Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe du Mouvement républicain et citoyen relatif à l’avenir de l’association “Espace Pluriel”.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2004


M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 29 dans le fascicule qui concerne l?association ?Espace Pluriel? et déposé par les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen. Il ne se rattache à aucun projet de délibération.

Je donne la parole à Mme Liliane CAPELLE.

Mme Liliane CAPELLE. - Merci, Monsieur le Maire.

L?association ?Espace Pluriel? est menacée d?expulsion à la fin décembre, début janvier, en ce qui concerne ses locaux du 5, rue Lacharrière à Paris 11e.

Cette association a fait le choix de déposer un dossier de validation de centre social que la DASES et la C.A.F. ne valideront pas. Les choses sont très claires. Nous avons tous compris que ce ne serait pas validé et nous n?en sommes pas horrifiés, d?ailleurs. Nous pouvons comprendre que dans la mandature, on ne peut pas en ouvrir plus... Mais il faudrait trouver des locaux pour cette association.

 

Nous demandons simplement qu?une concertation soit organisée entre cette association et les directions de la Ville qui suivent ce dossier, afin de faire une évaluation réelle de sa situation, pour que l?on sache exactement où nous en sommes et éventuellement, le cas échéant, si cela est possible - et je le souhaite - de trouver un espace qui permettra à l?association de poursuivre ses activités.

Je vous remercie.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - La parole à Mme Gisèle STIEVENARD, pour l?Exécutif.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe. - Cette association conduit, dans le 11e arrondissement, des activités d?insertion en faveur d?un public adulte et des actions de prévention pour les jeunes. Elle travaille également sur le lien intergénérationnel. Elle bénéficie d?ailleurs de plusieurs subventions émanant de la DASES et de la DJS.

Cette association avait entrepris une démarche de transformation en centre social qui n?a pas été retenue, car le programme d?ensemble était déjà défini en concertation avec la

C.A.F. pour la présente mandature. Cependant, l?association a pu bénéficier d?un accompagnement très attentif des directions parisiennes et des services de la C.A.F., qui a conduit à la définition de trois objectifs : la pérennisation des financements de l?association, la consolidation de ses activités, la recherche de nouveaux locaux plus adaptés.

Nous sommes d?ailleurs intervenus auprès de la Préfecture pour négocier des délais relatifs à l?exécution de la décision d?expulsion. Cependant, cette association connaît encore aujourd?hui des difficultés importantes qui nécessitent des efforts de restructuration conséquents.

La DASES, la DPVI et la DJS vont donc poursuivre en 2005, le travail engagé pour accompagner cette association en relation étroite avec la C.A.F. et la mairie du 11e arrondissement. Le v?u de Mme CAPELLE va dans ce sens et je vous propose de l?adopter.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u assorti d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2004, V. 295).