Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

113 - 2011, DFPE 295 - Subvention à l'association "Réseau Môm'artre" destinée à financer le fonctionnement de ses trois antennes des 18e et 20e arrondissements. Montant : 13.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2011

113 - 2011, DFPE 295 - Subvention à l'association "Réseau Môm'artre" destinée à financer le fonctionnement de ses trois antennes des 18e et 20e arrondissements. Montant : 13.000 euros.

 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous examinons le projet de délibération DFPE 295. Il s?agit de la subvention à l'association "Réseau Môm?artre", destinée à financer le fonctionnement de ses trois antennes des 18e et 20e arrondissements pour un montant de 13.000 euros.

Je donne la parole à Mme Karen TAÏEB, pour le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés.

Mme Karen TAÏEB. - Merci, Monsieur le Maire.

Je crois que j'ai l'honneur de clore cette séance et je suis ravie de le faire avec cette association qui fait un travail remarquable.

Lors des différentes auditions que nous avons pu faire dans le cadre de la M.I.E. "familles monoparentales à Paris", celle des responsables de Môm?artre nous a particulièrement séduits, je pense même de façon unanime ; il y avait à la fois cette énergie, cette volonté, cette détermination qu'ont les associations, et le regard citoyen, responsable, positif même, et généreux, sur un sujet qui touche de plus en plus de familles à Paris.

Depuis sa création en 2000, l?association Môm?artre se donne pour objectif général d'aider les familles à mieux vivre en ville avec leurs enfants, de favoriser le retour ou le maintien dans l'emploi des mères de famille qui élèvent seules leurs enfants, d'associer à son service de garde un accès aux pratiques artistiques pour les enfants, de créer du lien social au c?ur d'un quartier.

Cela vous donne la mesure de l'ambition de cette association qui ?uvre sur deux axes notamment : le bien-être des enfants et une aide précieuse aux parents en difficulté, le plus souvent la mère.

Et Môm?artre a déjà fait des petits issus de cette première antenne créée dans le 18e arrondissement : Môm?Ganne a ouvert dans le 20e et Môm?Pelleport devrait suivre prochainement.

En plus d'une halte-garderie ouverte pour les enfants de 1 à 3 ans de 8 heures à 15 heures, l'association a développé un accueil des enfants âgés de 6 à 11 ans, notamment le soir, de 16 heures 30 jusqu'à 20 heures en semaine scolaire, ainsi que le mercredi et pendant une partie des vacances scolaires.

Les animateurs qui vont chercher les enfants des écoles voisines offrent une aide aux devoirs en semaine jusqu'à 18 heures et un soutien scolaire individualisé le samedi matin.

Donner un accès à l'art à tous les enfants et valoriser leur expression hors du cadre scolaire et familial est également un des objectifs à la fois original et éducatif, déclencheur d'appétit culturel et sans aucun doute révélateur de talent.

Môm?artre ouvre la moitié des vacances scolaires, proposant des stages artistiques à la semaine, des sorties culturelles pour 24 enfants en moyenne. L?association met également ses ateliers à la disposition des artistes du quartier qui sont tenus, en retour, d'animer un groupe d'enfants. S'établit ainsi un véritable échange culturel et intergénérationnel.

Plus récemment, l'association a développé des activités de loisirs partagés parents/enfants par l'intermédiaire d'un collège consultatif composé de représentants des familles, et dont certains sont élus au Conseil d'administration.

Ainsi, sont organisés un repas de quartier trimestriel sur des thèmes liés aux cuisines du monde ou encore des vernissages des ?uvres des enfants sur un rythme bimestriel.

Si Môm?artre fait le bonheur des enfants, il est un outil majeur pour l'insertion professionnelle des mères élevant seules leurs enfants.

Les chiffres ont été rappelés avec le rapport de la M.I.E. : 34 % des familles sont monoparentales, 5.000 mamans sont sans emploi et au R.S.A., un tiers de ces mères seules vit en dessous du seuil de pauvreté et 12 % seulement des 0-3 ans sont accueillis dans les crèches.

Telle est la difficile équation qu'ont à résoudre ces mamans à la recherche d'un emploi.

"Môm?rue Ganne" a ainsi mis en place depuis un an un partenariat avec l'association "Projets 19", qui assure une permanence hebdomadaire chaque vendredi matin dans les locaux de l'association.

12 femmes ont été accompagnées depuis septembre 2010 et trois ont retrouvé un emploi. Cette action sera renforcée l'année prochaine avec pour objectif d'accompagner 40 femmes.

Courant 2012, "Môm?Pelleport" compte aussi proposer un accompagnement vers l'emploi des femmes, divers ateliers individuels et collectifs fondés prioritairement sur des techniques artistiques et portant sur l'estime et le regard de soi, la valorisation des compétences ou l'apparence seront proposés.

Enfin, "Môm?artre" crée du lien social. Les bénévoles du quartier, personnes à la retraite ou étudiants, sont un précieux renfort pour l'équipe de "Môm?artre" lorsqu?ils accompagnent un salarié à l'une des écoles du quartier ou aident les enfants à faire leurs devoirs. Chaque année, un dîner des bénévoles est proposé.

Dernier point qui rime avec justice sociale, la participation des familles est toujours proportionnelle aux revenus des familles. À l'année, elle se fait en fonction du quotient familial et, pendant les vacances, le tarif à la journée est de 1 à 5 euros par jour et par enfant, la monoparentalité restant l'un des critères de priorité.

Nous voterons donc ce projet de délibération avec enthousiasme, car c'est l'occasion de rendre hommage à celles et ceux qui, avec leurs associations, rendent à Paris ses couleurs de fraternité et de nous inviter à réfléchir à une ouverture d'une antenne "Môm?artre" dans les quartiers de la Ville où les familles monoparentales sont les plus nombreuses et où les mères attendent des solutions concrètes à leurs problèmes du quotidien.

Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à Mme Véronique DUBARRY.

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, au lieu et place de Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe, au nom de la 6e Commission. - Olga TROSTIANSKY n'étant pas là, c'est en son nom que je vais vous répondre. Elle voulait d?abord vous remercier d'avoir mis un nouveau coup de projecteur sur cette association qui, on l'a bien vu au travers de votre intervention, réalise un travail considérable.

Vous avez insisté - et vous avez bien fait - sur la particularité de cette association, à savoir les horaires décalés, puisqu'elle propose à la fois des activités périscolaires jusqu'à 20 heures et des activités de loisirs en famille, le mercredi et le week-end.

On voit bien l'intérêt que peuvent représenter ces horaires décalés pour les parents travaillant, leur permettant de continuer leur travail, tout en étant assurés d'un service fiable, sérieux et complet, autour de l'éveil artistique pour leur enfant jusqu'à leur retour.

Je vous confirme que, dès cet automne, l'association va ouvrir une troisième antenne, au 169, rue de Pelleport. Cet emplacement est logique, puisque c'est l'un des quartiers qui compte le plus de foyers monoparentaux à Paris (environ 40 %, alors que l'on sait que la moyenne parisienne est autour de 27 %).

Puisque vous avez parfaitement développé l'ensemble des activités, je n'y reviendrai pas. Je voudrais simplement, pour Mme TROSTIANSKY, insister sur le fait que nous avons besoin d'autres associations, d'autres structures de ce type, comme l?a montré d'ailleurs à la fois le rapport de la M.I.E. sur les foyers monoparentaux et comme l?a rappelé également le dernier rapport de l'observatoire des familles, puisque nous avons vu dans ce rapport qu'un nombre de plus en plus important de familles choisissait de s'installer à Paris, considérant notre ville comme étant particulièrement accueillante.

Donc, dans le prolongement de ces travaux, il y aura d'autres antennes, d'autres associations qui s'inscriront dans ce réseau, il y en aura une dans le 12e arrondissement et le travail avec Michèle BLUMENTHAL, la maire du 12e arrondissement, a déjà été commencé. Il y en aura une certainement dans le 14e arrondissement et, là encore, le travail de Mme TROSTIANSKY avec Pascal CHERKI a déjà été entamé.

Encore merci pour ce coup de projecteur et, bien évidemment, je crois que tout le monde encore ici présent ce soir votera avec enthousiasme, comme vous l'avez suggéré, ce projet de délibération.

Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DFPE 295.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2011, DFPE 295).