Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juin 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - 2011, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à l'avenir de la Poste du Louvre. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Juin 2011

85 - 2011, V?u déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à l'avenir de la Poste du Louvre. V?u déposé par l'Exécutif.

 

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, présidente. - Nous passons donc maintenant à l?examen du v?u n° 48, déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche.

M. BROSSAT va nous le présenter.

M. Ian BROSSAT. - Merci, Madame la Maire.

Ce v?u concerne l?avenir de La Poste du Louvre.

Le 11 mai dernier, les postiers du site ont reçu un courrier pour annoncer que d?importants travaux sont prévus sur le site de La Poste du Louvre et qu?un projet se dessine, bien que ce projet reste flou, pour l?instant.

Cette lettre a suscité des inquiétudes extrêmement fortes, puisque, depuis plusieurs années, La Poste brade son patrimoine, en particulier à Paris. De nombreux sites ont été vendus rue de Clignancourt, avenue de Wagram, à Montparnasse, rue Bréguet dans le 11e arrondissement et nous pourrions citer encore bien d?autres ventes.

Dans ce contexte, les menaces qui pèsent sur La Poste du Louvre suscitent de très fortes inquiétudes parmi les personnels mais, au-delà, parmi les élus, notamment les élus de l?arrondissement concerné.

Ce v?u vise donc à ce que la Ville de Paris interpelle la direction de La Poste afin d'obtenir le maintien des activités postales sur le site.

Je vous remercie.

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Monsieur BROSSAT.

M. SAUTTER va nous présenter le v?u de l'Exécutif.

M. Christian SAUTTER, adjoint. - Absolument, Madame la Maire.

Je remercie M. BROSSAT, comme à peu près à chaque Conseil, et il a raison de le faire, d'attirer l?attention de notre Assemblée sur le service postal, auquel la population parisienne est très attachée, les élus et l'Exécutif.

Je signale au passage que la Commission départementale de présence postale, présidée par Jacques BRAVO, suit de très près l'évolution de ce service public essentiel.

En ce qui concerne La Poste du Louvre, je peux dire à M. BROSSAT et à notre Assemblée, que La Poste a décidé, il y a déjà quelques mois, de transférer le centre de tri qui était Poste du Louvre dans deux centres de tri supposés plus modernes, plus automatisés, dans des communes de proche banlieue. La Poste a commencé à réfléchir à l'avenir de ce site.

Avec Anne HIDALGO, nous avons, le 26 mai, écrit au président de La Poste pour lui exprimer nos préoccupations en matière d?évolution du site, notamment en ce qui concerne l'évolution des effectifs.

J'ai le plaisir, c'est le message essentiel du v?u n° 48 bis de l'Exécutif, d'évoquer la réponse que Jean-Paul BAILLY nous a adressée hier, que je cite : "L'équilibre du projet garantira le maintien à terme des activités postales sur le site en pérennisant, d'une part, la distribution, la concentration et l'accueil de la clientèle pour le courrier. D'autre part, le bureau de poste du Louvre conservera, bien sûr, son rôle de point d'accès privilégié. Enfin, une partie du site du Louvre sera utilisée pour optimiser la distribution des colis au centre Paris." Ce qui, je crois, est une nouveauté. "Le renforcement des activités postales sur ce c?ur de ville, stratégique pour nos activités, amènera donc des emplois nouveaux."

Je pense que ces propos, qui ne doivent pas désarmer notre vigilance, sont encourageants. Donc, je propose à Ian BROSSAT de retirer son v?u qui voudrait que toute La Poste du Louvre soit consacrée à des activités postales, alors qu'il y a des projets qui tournent autour de logements sociaux et d'équipements collectifs.

Je vous propose donc que le projet de restructuration de La Poste du Louvre garantisse le maintien d?activités postales sur le site, la tenue d'une concertation avec les personnels et le développement des emplois dans le centre de Paris.

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, présidente. Monsieur BROSSAT, que répondez-vous à M. SAUTTER ?

M. Ian BROSSAT. - Nous acceptons cette proposition. J?ajoute qu?il faudra rester très vigilant sur le respect des engagements de La Poste. On a quelques expériences, par exemple le centre de distribution du 6e arrondissement. Après les travaux qui ont eu lieu dans ce centre de distribution et malgré les engagements de la direction de La Poste, le centre de distribution du 6e a été fermé et déplacé dans le 5e. Donc, on voit bien que la vigilance doit être de mise dans les relations que nous avons avec la direction de La Poste.

Néanmoins, j'accepte la proposition qui a été faite par Christian SAUTTER.

Je vous remercie.

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur BROSSAT.

Dans ce cas, je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par l'Exécutif.

Pardon, excusez-moi !

Monsieur LEGARET, une explication de vote ?

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Juste pour une explication de vote : nous allons voter le v?u n° 48 bis, en appréciant d'ailleurs le fait qu'il intègre ce courrier de Jean-Paul BAILLY qui démontre que la position du Président de La Poste est une position pragmatique et intelligente, et qu'il y a là un potentiel d'avenir indiscutable.

Je voudrais simplement rappeler que, aujourd'hui, l'activité postale a été maintenue sur ce site et que, naturellement, c'est un bureau de vote? un bureau de poste, pardon !

Oui, cela peut même servir de bureau de vote exceptionnellement, mais c'est un bureau de poste qui conserve des caractéristiques uniques en France. Il y a dans la partie arrière de La Poste du Louvre des espaces considérables qui sont aujourd'hui inoccupés, donc on ne peut pas rester sans rien faire.

Je connais bien les positions des syndicats de La Poste, on ne peut pas laisser la situation figée.

Donc, je crois qu'il faut être très à l'écoute des propositions qui sont faites par M. BAILLY et considérer qu'il y a là un potentiel d'avenir indiscutable, extrêmement positif.

C'est la raison pour laquelle nous voterons ce v?u tel qu'il a été rectifié sous la forme du n° 48 bis.

Merci.

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, présidente. - Merci beaucoup.

Nous passons donc au vote.

Le v?u n° 48 est donc retiré.

Je mets aux voix, à main levée, ce v?u avec un avis forcément favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté à l'unanimité. (2011, V. 156).

Mme Véronique DUBARRY, adjointe, présidente. - Nous allons maintenant suspendre la séance, afin de reprendre dès 14 heures 30 précises, très précises, par l'examen du projet de délibération portant sur la mise en ?uvre d'Autolib'. Ce dossier prenant environ une heure? plus d'une heure vraisemblablement, de débat, il nous paraît plus raisonnable de suspendre maintenant mais de reprendre très ponctuellement à 14 heures 30.

Bon appétit à toutes et à tous, et à tout à l'heure.