Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

89 - 2011, DVD 181 - Création du Pass ECO Autocar, modifications diverses du dispositif du PASS autocar pour le stationnement des autocars de tourisme et dispositions tarifaires associées. Signature de deux avenants à deux conventions de mise a disposition d'emplacements de stationnement et un avenant à une convention de concession.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2011

89 - 2011, DVD 181 - Création du Pass ECO Autocar, modifications diverses du dispositif du PASS autocar pour le stationnement des autocars de tourisme et dispositions tarifaires associées. Signature de deux avenants à deux conventions de mise a disposition d'emplacements de stationnement et un avenant à une convention de concession.

 

M. Christophe GIRARD , adjoint, président. - Examen du projet de délibération DVD 181 relatif à la création du Pass ECO Autocar, modifications diverses du dispositif du Pass autocar pour le stationnement des autocars de tourisme et dispositions tarifaires associées. Signature de deux avenants à deux conventions de mise à disposition d?emplacements de stationnement et un avenant à une convention de concession.

M. GAREL a la parole.

M. Sylvain GAREL . - Merci, Monsieur le Maire.

Mon groupe n'a rien contre ce Pass ECO, bien entendu, nous sommes même tout à fait favorables à ce projet de délibération, mais je profite que ce sujet soit abordé dans notre Conseil pour reposer la question de la gestion du stationnement des autocars de tourisme à Paris. Je profite aussi de la présence du Représentant du Préfet de police, parce que cela ne va pas !

Il y a beaucoup trop d'autocars, encore, qui stationnent un peu n'importe où dans Paris. Nous avons fait le tour des arrondissements et nous nous sommes rendus compte que dans beaucoup d'endroits, des cars continuent à stationner sans autorisation, dans des couloirs de bus, sur des ponts, à tout moment de la journée et de la nuit.

Certains continuent à faire tourner leur moteur pour faire de la chaleur l'hiver, et du froid l'été. Cela crée une pollution, du bruit. Je pense qu'il faut vraiment que notre Ville se saisisse de cette question et qu'à terme, il n'y ait plus d'autocars de tourisme à l'intérieur de Paris. Il faut que les gens se déplacent autrement que par des modes de transport aussi polluants et qui prennent autant de place dans une ville aussi dense que Paris.

Je voudrais vraiment que notre Ville, qui a avancé un peu ces dernières années, mais j'ai l'impression qu'on s?est un peu arrêté au milieu du gué? on a trouvé des solutions pour quelques endroits très emblématiques, que ce soit Notre-Dame ou le Moulin Rouge, mais il y a encore beaucoup d'autres problèmes et je voudrais vraiment que nous nous saisissions, et la Préfecture avec nous, pour les résoudre dans les meilleurs délais.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD , adjoint, président. - Merci beaucoup. Vous auriez pu ajouter d'ailleurs les pistes cyclables, qui sont souvent encombrées de cars, de voitures, de gens dans l'incivilité. Dans le 4e, nous en souffrons beaucoup.

Mme LEPETIT a la parole.

Mme Annick LEPETIT , adjointe, au nom de la 3e Commission. - Oui, merci de me donner l'occasion d'aller exactement dans le même sens que Sylvain GAREL.

Là aussi, nous l'avons dit à plusieurs reprises, je suis contente d'entendre Sylvain GAREL dire cela. Comme cela, je me sens un peu moins seule sur ce combat.

Parce que c'est un combat ! Je vous rappelle qu'au dernier Conseil de Paris, nous avons passé une délibération pour un parking d'autocars en sous-sol sous la place Dauphine. Cela faisait des mois et des mois que l?on ne pouvait pas passer cette délibération car il y a beaucoup d'opposants, notamment le maire du 16e. Je remarque aussi que personne n'a vraiment envie d'accueillir les autocars : il faut dire la vérité. C'est donc un sujet complexe. Nous avançons, mais ce n'est pas suffisant.

Je vais bien sûr laisser le Représentant de la Préfecture de police s'exprimer parce que nous devrions par contre, concernant tous les autocars qui sont hors réglementation, être particulièrement sévères, voire très sévères.

Il est clair que lorsqu'on voit sur de belles places emblématiques - je pense notamment à la place de l'Opéra -, tout l'été, des cars garés en triple ou en quadruple file, c'est totalement intolérable.

Nous développons des parkings, pas suffisamment vite, mais il faut se battre contre les conservatismes.

Nous faisons payer les places de stationnement aux cars, ce qui est la moindre des choses, mais il faut aussi que nous soyons extrêmement vigilants sur un certain nombre d'autocars qui stationnent de manière illicite.

M. Christophe GIRARD , adjoint, président. - Monsieur le Représentant du Préfet n'avait pas prévu de parler mais Mme LEPETIT l?y a invité : je vous en prie.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE . - Je m?exécute volontiers, Monsieur le Maire.

Bien évidemment, nous sommes tout à fait ouverts à ce type de discussion, à condition qu'elle se fasse dans un cadre assez clair, avec l'ensemble des partenaires, y compris l'adjoint au tourisme, l'office du tourisme et les représentants des transporteurs.

Et aussi que nous ayons un dialogue et que dans la fixation des objectifs que l'on nous demande - places de stationnement livraisons, paiement, enlèvements, etc. - on ait une articulation claire des priorités et que l'on dégage à ce moment-là les moyens nécessaires.

M. Christophe GIRARD , adjoint, président. - Merci beaucoup.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 181.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?u nanimité. (2011, DVD 181).