Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2004
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par Mmes Brigitte KUSTER et Brigitte MARIANI relatif au quartier vert “Jonquière”.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2004


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous passons à présent à l?examen du v?u référencé n° 9 dans le fascicule relatif au budget du quartier vert ?Jonquière? qui a été déposé par Mme KUSTER et Mme MARIANI.

Je donne la parole à Mme KUSTER.

Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Madame la Maire.

Ce v?u a été inspiré par du vécu. En tant que déléguée du Maire sur le conseil de quartier La Fourche - Guy-Môquet et avec Mme MARIANI, déléguée du Maire sur le quartier Epinettes, nous avons constitué un groupe de travail et de concertation sur le quartier vert Jonquière.

Ce groupe de travail a émis plusieurs propositions que les services de la voirie ont étudiées, et je tiens à les féliciter et à remercier le travail fait à cette occasion. Nous sommes donc arrivées à des propositions tout à fait intéressantes, mais malheureusement difficilement réalisables puisqu?elles se montent à 3 millions d?euros.

 

Avant d?aller à nouveau à la rencontre de la population pour présenter ces projets, le budget actuel du quartier vert ?Jonquière? se monte, lui, à 1,7 million. Vous comprendrez que, une fois que l?on a pris en compte les entrées et sorties obligatoires, pour ce que l?on appelle un quartier vert qui, rappelons-le, n?a pas de verdure, dont le coût s?élève à 500.000 euros. Il reste très peu d?argent disponible pour faire des réalisations à l?intérieur du quartier une fois les entrées et sorties réalisées. Il y a quand même un problème entre l?affichage fait par la Municipalité sur ces fameux quartiers verts - je rappellerai d?ailleurs un chiffre intéressant : dans le budget que la Direction de la Voirie nous a présenté en 3e Commission, on voit que le budget des quartiers verts représente seulement 3 % du montant global de la Direction - cette volonté d?affichage des quartiers tranquilles transformés en quartiers verts mais, en même temps, les moyens n?y sont pas affectés.

Il y a là un décalage qui a d?ailleurs été constaté dans d?autres quartiers. Nous avons eu l?exemple également aux Batignolles, Hervé BENESSIANO pourrait vous en parler. A chaque fois, il y a frustration de la population car on crée un besoin, des envies et, au moment où il y a la réalisation du projet, il y a une frustration évidente.

Vous l?aviez rappelé au moment de la réalisation de ces quartiers, Monsieur le Maire, c?était quand même dans votre contrat de mandature : engager une politique de l?aménagement de l?espace public. Vous avez même dit que la réalisation des quartiers verts était un élément essentiel de la mise en ?uvre de cette politique et que les quartiers permettaient des aménagements pour améliorer la qualité de vie de plusieurs milliers de personnes.

Ce v?u vous demande donc de nous donner les moyens, dans cette partie souvent considérée comme défavorisée du 17e arrondissement, de nous donner les moyens afin de réaliser les aménagements nécessaires au-delà des entrées et sorties obligatoires qu?impose le quartier vert.

Je vous remercie donc, Monsieur le Maire, de revoir ce budget et de prendre en compte les besoins des habitants en réalisant ces aménagements nécessaires à une meilleure qualité de vie, et de rendre conformes les faits à vos paroles.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Oui, Madame Brigitte KUSTER, je suis très sensible à l?attachement et à l?enthousiasme que vous manifestez pour les quartiers verts, cela tranche beaucoup avec les discours que l?on peut entendre parfois sur les bancs de l?opposition sur ces quartiers. J?espère que vous serez entendue par vos collègues, et que les louanges que vous apportez à cette politique seront largement soutenues lorsque nous aurons l?occasion de revenir sur ce sujet. Cela tranche d?ailleurs assez sensiblement avec les discours que j?ai entendus hier sur cette question.

Je regrette que votre v?u n?ait pas été déposé dans le cadre de la discussion budgétaire parce que l?on vient de passer une journée et demie sur le budget de la Ville de Paris et un tel v?u aurait eu plus sa place dans la discussion budgétaire que dans la discussion sur la 3e Commission.

Je vous rappelle simplement que, lorsque nous avons engagé un projet de quartier vert dans le 17e, j?ai pris soin d?écrire à la maire de votre arrondissement pour lui indiquer le cadre dans lequel nous nous trouvions. Malheureusement, la Mairie de Paris n?a pas de planches à billets pour produire des budgets supplémentaires, et c?est dans le budget contraint de la Ville, celui que nous avons approuvé pour l?année 2005, et les précédents qui ont été approuvés les années précédentes, qu?est défini évidemment le budget consacré aux quartiers verts.

Donc, je suis vraiment désolé de devoir vous dire que je ne pourrai pas donner un avis favorable à votre v?u.

Mais je peux vous faire en tout cas deux propositions : d?une part que nous regardions très précisément si toutes les sorties de quartier vert doivent forcément être aménagées avec des aménagements totalement conformes à ceux des entrées. C?est ce que nous faisons aujourd?hui avec beaucoup de quartiers verts sur lesquels l?entrée du quartier doit être particulièrement aménagée, et la sortie ne nécessite pas un aménagement aussi conséquent. Il y a peut-être là quelques sources d?économie potentielle qui pourraient être réaffectées à des aménagements plus utiles.

Par ailleurs, je peux vous proposer que, dans la discussion que j?aurai avec Mme de PANAFIEU pour le budget à venir, voire pour des redéploiements budgétaires sur l?année 2005, nous prenions particulièrement en compte les aménagements à faire dans le quartier vert ?Jonquière?. C?est un quartier qui le mérite en effet, et peut-être faut-il qu?une priorité lui soit donnée lorsque nous travaillons sur les budgets localisés.

Mais, en tout état de cause, par rapport à ce v?u, je ne peux pas donner un avis favorable. D?autant que j?imagine que si l?on commençait à donner un avis favorable sur un quartier, les demande ne manqueraient pas de se multiplier pour les autres quartiers verts de la Capitale et, malheureusement, le budget de la Ville n?est pas extensible à l?infini !

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

Je mets aux voix, à main levée, ce v?u assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.