Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

108 - 2011, Vœu déposé par M. MARTINS relatif à l'augmentation de l'offre de T.I.G.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2011

108 - 2011, V?u déposé par M. MARTINS relatif à l'augmentation de l'offre de T.I.G.

 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons au v?u n° 68 de M. Jean-François MARTINS, relatif à l'augmentation de l'offre de T.I.G.

Vous avez une minute, Monsieur MARTINS.

M. Jean-François MARTINS

Je crois qu?il est important de trouver d'autres formes alternatives de peines qui permettront à des primo délinquants de se réinsérer plus rapidement et de faire l'éducation nécessaire.

Michel MERCIER, Garde des Sceaux, la semaine dernière, a appelé les collectivités locales à une plus grande mobilisation en faveur d'une offre de travail d'intérêt général ; c'était le sens de mon v?u.

Seuls 17 % des T.I.G. prononcés à Paris trouvent une place à la Ville de Paris, dans les mairies d?arrondissement, dans les directions centrales.

Le souhait de ce v?u était donc de doubler les offres de travail d'intérêt général offertes par les directions centrales et les mairies d'arrondissement, afin que nous accueillions un nombre plus important de ces délinquants que j?espère en tout cas en voie de réinsertion.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Madame EL KHOMRI, vous avez la parole.

Mme Myriam EL KHOMRI, adjointe. - Merci, Monsieur le Président.

Je tiens à remercier M. MARTINS de porter la question du travail d'intérêt général dans cette Assemblée. C'est une préoccupation que nous avons avec le Maire de Paris, comme j'ai pu lui indiquer, que ce soit les T.I.G. en direction des mineurs ou les T.I.G. en direction des majeurs, les dialogues citoyens, nous y prenons largement notre part ; c'est pour cela que M. MARTINS nous demande aujourd'hui d'accueillir 300 personnes par an condamnées à une peine de T.I.G. d'ici 2012 ; c'est en cela que son v?u n'a pas vraiment de sens, parce que je dois le faire dès 2011 et, aujourd'hui, nous avons créé environ 82 fiches de poste à la Ville. Au sein de mon cabinet, nous allons créer un poste de T.I.G., Catherine VIEU-CHARIER s?est également engagée à le faire. La DPE, la DJS, la DEVE, la Direction des Affaires juridique s, la DPP, de nombreuses administration sont en train de jouer ce jeu tellement l'enjeu est important.

Cependant, il me paraît important de préciser qu'aujourd'hui, il y a 1.500 personnes qui sont suivies par le service pénitentiaire d?insertion et de probation, donc 1.500 personnes qui ont ces peines de T.I.G., qu'ils ne sont que sept personnes à suivre leur mise en ?uvre, ce qui me paraît particulièrement insuffisant en termes de service de justice, que ce soit sur la P.J.J. ou au niveau du S.P.I.P., mais en tout cas, sur la participation de la collectivité, sachez que l'objectif de M. MARTINS, nous le réaliserons d'ici la fin de l'année 2011 et, par ailleurs, j'ai pris contact avec de nombreuses institutions, comme la Garde républicaine, qui sont aussi prêts à prendre de nombreux "T.I.Gistes" à Paris, la Protection civile et encore de nombreuses associations.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. Monsieur MARTINS, votre v?u est exaucé dès 2011.

Maintenez-vous néanmoins ?

M. Jean-François MARTINS. - Je n?avais que les chiffres de 2010 qui mentionnaient 142 places. Je suis ravi que l?on atteigne les 300 à la fin de l'année.

Evidemment, je retire mon v?u et adresse toutes mes félicitations à Myriam EL KHOMRI.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je vous remercie.