Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2004, DVD 263 - Approbation du principe et des modalités de réalisation des travaux relatifs à la fourniture et la pose de bornes de recharge pour véhicules électriques.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2004


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous passons au projet de délibération DVD 263 concernant l?approbation du principe et des modalités de réalisation des travaux relatifs à la fourniture et à la pose de bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Madame KUSTER, vous avez la parole.

Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Madame la Maire.

Une petite interrogation concernant la réponse de M. BAUPIN sur le projet de délibération concernant le tramway tout à l?heure. Je voulais juste rappeler à M. BAUPIN que si, systématiquement, lorsque nous posons des questions sur le déroulement des travaux du tramway, nous devons acter que cela nous est interdit jusqu?à la finalisation du projet car ce serait politiquement incorrect, nous n?allons pas beaucoup avancer.

 

J?aimerais que vous nous accordiez, enfin, à l?opposition, le droit de nous interroger sur votre manière de procéder concernant ce chantier, au lieu de caricaturer comme vous le faites, séance après séance, nos propos. Vous parliez tout à l?heure de litanie, permettez-moi de vous renvoyer le compliment.

Concernant les problèmes des bornes de recharge pour les véhicules électriques, vous proposez aujourd?hui d?acheter de nouvelles bornes de rechargement en énergie électrique et de modifier celles existantes.

Il serait peut-être intéressant, à cette occasion, en tout cas du plus grand intérêt, de nous faire part de l?état du parc de véhicules électriques à Paris et de son évolution.

Combien y a-t-il à Paris, en effet, de véhicules électriques en circulation ?

Combien appartiennent à des Parisiens et combien à des institutions, administrations ou entreprises ?

En particulier, combien de véhicules électriques bénéficient actuellement du stationnement gratuit sur les emplacements payants et le nombre de véhicules de ce type possédés par la Ville de Paris ?

Quel est le bilan, enfin, de l?utilisation des bornes situées sur la voie publique et celles dans les parkings publics ? Quels sont donc les nombres d?heures d?utilisation et quantités d?énergie fournies ?

Je vous remercie, Monsieur le Maire, de porter à notre connaissance les données que vous auriez sur ces différentes questions, au vu du budget affecté à ce projet de délibération qui mérite d?être rappelé puisque c?est un montant quand même de

240.000 euros.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

Alors, Monsieur BAUPIN, combien ?

M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission.

- Je voudrais d?abord répondre à Mme KUSTER, puisque vous revenez sur le tramway.

Vous présentez les choses de façon singulière. A chaque fois que des questions ont été posées, il vous a été répondu.

En revanche, déposer des amendements qui consistent à vouloir retarder le projet et à vouloir le suspendre, voire faire circuler des rumeurs totalement infondées comme par exemple, une délibération illégale. Je n?ai pas l?impression que ce soit simplement des questionnements. Alors, face à une litanie de rumeurs, de fausses informations, excusez-moi de vous répondre sur le même ton.

En ce qui concerne le nombre de véhicules électriques dans Paris, je suis désolé, mais la Ville de Paris ne dispose pas d?un fichier des immatriculations de véhicules électriques. Je suis dans l?incapacité de vous donner ce type d?information. Je vous invite soit, à vous tourner vers la Préfecture de police soit, éventuellement, à nous donner le temps de pouvoir nous informer auprès d?elle, si tant est que cela soit recensé de façon précise.

Vous posez un certain nombre de questions extrêmement pointues et précises qui ne concernent pas directement la Ville de Paris. Je ne sais pas si le représentant de la Préfecture de police est en capacité d?apporter ces réponses, mais n?étant pas à ?Question pour un champion?, je n?ai malheureusement pas la capacité de vous répondre.

La seule information que je puis vous donner, c?est qu?en ce qui concerne l?utilisation des bornes de recharge, à l?heure actuelle, elles sont utilisées au niveau de 83 clients par borne et par an, ce qui apparaîtra à chacun comme étant un taux d?utilisation extrêmement faible. La raison en est assez largement connue : les constructeurs automobiles, aujourd?hui, n?ont pas misé sur les véhicules électriques.

Par sécurité, la Ville de Paris entretient, évidemment, avec

E.D.F. les bornes électriques existantes, voire augmente leur nombre, notamment en direction de véhicules utilitaires électriques, dont nous souhaitons un développement important et aussi, et c?est une nouveauté, avec des bornes accessibles aux deux roues électriques, qu?il s?agisse d?ailleurs de vélos électriques ou de scooters électriques. Nous adaptons l?offre de bornes, mais il faut bien constater aujourd?hui que l?offre par les constructeurs automobiles et de cycles est relativement faible. A chacun d?en mesurer les raisons.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Monsieur BAUPIN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 263.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2004, DVD 263).