Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

57 - 2011, DAC 696 - Subventions (430.000 euros), avenant et convention avec l'association A.A.S.C.S.P./Théâtre 13 (13e).

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2011

57 - 2011, DAC 696 - Subventions (430.000 euros), avenant et convention avec l'association A.A.S.C.S.P./Théâtre 13 (13e).

 

M. Pierre SCHAPIRA , adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DAC 696 accordant une subvention de 430.000 euros, avenant et convention avec l'association "A.A.S.C.S.P./Théâtre 13".

La parole est à M. Philippe MOINE.

M. Philippe MOINE . - Merci, Monsieur le Maire.

Le "Théâtre 13", théâtre municipal du 13e arrondissement, installé depuis une trentaine d?a nnées boulevard Auguste-Blanqui, va désormais gérer une deuxième salle à titre transitoire dans un nouveau théâtre construit rue du Chevaleret dans le quartier Paris Rive Gauche.

L'objet du projet de délibération est d'attribuer au "Théâtre 13" une subvention de fonctionnement complémentaire de 50.000 euros pour l'année 2011 correspondant à la gestion de la nouvelle salle et une subvention d'équipement de 380.000 euros, permettant l'équipement du nouveau théâtre.

C'est pour nous, élus du 13e arrondissement, et pour moi-même, en charge de la culture dans cet arrondissement, l'occasion de saluer l'ouverture d'un nouveau théâtre, construit par la Ville dans le cadre de l'aménagement de la Z.A.C. "Paris Rive gauche", un théâtre de grande qualité, puisque doté d'une scène de 150 mètres carrés, d?une salle de 224 fauteuils, d?une salle de répétitions, d'espaces de convivialité qui manquent d'ailleurs cruellement à l'actuel "Théâtre 13".

Il permettra d'accueillir dans les meilleures conditions les compagnies et le public.

D'autre part, en faisant le choix d'attribuer cette salle au "Théâtre 13", la Ville témoigne de sa confiance dans l?équipe dirigée par Colette NUCCI, dont nous pouvons en effet mesurer la réussite dans le 13e arrondissement. Le public fidèle en témoigne largement.

Certes, cette attribution d'une deuxième salle se fait à titre transitoire, puisque des travaux sont prévus dans l'actuel "Théâtre 13", qui est lié au centre d'animation Daviel, à partir de 2013, travaux qui devraient durer au moins deux ans.

A partir de 2013, le "Théâtre 13" sera de nouveau installé dans un seul lieu, pendant la durée des travaux, mais, pour les deux années à venir, le théâtre construira sa programmation sur deux salles : l'actuel théâtre du boulevard Blanqui qui prend le nom de "Théâtre 13 Jardin" et le nouveau théâtre de la rue du Chevaleret qui devient le "Théâtre 13 Seine".

Ces conditions exceptionnelles permettront au "Théâtre 13" de développer son projet qui est aujourd'hui bien identifié et qui mérite d'être soutenu, c'est-à-dire la programmation de jeunes compagnies, ce qui constitue largement la marque de fabrique du "Théâtre 13", autour de textes classiques ou contemporains, en alternance.

Pour la saison qui s'ouvre, par exemple, seront produits des spectacles tirés des ?uvres de Voltaire, de Skakespeare, de Goldoni, mais également d?auteurs contemporains comme Amin MAALOUF, qui actuellement fait l'ouverture de la saison.

Pour la septième année consécutive, le "Théâtre 13" organise d'ailleurs un concours dédié aux jeunes metteurs en scène, dont le lauréat est programmé au cours de la saison suivante. Nous sommes très attachés au soutien à cette politique.

L'attribution d'une deuxième salle permet également des temps de répétition plus longs, ainsi que l'accueil en résidence de compagnies dont les spectacles pourront être joués ailleurs qu'au "Théâtre 13", mais dont le travail donnera lieu à des présentations publiques gratuites, ce qui nous semble évidemment une initiative à encourager.

Enfin, je voudrais saluer également, avec les élus du 13e arrondissement, la solution d'accueil trouvée dans ce cadre et de manière transitoire pour la "Compagnie du Lierre", de Farid PAYA, qui a fait l'objet ici d'un certain nombre de v?ux ou d'interventions.

Installée depuis 1980 dans un bâtiment de la rue du Chevaleret, plus bas que le nouveau théâtre, un bâtiment qui était devenu le "Théâtre du Lierre", la "Compagnie du Lierre" fait en effet l'objet d'un désengagement progressif de la part de l'État, dont la subvention prendra fin en 2014.

Le devenir de cette compagnie a soulevé des inquiétudes, des interrogations légitimes. On peut se réjouir que la Ville maintienne, pour cette année, la subvention totale qui était prévue, soit un montant de 246.000 euros, qui permet à la "Compagnie du Lierre" de faire face à un certain nombre d'obligations.

D'autre part, je voudrais souligner le fait que la "Compagnie du Lierre" bénéficiera pendant deux saisons d'une résidence de création et d'une période de représentation au "Théâtre 13 Seine", ce qui aura lieu pour la saison à venir du 8 mai au 6 juin 2012.

C'est donc avec un grand plaisir que nous approuvons ce projet de délibération qui devrait se traduire par une évolution très positive pour le théâtre dans le 13e arrondissement et à Paris.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA , adjoint, président. - La parole est à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD , adjoint, au nom de la 9e Commission. - Merci beaucoup à Philippe MOINE pour son intervention et plus largement pour son action vraiment dynamique comme adjoint à la culture dans le 13e arrondissement.

Je ne vais pas reprendre ce qu'il a dit, c'était très précis. Mon intervention était exactement dans les mêmes termes. Simplement, je jouis et me réjouis de cette décision.

M. Pierre SCHAPIRA , adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 696.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2011, DAC 696).