Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2004, DPA 277 - Approbation des modalités de passation du marché de travaux relatif à la construction d’une crèche collective de 60 berceaux, d’un jardin d’enfants de 60 places et d’un logement de fonction dans le secteur Léman-Belleville (19e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2004


 

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DPA 277 portant approbation des modalités de passation du marché de travaux relatifs à la construction d?une crèche collective de 60 berceaux, d?un jardin d?enfant de 60 places et d?un logement de fonction dans le secteur Léman-Belleville, 19e arrondissement.

Je donne la parole à M. Hervé BENESSIANO.

M. Hervé BENESSIANO. - Merci, Monsieur le Maire.

C?est le caractère d?urgence qui date de vendredi dernier qui nous a incité à nous inscrire sur ce projet de délibération de crèche.

 

On aurait dû se féliciter aujourd?hui de l?ouverture imminente de 34 berceaux à la crèche familiale et de 60 berceaux à la crèche Brunetière. En fait, il n?en est rien parce que tandis que nous sommes à quelques heures de la réunion de la Commission d?attribution des places, que les directrices ont été nommées dans les deux établissements et qu?il a été annoncé, depuis plusieurs mois, à la population l?ouverture de ces crèches pour le 3 janvier 2005, nous apprenons, vendredi, que le budget d?équipement n?avait pas été prévu par la Ville de Paris.

Qu?est-ce à dire ? Après les quartiers verts sans verdure, vous nous proposez maintenant des crèches sans biberons ou sans jouets. Une crèche est livrée sans linge, montant 9.402 euros ; sans vaisselle pour enfant, montant 1.970 euros ; sans biberonnerie, montant 264 euros ; sans matériel cuisine, montant 594 euros ; sans vaisselle pour le personnel, montant 428 euros ; sans petits matériels, montant 740 euros ; sans jouets, montant 9.043 euros ; sans matériel de bureau, montant 616 euros, c?est-à-dire sans un équipement de base, montant 22.318 euros auxquels s?ajoutent 3.000 euros de fonctionnement initial pour la crèche municipale et 2.500 euros pour la crèche familiale.

Mes questions seront simples, Monsieur le Maire. Quand débloquerez-vous les crédits d?équipement pour ces crèches ? Les parents sont dans une attente énorme. Quand les crèches seront-elles donc fonctionnelles et à quelle date ces crèches pourront-elles recevoir les enfants ? Quelle date devrons-nous indiquer à la population qui attend ?

Je vous remercie.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P. et Union pour la démocratie française).

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Madame TROSTIANSKY, pour apporter le lait et le biberon.

Mme Olga TROSTIANSKY, adjointe, au nom de la 6e Commission. - M. Hervé BENESSIANO s?inscrit sur un projet de construction d?une crèche de 60 berceaux et d?un jardin d?enfant de 60 berceaux dans le 19e arrondissement et il intervient sur le 17e arrondissement. Je juge cela quelque peu acrobatique, mais comme il est très inquiet qu?il y ait une crèche sans biberon, j?interviens pour lui répondre et le rassurer.

Cette multi-structure qui est située au 16, rue Brunetière et dont l?ouverture est bien prévue en janvier 2005 va ouvrir 66 nouvelles places d?accueil en crèche et 15 places en halte-garderie aux enfants du 17e arrondissement.

La halte-garderie n?était pas prévue initialement et je rappelle que, depuis 2001, l?effort de la Ville de Paris permet aux familles de cet arrondissement de bénéficier désormais de 348 places supplémentaires. D?ailleurs, nous avons inauguré avec Mme de PANAFIEU, la ?Souris verte? et une autre crèche cette année.

L?objectif général pour le 17e arrondissement est + 450 places, ce qui représente 10 % de l?ensemble du programme de la Ville de Paris.

Monsieur BENESSIANO, vous n?avez pas d?inquiétude à avoir sur le financement du matériel de la crèche Brunetière. Les dotations d?ouverture des établissements d?accueil de la Petite enfance sont toujours prises en charge par le budget de la Direction des Familles et de la Petite enfance. Chaque directrice de crèche dispose d?une enveloppe qui lui permet de commander, sur l?ensemble des marchés qui sont passés par la Direction, du mobilier, des structures motrices, des tapis, etc.

Il y a donc une dotation d?ouverture de cette multi-structure, qui s?élève à 80.795 euros de manière très détaillée et il y a aussi des crédits centraux qui vont abonder cette enveloppe pour l?ensemble des achats (vaisselle, linge, etc.).

Nous aurons, Monsieur le Maire, une crèche avec biberons et je tenais vraiment à rassurer M. BENESSIANO.

(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste et radical de gauche, du Mouvement républicain et citoyen, communiste et ?Les Verts?).

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Très bien. D?accord.

Cela n?avait aucun rapport avec le projet de délibération que nous allons maintenant voter dans l?enthousiasme et la bonne humeur.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 277.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2004, DPA 277).