Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

14 - 2011, DDEEES 17 G - Subvention (57.700 euros) avec convention à l'association "France Energie Emploi" dans le cadre de l'action de soutien aux demandeurs d'emplois parisiens menée en collaboration avec les Maisons des Entreprises et de l'Emploi des 13e, 14e, 18e et 20e arrondissements.

Débat/ Conseil général/ Juillet 2011

14 - 2011, DDEEES 17 G - Subvention (57.700 euros) avec convention à l'association "France Energie Emploi" dans le cadre de l'action de soutien aux demandeurs d'emplois parisiens menée en collaboration avec les Maisons des Entreprises et de l'Emploi des 13e, 14e, 18e et 20e arrondissements.

 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l'examen du projet de délibération DDEEES 17 G relatif à la signature d'une convention avec "France Energie Emploi".

La parole est à Mme Sandrine CHARNOZ.

Mme Sandrine CHARNOZ. - Merci, Madame la Présidente.

Mes chers collègues, je voudrais revenir quelques instants sur ce projet de délibération relatif au versement d'une subvention de 57.700 euros à une association originale nommée "France Energie Emploi", qui a le mérite d'être issue à la fois du monde universitaire et du monde de l'entreprise.

Il s'agit plus précisément de reconduire les actions que cette association mène depuis 1998 et ici en partenariat avec les "Maisons des Entreprises et de l'Emploi", M.D.E.E., des 13e, 14e, 18e et 20e arrondissements.

Par le biais de ce projet de délibération, nous prolongeons le partenariat de cette association dans le domaine de l'aide au retour à l'emploi des cadres et à l'insertion professionnelle des jeunes diplômés avec les M.D.E.E.

La méthode de cette association est à la fois efficace et originale puisqu?il s'agit d'appliquer les techniques de conduite de projets, bien connues dans l'industrie, et notamment dans l'industrie automobile, à la formalisation et à la mise en ?uvre d'un projet professionnel : s'interroger sur sa cible, son produit et le besoin auquel son projet va ou non répondre.

En 2010, les résultats des demandeurs d'emploi suivis par cette association sont bons, puisque 422 personnes ont été reçues en entretien individuel, 68 d'entre elles ont trouvé un emploi durable, cinq ont bénéficié d'un contrat unique d'insertion, huit ont entrepris une formation professionnalisante et deux ont créé une activité.

Ce projet de délibération est aussi l'occasion de saluer le travail des M.D.E.E. créées depuis sept ans par Paris sous l?impulsion de notre dynamique adjoint en charge de l?emploi et du développement économique, M. Christian SAUTTER.

Comme vous le savez, elles ont pour vocation l'accompagnement des demandeurs d'emploi vers la recherche d'emploi ou la création de leur propre activité.

Ouvertes sur le tissu local, elles offrent un panel d'aides qui ont démontré leur efficacité, du prérecrutement en passant par l?information, les formations ciblées, des permanences de l?A.D.I.E. pour l?aide à la création d?entreprise, des entretiens avec des directeurs des Ressources humaines, jusqu?à des actions de parrainage.

Depuis 2009, elles ont enregistré, avec la crise, un afflux de jeunes diplômés, car, si le diplôme est un bon sésame, par temps de crise, l'insertion professionnelle, même pour un jeune diplômé, est délicate.

C'est avec cette association que la M.D.E.E. du 14e a développé un pôle Ressources Cadres et Jeunes Diplômés.

Nous sommes convaincus que c'est par l'accompagnement que les demandeurs d'emploi retrouveront le chemin de l'insertion professionnelle et nos dispositifs évoluent sans cesse pour s'adapter aux attentes des demandeurs d'emplois et des employeurs.

Pour finir, les M.D.E.E. sont des acteurs des différents forums organisés par le Département pour mettre des demandeurs d?emploi en relation avec les recruteurs.

Je voulais saluer la tenue de la deuxième édition de Paris du recrutement des jeunes diplômés le 16 juin dernier : un salon de l?emploi qui a accueilli 5.500 visiteurs de l'ensemble de la Région d?Ile-de-France.

En conclusion, mes chers collègues, je me félicite du renouvellement de cette subvention à une association qui accompagne les demandeurs d'emploi parisiens vers l'insertion professionnelle et qui incarne le dynamisme et l?innovation de Paris.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

La parole est à M. Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, vice-président, au nom de la 2e Commission. - Madame la Présidente, je ne sais pas ce que je pourrais ajouter à cet exposé, aussi précis que laudateur, pour la politique menée par l?Exécutif.

Je crois que Mme CHARNOZ a bien souligné le principe cardinal que nous appliquons et quand je dis "nous", c'est un nous collectif qui vous inclue, Madame STIEVENARD, qui êtes si active dans le domaine de la politique de la ville notamment du retour à l'emploi des personnes en difficulté dans ces quartiers.

Le principe qui nous inspire, c'est qu'un chômeur accompagné est à un tiers sauvé.

Cela veut dire quoi ? Cela veut dire que, l'an dernier, grâce à l'appui qui a été fourni par divers dispositifs, soit appartenant à la Ville - et Mme CHARNOZ a parlé des Maisons du Développement économique et de l'Emploi, elle aurait pu parler aussi des missions locales sur lesquelles on reviendra tout à l'heure -, soit par des associations qui sont soutenues financièrement par le Département, eh bien, donc, 1 chômeur sur 3 (30.000 sur 90.000) a retrouvé un emploi.

Sans vouloir être trop long, je soulignerai que la principale voie pour le retour à l'emploi, c?est ce que l'on appelle les contrats aidés.

Vous apprécierez, Madame la Présidente, le fait que c'est une mesure qui est cofinancée par l'Etat, et il y en a trop peu pour qu'on ne puisse pas le souligner quand cela se produit.

Donc, 10.000 personnes ont retrouvé un emploi par ces contrats aidés.

Les forums, et Mme CHARNOZ a cité l'un d'entre eux, il y aura un forum "Paris Pôle Emploi" les 6 et 7 octobre prochain sur la place de la Concorde, ont permis à 6.000 demandeurs d'emploi de retrouver du travail.

Les missions locales, j'y ai fait allusion, ont apporté une contribution à hauteur de 6.000 jeunes qui ont ainsi retrouvé une place plus stable et plus constructive dans la société et dans le monde du travail.

C'est pourquoi il vous est demandé en 2011, comme pendant les années précédentes, de subventionner cette association qui soutient notre politique de l'emploi qui contribue à ce que la situation de l'emploi soit, depuis 2008, un peu moins mauvaise à Paris qu'elle ne l'est dans l'ensemble du pays.

Merci.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, ce très beau projet de délibération.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ? Il n?y en a pas.

Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. Je vous en remercie. (2011, DDEEES 17 G).