Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

8 - 2011, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à la situation des salariés de l’hôtel Ritz.

Débat/ Conseil général/ Novembre 2011

8 - 2011, V?u déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif à la situation des salariés de l?hôtel Ritz.

 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous allons maintenant examiner la proposition de v?u référencée n° 4 G dans le fascicule, déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, relative à la situation des salariés de l?hôtel Ritz.

Je donne la parole à M. Ian BROSSAT.

M. Ian BROSSAT. - Merci, Madame la Présidente.

Effectivement, notre v?u est relatif à la situation des salariés de l?hôtel Ritz. Il en a été beaucoup question au cours des dernières semaines, notamment dans la presse. Vous le savez, la direction du Ritz a décidé d?entamer toute une série de travaux de rénovation. Ces travaux vont durer 27 mois et elle prévoit, sous ce prétexte, de licencier 440 employés sur les 470 que compte l?établissement, en invoquant le motif économique.

Or, nous le savons, si ces travaux sont nécessaires, il existait bien d?autres solutions alternatives au licenciement économique, telles que la mise au chômage technique des salariés ou, profitant du temps des travaux, la mise en congé formation.

C?est la raison pour laquelle le sort réservé à ces 440 salariés nous paraît particulièrement injuste.

C?est la raison pour laquelle nous souhaiterions, par ce v?u, que le Conseil de Paris demande à M. le Maire de Paris d?interpeller la direction du Ritz afin de rappeler celle-ci à ses obligations légales et d?assurer ainsi la sauvegarde de 440 emplois.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à M. SAUTTER qui va vous répondre.

M. Christian SAUTTER, vice-président. - Madame la Présidente, M. BROSSAT a bien posé le problème. L?hôtel Ritz, que l?on est un peu surpris de trouver dans cette position, a décidé, et c?est son droit, de moderniser les deux sites qu?il possède :

- l?un rue Cambon, et les travaux devraient commencer en février-mars 2012.

- et l?autre, le site principal, place Vendôme, que chacun connaît, à défaut de fréquenter, dont les travaux débuteront au début de l?été 2012.

Faire ces travaux, je pense que c?est bien et cela accroîtra l?attractivité parisienne, mais le fait d?accompagner ces travaux d?un plan de licenciement de plusieurs centaines d?employés est, me semble-t-il, choquant. Je me tourne en particulier vers l?opposition, qui me semble bien calme cet après-midi, qui dénonce tant qu?elle le peut la rigidité de l?emploi à Paris et qui nous vante l?exemple allemand. Si on était en Allemagne, je suis sûr que l?hôtel Ritz trouverait une solution de travail à temps partiel ou de congé formation pour qu?il n?y ait pas ces licenciements secs qui sont actuellement envisagés.

Moi, je m?associe pleinement à ce v?u qui a été déposé et défendu par M. Ian BROSSAT et j?espère que l?Etat fera en sorte que, avec la direction du Ritz, on trouve une solution qui soit moins brutale d?un point de vue social et peut-être davantage soucieuse des intérêts à long terme de ce grand hôtel.

M. Ian BROSSAT a souhaité que ce sujet soit abordé au prochain comité parisien pour l?emploi, qui se tiendra le 9 décembre. Cela fera partie, malheureusement, des points d?actualité qu?il nous arrive périodiquement d?évoquer.

Je souhaite que tous votent ce v?u qui est rédigé dans des termes raisonnables.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2011, V. 40 G).