Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

106 - QOC 2000-461 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police au sujet du bilan de la sécurité dans le 16e arrondissement durant les mois de juillet et d'août 2000

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2000


Libellé de la question :
"Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE souhaiteraient avoir un bilan sur la sécurité dans le 16e arrondissement durant la période de juillet et d'août 2000."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Depuis mon arrivée à la Préfecture de police, je me suis toujours attaché à publier et commenter, au début de chaque année, les données statistiques de la délinquance au titre de l'année précédente.
Cette présentation a toujours été suivie de l'envoi à tous les élus de la Capitale d'une brochure détaillée sur ce thème, intégrant également l'évolution de la délinquance parisienne par arrondissement.
Procéder, en revanche, à une analyse statistique dans ce domaine sur une période aussi courte que celle qui se rapporte à cette question risque d'aboutir à des conclusions sans réelle signification.
C'est la raison pour laquelle je me propose de vous donner une réponse en ce domaine sur la période des 8 premiers mois de l'année 2000, dans le 16e arrondissement.
Le nombre de crimes et délits constatés sur le 16e arrondissement par l'ensemble des services de la Préfecture de police s'élève à 11.400 contre 11.465 pour la même période de 1999, soit une différence de 65 faits en moins, ce qui représente une baisse de - 0,57 %.
Pour cette même période, le nombre de délits de voie publique a très nettement diminué, avec un taux global de - 10,16 %.
Les vols d'automobiles sont en diminution très importante avec un taux de - 34,98 %.
Les vols à la tire baissent de - 27,11 %.
Les vols à la roulotte diminuent de - 8,82 %.
Les cambriolages restent à niveau quasi-constant.
Seuls les vols avec violences et les vols à main armée connaissent une augmentation respectivement de 8,35 % et de 13,04 %.
Les destructions et dégradations constatées sur cet arrondissement en cumul comparé 1999/2000 présentent une légère diminution de - 1,57 %.
J'ajoute que le 16e arrondissement enregistre au cours des 8 premiers mois, une hausse de 69 % des délits économiques et financiers, liée à la forte augmentation des escroqueries commises à l'aide de cartes bancaires volées ou falsifiées, utilisées auprès des opérateurs de la téléphonie mobile et du commerce électronique.
Cette évolution mérite d'être signalée, d'abord, parce que ces délits, dépourvus de manifestations extérieures et d'éléments constitutifs visibles, ne donnent pas prises aux mesures habituelles de dissuasion et de répression mises en ?uvre par les services de police.
Ensuite, parce qu'avec 347 faits constatés en plus au cours des 8 premiers mois de l'année, par rapport à 1999, la hausse des délits économiques et financiers produit un effet statistique qui masque les bons résultats obtenus en matière de délits de voie publique par les services de police."