Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Juillet 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

113 - 2011, DPP 24 - Subvention (4.500 euros) avec convention avec l’association de Prévention du Site de la Villette (19e).

Débat/ Conseil municipal/ Juillet 2011

113 - 2011, DPP 24 - Subvention (4.500 euros) avec convention avec l?association de Prévention du Site de la Villette (19e).

 

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous en avons terminé avec les projets de délibération de la 4e Commission et nous terminons avec ceux de la 5e Commission, à commencer par le projet de délibération DPP 24 relatif à l?attribution d?une subvention (4.500 euros) avec convention avec l?association de Prévention du Site de la Villette (19e).

La parole est à Mme Léa FILOCHE.

Mme Léa FILOCHE. - Merci, Monsieur le Maire.

Mes chers collègues, pour celles et ceux qui ne connaissent pas l?Association de Prévention du Site de la Villette, dite l?A.P.S.V., je voulais profiter de cette intervention pour la présenter aux élus présents et à ceux qui nous écoutent, afin de partager avec vous tout ce qu?elle apporte à Paris, et dans le 19e en particulier.

L?A.P.S.V. a été créée en 1986, à l?initiative des dirigeants des équipements culturels du site de la Villette, soucieux de favoriser un climat de sécurité dans ce quartier un peu sensible. Elle est implantée au c?ur du Parc de la Villette et mène auprès des jeunes en difficulté des quartiers environnants des actions de prévention qui se déclinent autour de quatre grands secteurs :

- la prévention et l?insertion par la culture,

- la formation et le développement des compétences,

- l?insertion par l?emploi,

- et la lutte contre les discriminations.

L?A.P.S.V. est, par ailleurs, agréée depuis 1983 par les tribunaux de Paris et de Bobigny pour recevoir des jeunes condamnés à des peines de travail d?intérêt général ou s?étant engagés à effectuer une mesure de réparation pénale.

A cette fin, elle sollicite les personnes choisies au sein des établissements culturels du site de la Villette pour accueillir plusieurs jeunes par an. Cette identification et l?accompagnement des tuteurs favorisent finalement assez bien l?engagement et la fidélisation de ces derniers.

Je ne vais pas détailler un peu plus, je vous invite sincèrement à lire le projet de délibération qui mérite vraiment d?être regardé de près.

Je voulais juste rappeler que la Ville souhaite vraiment accueillir dans les meilleures conditions possibles les condamnés à des peines de travaux d?intérêts généraux dans son administration et dans son cabinet. C?est l?objet de ce projet de délibération.

J?en profite pour remercier beaucoup Myriam EL KHOMRI qui a pas mal travaillé en la matière auprès des adjoints de la Ville, auprès des maires d?arrondissement afin que cette capacité d?accueil qui est autour de 300 nouveaux condamnés aux travaux d?intérêts généraux soit possible dans toute la Ville.

L?engagement de la Ville dans ce processus, via cette formation, est toujours la même : une meilleure utilisation des moyens de la Ville et surtout un moyen pour les jeunes condamnés à des T.I.G. d?être bien encadrés et que la pédagogie, le suivi, le lien social soient au rendez-vous.

Je vous invite donc à voter ce projet de délibération et à continuer, si vous en avez l?occasion, à vous informer et à suivre toutes les actions qui sont aujourd?hui faites par l?A.P.S.V.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

La parole est à Mme Myriam EL KHOMRI.

Mme Myriam EL KHOMRI, adjointe, au nom de la 5e Commission. - Merci beaucoup, Monsieur le Maire.

Merci à Léa FILOCHE.

L?A.P.S.V. est une association vraiment reconnue par son travail et la qualité de ses interventions auprès des jeunes.

Moi-même, j?ai eu l?occasion d?intervenir devant leur école de la citoyenneté en tant qu?élue et j?invite l?ensemble des élus de cette assemblée à venir discuter avec ces jeunes et expliquer ce que c?est qu?être élu, comment sont votés les impôts, à quoi sert l?argent des impôts, etc. Beaucoup de questions notamment aussi sur les dégradations du mobilier urbain, qui sont importantes.

Je crois que l?A.P.S.V. est vraiment utile dans ce cadre et permet justement d?améliorer cette citoyenneté.

Dans le cadre de ce projet de délibération, c?est un petit projet de délibération, nous avions eu l?occasion, avec Jean-François MARTINS, lors du dernier Conseil de Paris, de parler du travail d?intérêt général.

Aujourd?hui, accueillir dans un service une personne condamnée à une peine de T.I.G., demande aussi une formation, un encadrement et, vu que le Maire de Paris m?a demandé qu?à la fin 2011, nous soyons à 300 personnes accueillies, 300 postes créés au sein des services de la Ville et des cabinets, puisque certains élus se sont engagés dans cette voie et je les en remercie, l?idée est de permettre cette formation des encadrants pour qu?ils puissent les recevoir dans les meilleures conditions.

Bien évidemment, j?appelle à voter pour ce projet de délibération.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci et je confirme la grande qualité des interventions de l?A.P.S.V. et sa contribution majeure à ce qui est fait dans le 19e arrondissement et avec le soutien, nous en sommes heureux, de la Ville de Paris.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPP 24.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, DPP 24).