éliminés entre le 2 février et le 31 août 2000. Cette action se poursuit afin d'atteindre l'objectif contractuel au 2 février 2001."