Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

50 - 2011, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la dénomination d'une rue dans Paris portant le nom de "Roger Joseph Boscovich".

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2011

50 - 2011, V?u déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la dénomination d'une rue dans Paris portant le nom de "Roger Joseph Boscovich".

 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l'examen des v?ux qui ne se rapportent à aucun projet de délibération : le v?u n° 14 relatif à la dénomination d'une rue, portant le nom de Roger Joseph Boscovich. Elle a été déposée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés.

La parole est à M. Patrick BLOCHE.

M. Patrick BLOCHE, maire du 11e arrondissement. Merci, Monsieur le Maire, de me donner la parole pour présenter ce v?u qui vise effectivement à donner à un lieu, une rue de Paris, le nom de Roger Joseph Boscovich.

Roger Joseph Boscovich est né en Croatie, très exactement à Dubrovnik, en 1711, donc c'est un homme du XVIIIe siècle, devenu Français d'adoption et qui illustre plus que d'autres sans doute ce que fut l'intensité, notamment au XVIII siècle, des relations entre la France et la Croatie, dans des domaines très divers, scientifique et technique, universitaire, économique et culturel.

Il y avait donc un vrai échange entre les intellectuels croates notamment et les intellectuels français, ceux qui ont fait la France des Lumières. Roger Joseph Boscovich était lié à Buffon, à d'Alembert et à Laplace.

C'est un intellectuel très pluraliste, comme c'était souvent le cas à l'époque, physicien, astronome, mathématicien, architecte, philosophe. C'était un savant très reconnu, qui a fait progresser les savoirs dans de nombreux domaines. Cet homme de sciences, également diplomate, était un polyglotte qui parcourait les pays et qui à ce titre est une figure scientifique et intellectuelle de l'Europe du XVIIIe siècle.

Il a été naturalisé français, il était membre de l'Institut, il fut nommé directeur de l'optique de la Marine royale. De ce fait, ce que nous pourrions marquer comme attention, si j'ose dire, voire intention à travers le vote de ce v?u et bien sûr sa concrétisation dans les temps à venir, c'est l'attachement historique que nous avons à ce beau pays qu'est la Croatie et quelque part les encouragements que la France, et notamment Paris et c'est déjà une réalité sur le plan diplomatique, et le suivi que nous assurons à l'égard de la Croatie alors que ce pays va être le prochain pays adhérent de l'Union européenne.

Il franchit ses étapes les unes après les autres. Il ferme le chapitre de leur adhésion. Ce sera donc le 28e pays membres de l'Union européenne. C'est un pays dans lequel nous sommes nombreux à nous rendre, notamment durant la période estivale.

C'est non seulement rendre hommage à Roger Joseph Boscovich, mais c'est également évidemment dire l'amitié de Paris pour la Croatie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme HIDALGO.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Oui, c'est un avis favorable, bien sûr, à la fois pour l'homme des Lumières, le scientifique, le savant, le philosophe, puis pour ce dernier point évoqué par Patrick BLOCHE sur cet encouragement à la Croatie, qui adhérera prochainement à l'Union européenne.

Je voudrais rappeler - à ce stade de mon propos, c'est une remarque générale -, que nous devons présenter des noms de femmes si nous voulons rattraper les retards en matière de dénomination des rues et des espaces publics. Je vous demande aussi vraiment de faire les efforts nécessaires partout pour rattraper ce retard indigne, compte tenu de la place que les femmes occupent ou ont occupé dans l'histoire de notre ville.

Bien sûr, c'est une remarque générale, qui ne vise pas particulièrement ce v?u auquel je donne un avis favorable.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame la Maire.

Nous avons?

M. Patrick BLOCHE, maire du 11e arrondissement. Monsieur le Maire ?

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Pardon, Monsieur BLOCHE ?

M. Patrick BLOCHE, maire du 11e arrondissement. - Je voulais évidemment rassurer notre première adjointe sur le fait que deux des trois derniers lieux qui ont été inaugurés dans le 11e arrondissement portaient des noms de femmes : la place Mireille Havet que j'ai inaugurée avec Christophe GIRARD, et l'esplanade Maria Doriath dans le boulevard de Charonne.

Nous avons aussi voté, pas plus tard que mardi dernier, en Conseil du 11e arrondissement, un v?u visant à honorer la seule femme des 23 résistants de l'Affiche rouge, Olga Bencic.

Donc, en l'occurrence, nous sommes plus souvent amenés à voter des v?ux visant à donner des noms de femmes à des lieux, des rues ou des bâtiments de Paris, plutôt que des hommes, afin de rattraper ce retard que vous avez pointé, Madame la première adjointe.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - C'est vrai pour le 11e arrondissement, c'est vrai aussi pour le 13e arrondissement qui fournit beaucoup de noms nouveaux.

Je le reconnais tout à fait.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Après cet échange d'amabilité, nous respecterons la parité, qui visiblement n'est pas respectée dans le 11 arrondissement puisqu'il y a plus de femmes que d'hommes, mais enfin !

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté à l'unanimité. (2011, V. 145).