Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

152 - QOC 2000-468 Question de Mme Martine BILLARD, élue "Les Verts", à M. le Maire de Paris relative au marché alimentaire dans le quartier "Bercy" (12e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2000


Libellé de la question :
"Un marché devrait bientôt être implanté dans le quartier de Bercy (12e). Malheureusement l'implantation d'un marché bihebdomadaire ne suffira pas à pallier le manque de commerces alimentaires de proximité que réclament les habitants du secteur.
De plus, il apparaît nécessaire de répondre aux besoins des habitants qui travaillent et souhaitent pouvoir effectuer leurs courses le soir en rentrant chez eux.
Par ailleurs, l'exigence de qualité et de connaissance de l'origine des aliments amène de plus en plus de Parisiens à se tourner vers les produits "bio".
Les marchés "bio" existants dans Paris rencontrent un vif succès mais se trouvent tous situés dans l'ouest.
L'installation d'un nouveau marché pourrait donc être l'occasion de faire le choix d'un marché "bio" dans l'est.
Mme Martine BILLARD demande donc à M. le Maire de Paris que soit étudiée, en concertation avec les commerçants et les riverains, la possibilité d'affecter un des 2 jours de marché à la tenue d'un marché "bio" en soirée."
Réponse (M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint) :
"Une étude commerciale et technique sur la faisabilité du projet de création d'un marché découvert dans le quartier Bercy est en cours.
Si le développement des marchés biologiques correspond à une demande accrue d'une partie de la clientèle des marchés, il n'est pas établi qu'un marché de ce type puisse être implanté dans les meilleures conditions possibles dans le quartier Bercy.
La création d'un marché biologique nécessite un linéaire important dans un secteur à forte fréquentation, la clientèle ne provenant pas nécessairement du quartier. Il est constaté en effet que les marchés biologiques parisiens commercialement dynamiques sont de taille importante comme les marchés Raspail ou Batignolles. En revanche, le développement des marchés biologiques sur de petites surfaces reste à démontrer, à l'image du démarrage prudent du marché biologique Brancusi, créé en octobre 1999.
La clientèle de produits biologiques n'étant pas qu'une clientèle de proximité, la création d'un marché biologique dans le quartier Bercy susciterait la venue de nombreux véhicules de particuliers.
Compte tenu des contraintes de circulation et de stationnement constatées dans le quartier Bercy, un accroissement de la fréquentation automobile dû à des clients extérieurs au quartier risque de créer de nombreuses difficultés.
Dans ces conditions, il paraît préférable de créer un marché alimentaire traditionnel, dont ne seraient pas exclus certains commerçants en produits biologiques, mais qui serait destiné à la clientèle du quartier.
Par ailleurs, la création d'un marché découvert dont l'une des tenues aurait lieu en soirée se traduirait pour les commerçants par un changement important d'horaires et d'habitudes. Il apparaît nécessaire qu'une concertation préalable avec les représentants de l'ensemble des commerçants des marchés parisiens soit menée, notamment à l'occasion de la réunion de la Commission consultative des marchés découverts."