Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe U.M.P. relatif à la baisse de la consommation d’eau non potable.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2004


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je vous propose d?examiner le v?u référencé n° 11 dans le fascicule déposé par le groupe U.M.P. qui a trait à la consommation d?eau à Paris.

Madame KUSTER, vous avez la parole.

Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Madame la Maire.

J?espère que Mme CONSTANTIN va continuer sur sa lancée. Les deux v?ux que j?ai été amenée à déposer, auxquels sont associés Jean-Didier BERTHAULT et les élus du groupe U.M.P., sont issus de la discussion que nous avons eue, en tout cas personnellement en tant que membre du Conseil d?administration de la S.A.G.E.P., lorsque nous avons fait le point, et Mme CONSTANTIN venait donc en tant que membre, nous avons eu connaissance de chiffres qui nous interpellent concernant la consommation d?eau non potable et la consommation d?eau potable à Paris qui sont toutes les deux à la baisse.

Deux v?ux différents, le premier qui est donc relatif à la baisse de la consommation d?eau non potable, j?aimerais rappeler quelques éléments considérant que les volumes mis en distribution dans le réseau d?eau non potable sont en baisse continue depuis 2001, passant de 120 millions de mètres cubes à un peu plus de 70 millions de mètres cubes. Considérant que sur les dix premiers mois de l?année la consommation du réseau d?eau non potable en 2004 est inférieure de moins 17,34 % à celle de 2003.

Considérant simultanément la baisse de la consommation d?eau potable, nous émettons le v?u qu?une étude soit réalisée afin de déterminer s?il est aujourd?hui souhaitable et rentable de conserver et d?entretenir à Paris deux réseaux d?eau, dont un réseau d?eau non potable. Qu?un débat soit organisé sur ce thème dès les résultats de l?étude connue. Sachant par ailleurs, qu?une étude a je crois déjà été menée en interne concernant cette baisse de la consommation d?eau non potable et que je crois que l?utilisation de ce double réseau est un sujet récurrent, mais qu?il mérite que l?on s?y arrête un instant. Merci.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Madame CONSTANTIN, vous avez la parole.

Mme Myriam CONSTANTIN, adjointe. - Madame KUSTER, je vous remercie. Nous avons parlé au Conseil d?administration de la S.A.G.E.P. déjà de cette baisse de la consommation d?eau non potable qui est comme vous le dites un sujet récurrent. Vous sollicitez la mise en ?uvre d?une étude suivie d?un débat. Je dois d?abord vous dire que je suis totalement d?accord avec l?idée d?un débat lorsque nous aurons les résultats de l?étude qui est actuellement en cours, depuis plusieurs mois, sur l?avenir de l?eau non potable.

Juste très brièvement, Paris bénéficie depuis le XIXe siècle de deux réseaux, potable et non potable, qui finissent tous deux en station d?épuration et qui augmentent les volumes d?eaux à traiter. Il faut que nous arrivions à voir ce qu?il est pertinent de conserver et ce qui mériterait d?être redéployé, sachant que dans tous les cas, il y aura des investissements à la clef. Je demande sagesse, je demande débat, je demande que l?on termine l?étude en cours, bien entendu vous serez associés aux résultats en 4e Commission et au Conseil de Paris.

Sur le fond je suis favorable à votre v?u, mais encore une fois c?est un sujet déjà en cours d?étude.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Il s?agit de deux v?ux nos 11 et 12 ? D?accord.

Mme Brigitte KUSTER. - Je n?ai pas présenté le n° 12.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Donc vous avez présenté que le n° 11.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstention?

Le v?u est adopté. (2004, V. 282).