Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

44 - 2011, DLH 191 - Réalisation par la SGIM d'un programme d'acquisition-conventionnement comportant 4 logements PLUS 35, rue Pastourelle (3e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2011

44 - 2011, DLH 191 - Réalisation par la SGIM d'un programme d'acquisition-conventionnement comportant 4 logements PLUS 35, rue Pastourelle (3e).

 

M. François DAGNAUD , adjoint, président. - Le projet de délibération DLH 191 porte sur la réalisation d'un programme de 4 logements PLUS, rue Pastourelle dans le 3e arrondissement.

M. Gauthier CARON-THIBAULT est inscrit, et Jean-Yves MANO lui répondra.

M. Gauthier CARON-THIBAULT . - Effectivement, ce n?est qu?un programme de 4 logements, mais dans l?hypercentre de Paris, ce que l?on appelle ironiquement peut-être l?h ypercentre, et ce projet de délibération est pour nous emblématique. Quand je dis pour nous, c?est essentiellement pour les 3e et 4e arrondissements, qui sont des arrondissements très contraints en matière de logements sociaux, très contraints en matière de disponibilité foncière et surtout soumis au plan de sauvegarde et de mise en valeur du Marais, zone de Paris sur laquelle le P.L.U. ne peut pas s'appliquer.

C?est aussi un projet de délibération qui pour nous est symbolique car lors de la rédaction du Plan local de l'habitat, nous avons beaucoup insisté sur la nécessité de faire du logement social dans le diffus, dans le centre de Paris. On en a fait, peut-être vous souvenez-vous de certaines délibérations comme Vieille du Temple ou Arquebusiers, mais cette délibération est la fin d'un combat politique locale assumé par la Mairie de Paris et la mairie du 3e arrondissement.

Sur d'autres projets comme Blondel Saint-Apolline, nous avons également acheté en bloc des parties de copropriétés qui étaient vendues vides. Là sur cet immeuble qui était vide et vendu par France Telecom, un institutionnel, la Ville de Paris a réussi à instituer un rapport de force avec le futur propriétaire qui nous a permis de trouver un accord, un partenariat, ce propriétaire réhabilitant l'intégralité de l'immeuble et cédant à la Ville de Paris, à un bailleur social, une partie de cet immeuble alors qu?au niveau des règlements absolument rien ne l'y contraignait.

Ce projet de délibération est très symbolique car j'espère que ces types d'actions qui nous permettent de faire plus de logements sociaux dans le centre de Paris pourront être théorisés et inclus dans la révision du Plan de sauvegarde et de mise en valeur du Marais.

Merci.

M. François DAGNAUD , adjoint, président. - Merci, cher collègue.

Monsieur Jean-Yves MANO, vous avez la parole.

M. Jean-Yves MANO , adjoint, au nom de la 8e Commission. - Monsieur CARON-THIBAULT vient de souligner tout l?i ntérêt de cette opération au c?ur de Paris où sur le périmètre du P.S.M.V. la règle des 25 % ne s'appliquait pas, mais des négociations bien comprises avec l'opérateur, le promoteur de cette opération, nous ont permis, grâce à la détermination de tous, des élus d'arrondissement, du délégué au logement, d?être bien compris par l'opérateur privé qui, s'il souhaite continuer à exercer à Paris, doit trouver des terrains d'entente avec la Municipalité.

Nous avons donc le plaisir d?avoir, au c?ur de Paris, 4 logements sociaux complémentaires, dans un arrondissement où le foncier est extrêmement rare et je m'en félicite.

M. François DAGNAUD , adjoint, président. - Nous également.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 191.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, DLH 191).