Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

110 - QOC 2000-499 Question de M. Michel BULTÉ et des membres du groupe "Rassemblement pour Paris" à M. le Préfet de police au sujet de l'insécurité dont sont victimes les commerçants du secteur "Curial-Cambrai" (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2000


Libellé de la question :
"Devant les très graves atteintes à la sécurité dont sont victimes, jour après jour, les commerçants du secteur "Curial-Cambrai" (19e), M. Michel BULTÉ et les membres du groupe "Rassemblement pour Paris" demandent solennellement à M. le Préfet de police quelles mesures il entend prendre pour que soit mis fin à la succession ininterrompue d'agressions physiques, vols et vandalisme en tous genres pénalisant les commerçants et détériorant gravement la vie du quartier.
Ils rappellent que cette revendication est légitime. Elle provient de personnes respectueuses de la légalité républicaine, qui se reposent sur les forces de police pour faire appliquer leur droit d'exercer leur métier, de gagner leur vie et de servir leur clientèle en toute quiétude."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le secteur Curial-Cambrai circonscrit par les rues Riquet, Curial, Cambrai et l'avenue de Flandre se caractérise par une forte concentration de logements sociaux accueillant une population importante au sein de laquelle de nombreux jeunes dés?uvrés, et par une forte implantation commerciale.
Dans un tel contexte ce sont davantage les incivilités et la petite délinquance qui se développent, plus que la commission de faits graves comme en témoignent les deux seuls vols à main armée perpétrés depuis le mois de juin dans ce périmètre et dont les enquêtes, toujours en cours, ont été confiées à la 2e Division de Police judiciaire.
Comme dans tous les secteurs réunissant ces composantes, la réponse policière est forte, s'appuyant sur une présence en continu et un îlotage resserré, de même que sur des patrouilles pédestres et motorisées régulièrement ponctuées par des opérations de sécurisation.
L'îlotage, tout d'abord, constitue le principal rouage de l'action de proximité. Il est particulièrement développé au sein et aux abords de l'importante cité de l'O.P.A.C., sise rue de Cambrai, au c?ur de laquelle est d'ailleurs implantée une vigie de police.
Dans cette vigie, ouverte quotidiennement de 9 heures à 23 heures, les îlotiers ont pour mission d'enregistrer les plaintes et doléances des riverains et ainsi de mieux percevoir leur attente à laquelle ils s'efforcent d'apporter les réponses les plus adaptées.
Viennent compléter ce dispositif, les patrouilles motorisées des équipages du Service de voie publique du 19e arrondissement et l'activité des fonctionnaires vététistes locaux et de la Brigade anti-criminalité, renforcées régulièrement par des éléments issus des Compagnies républicaines de sécurité ; tel fut le cas notamment tout au long des mois de mai et juin derniers.
Quant aux opérations de sécurisation, elles sont menées conjointement par des effectifs de la Direction de la Police urbaine de proximité et de la Direction de l'Ordre public et de la Circulation. Depuis le 1er juin 2000, 21 de ces opérations ont été réalisées dans cette partie du 19e arrondissement, qui ont permis de procéder au contrôle de 717 individus, dont 62 ont été interpellés.
Il convient enfin de mentionner le développement du volet "prévention" dans ce quartier avec la participation des jeunes de la cité Curial-Cambrai aux activités de l'opération "Ville-Vie-Vacances" au cours de l'été 2000, ainsi qu'avec les actions effectuées dans les écoles et collèges du site, tout au long de l'année, par la mission de prévention et de communication du commissariat central du 19e.
Toutes ces dispositions devraient concourir à améliorer la physionomie du secteur dont les services de police mesurent bien la sensibilité et par-là même, l'absolue nécessité d'un engagement durable et soutenu de leur part."