Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

101 - 2011, DICOM 18 - Approbation du principe et des modalités des conventions de parrainage avec COFITEM-COFIMUR, TRIBORD et EURO DISNEY pour l’opération Paris Plages 2011. Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à l’instauration d’une zone “non fumeur” au sein de Paris Plage.

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2011

101 - 2011, DICOM 18 - Approbation du principe et des modalités des conventions de parrainage avec COFITEM-COFIMUR, TRIBORD et EURO DISNEY pour l?opération Paris Plages 2011. V?u déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à l?instauration d?une zone ?non fumeur? au sein de Paris Plage.

 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à la 3e Commission. Nous examinons le projet de délibération DICOM 18 relatif à la convention de parrainage avec Cofitem-Cofimur, Tribord et Euro Disney pour l?opération Paris Plage 2011, sur lequel le groupe Centre et Indépendants a déposé le v?u référencé n° 86 dans le fascicule.

La parole est à Mme Catherine BRUNO. Trois minutes.

Mme Catherine BRUNO. - C?est très bien. Je ferai beaucoup plus vite, parce que mon v?u n?a aucunement pour objet de réveiller la guerre des fumeurs contre les non fumeurs. Et c?est une ancienne fumeuse qui vous le dit ! Mais je me place à la fois sur le plan de la santé publique et sur celui de la propreté et de l?hygiène. Il n?y a rien de plus désagréable que de devoir faire la chasse aux mégots de cigarettes avant de laisser des bébés ou de jeunes enfants jouer ou marcher pieds nus dans le sable.

L?arrêté municipal pris très récemment par la ville de La Ciotat, qui proscrit la cigarette sur l?une de ses plages, la réflexion menée par plusieurs villes côtières ayant des plages touristiques, m?ont paru à cet égard très intéressants. C?est la raison pour laquelle je demande que pour l?édition Paris Plages 2012, une étude soit menée pour qu?une zone non fumeurs soit créée, notamment auprès de lieux dédiés aux jeunes enfants au sein de Paris Plages.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame.

La parole, pour répondre, est à Mme LEPETIT.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Je remercie Mme Catherine BRUNO de son v?u, parce que comme cela, j?en profite pour vous informer - mais je suis sûre que vous l?êtes déjà - de la dixième édition de ?Paris Plages?, qui se déroulera du 21 juillet au 21 août prochains.

Pour revenir à votre v?u concernant l?installation d?une zone de fumeurs, l?établissement d?une zone de fumeurs au sein de Paris Plage, je reprends? Oui, une zone non fumeurs, bien sûr. Je reprends exactement les termes que vous avez mis dans votre v?u, Madame BRUNO. Je voulais quand même vous indiquer quelques informations : les inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris n?ont pas compétence pour faire respecter la loi Evin. Et je précise que la loi Evin réprime l?interdiction de fumer dans des lieux fermés et non des lieux ouverts. Mais ceci dit, je voulais quand même vous donner les responsabilités des inspecteurs de la sécurité de la Ville de Paris, ce qui signifie que seuls les effectifs de police sont habilités à relever cette infraction.

Et je suis certaine que vous pensez comme moi que les effectifs de police ont d?autres missions, sans doute plus prioritaires, que de venir surveiller les personnes qui fument ou qui ne fument pas à ?Paris Plages?.

Sincèrement, Madame BRUNO, je préfère faire appel au bon sens de nos concitoyens et mettre des cendriers à leur disposition, car vous avez raison, il n?est pas question que des mégots jonchent le sol et le sable de ?Paris Plages?, mais je préfère en tout cas mettre des cendriers à leur disposition, plutôt que de mettre en place des zones non fumeurs à ?Paris Plages?, qui ne seraient absolument pas surveillées, ni contrôlées.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Parfait.

Je mets donc aux voix le v?u n° 86, avec un avis défavorable de l?Exécutif. C?est bien cela ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe, rapporteure. - Oui.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Centre et Indépendants, assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DICOM 18.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, DICOM 18).