Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

63 - 2011, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. pour favoriser la parité au Parc des Princes.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2011

63 - 2011, V?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. pour favoriser la parité au Parc des Princes.

 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous examinons des v?ux qui ne se rattachent à aucun projet de délibération. Le v?u n° 57, déposé par le groupe E.E.L.V.A., est relatif à la parité au Parc des Princes.

Monsieur GAREL, vous avez la parole.

M. Sylvain GAREL. - Merci, Monsieur le Maire.

Effectivement, j'ai déposé ce v?u après avoir lu, comme, j?imagine, beaucoup de mes collègues, dans la presse une chose qui m'a scandalisé : c'est le fait que les gestionnaires du Parc des Princes ont refusé publiquement à l'équipe féminine du PSG de pouvoir jouer au sein du Parc des Princes qui appartient à la Ville, même s'il a été donné en concession aux personnes qui gèrent aujourd'hui l'équipe du PSG.

Je trouve cela particulièrement scandaleux qu'à un moment où on essaie d'aller, un peu partout, vers des décisions paritaires, lors d'un match important, l'équipe féminine du PSG ne puisse pas jouer au sein du Parc des Princes, alors qu?elles l'avaient demandé.

Cela renvoie à d'autres inégalités extrêmement flagrantes, comme celle des salaires, puisque, vous le savez, la plupart des joueuses du PSG gagnent moins de 1.000 euros par mois, alors que certains joueurs masculins du PSG gagnent plusieurs centaines de milliers d'euros par mois, ce qui est tout à fait inadmissible !

C'est pour cela que j'ai déposé ce v?u, pour demander plusieurs choses : d?abord, que des matchs féminins puissent être organisés au sein du PSG au cours de l'année et aussi pour que la Ville, qui achète encore - encore trop, à notre avis - des billets pour le PSG, utilise une partie de cet argent pour acheter des billets pour les matchs féminins.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci beaucoup.

Donc le Parc des Princes et des Princesses, Monsieur VUILLERMOZ ?

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Cela faisait longtemps que je n'avais pas entendu Sylvain GAREL parler du sport de haut niveau de façon positive, donc j'en suis vraiment très content ! Parce que c?est vrai que le football féminin est en train de prendre une dimension importante au niveau national comme au niveau international. L'équipe de France a fait de très bons résultats. L'équipe de Lyon fait de très bons résultats au niveau européen et l'équipe de Paris, je le rassure, cela fait longtemps aussi que nous nous occupons de l'équipe féminine du Paris Saint-Germain, est en train, depuis deux ans, de prendre vraiment une très grande dimension, puisque l'année dernière, elle a fini? enfin, l?année d'avant, elle avait gagné le Challenge de France qui est l'équivalent de la Coupe de France pour les hommes. L'année dernière, elle a fini seconde du Championnat de France, ce qui fait qu'elle a été qualifiée pour la "Champions League", donc elle joue des matchs internationaux au niveau européen. C'est très bien.

C'est donc du haut niveau.

Je suis d'accord avec M. GAREL aussi qu'au niveau des salaires, il y a une très grande différence entre les hommes et les femmes, notamment au niveau du Paris Saint-Germain.

Mais je souhaite - je ne sais pas s'il sera d'accord avec moi - que le statut de l'équipe féminine du PSG devienne un statut professionnel pour qu?elles puissent progresser dans leurs revenus et qu'elles ne soient plus forcément tributaires de leur salaire simplement.

Cela dit, c'est pour tirer l'ensemble du football féminin à Paris, qui obtient déjà de grands résultats parce que nous soutenons beaucoup le sport féminin, y compris le football.

Je suis évidemment d?accord avec les préoccupations exposées dans ce v?u. Vous savez que je suis récemment intervenu dans la presse. Cela a été cité : je vois que M. GAREL lit aussi les commentaires sportifs dans la presse, et aussi les émissions de radio et de télévision, puisqu?il s?est trouvé que je suis souvent intervenu pour les soutenir et pour regretter publiquement la décision du PSG de ne pas accueillir le match féminin PSG-Lyon au Parc des Princes.

La Ville a également été en première ligne quand il a fallu organiser en 2009 le match PSG-Juvisy au Parc des Princes c?était la première fois que l?équipe féminine jouait au Parc des Princes -, match qui a enregistré à l?époque le record du nombre de spectateurs pour une rencontre de championnat de football féminin avec plus de 5.000 spectateurs.

J'ajoute que le 5 octobre et le 9 novembre, la Ville de Paris a accueilli le PSG féminin au stade Charléty pour la tenue des deux matchs de Coupe d?Europe ou "Champions League", dont je venais de parler. Il se trouve qu?elle a gagné le premier, a été battue au second et est maintenant éliminée de la "Champions League", mais je pense que nous aurons l'année prochaine d'autres occasions de la faire jouer, notamment au Parc des Princes.

Je voudrais aussi indiquer au Conseil de Paris que les difficultés qui peuvent exister pour permettre aux filles du PSG de jouer au Parc des Princes ne sont pas apparues cette année avec la nouvelle direction, ces difficultés existaient auparavant.

Ceci dit, je rappelle que le PSG a, depuis plusieurs saisons, ?uvré malgré tout au développement du football féminin avec une vraie réussite.

D'ailleurs, je souhaite que l'on puisse dans les années à venir obtenir les mêmes avancées dans d'autres sports collectifs. Je pense notamment au basket et au rugby, basket pour lequel je vais essayer d??uvrer pour faire en sorte qu'il y ait une grande équipe à Paris comme je l'ai fait pour le handball féminin.

Au rugby, c'est plus compliqué, mais pourquoi pas ? Et cela notamment avec la construction de la Maison du rugby à Jean-Bouin. La Ville sera très attentive aux opportunités d'accueillir des rencontres féminines.

Je suis donc prêt à émettre un avis favorable à ce v?u tout en précisant deux points.

Je ne souhaite pas interpeller le PSG sur un nombre prédéterminé de matches au Parc des Princes. Je vous demande donc de substituer la référence à "un minimum de cinq matchs" par le terme "plusieurs". Il ne faut pas oublier que pour remplir ce stade avec un match de football féminin, cela implique de réaliser des opérations de communication très importantes et de mobiliser de nombreux moyens humains et matériels.

C?est donc au cours de la discussion avec le PSG que nous pourrons identifier des matchs susceptibles d'être accueillis au Parc des Princes.

Concernant le marché de billetterie, j'indique simplement que les matchs du PSG féminin au Camp des loges sont gratuits et que lors des opérations spéciales qui ont eu lieu au Parc des Princes et à Charléty, la Ville a bien entendu réservé un certain nombre de places. À l'avenir, ce modèle sera forcément reconduit à chaque fois que le PSG féminin jouera dans un grand stade parisien, si le Conseil de Paris et vous-mêmes nous y autorisez.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Merci. Nous avançons à la vitesse du panda.

Monsieur GAREL, est-ce que cela vous convient ?

M. Sylvain GAREL. - Tout à fait, ces modifications me vont.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien. Explication de vote : Monsieur ALPHAND.

Rapidement, mes chers collègues, car la séance se termine à 12 heures 45 pour reprendre à 14 heures 15. Et je pense qu?il est bien que nous pensions aux personnels du Conseil de Paris.

Monsieur ALPHAND, je vous en prie.

M. David ALPHAND. - Tout d'abord, pour saluer les performances absolument remarquables des filles du PSG, qui ont beaucoup de mérite d?obtenir de tels résultats.

M. VUILLERMOZ l?a rappelé, deuxièmes vice-championnes de France lors de la saison passée, dans des conditions matérielles qui ne sont pas des plus favorables.

On rappelait le statut professionnel des joueuses de l'Olymique lyonnais, c?est probablement la direction qu'il faudrait suivre à Paris dans les mois et dans les années qui viennent.

Je veux quand même rappeler une certaine passivité de la part de l?Exécutif qui, outre les discours et les effets d'annonce de M. VUILLERMOZ, pourrait par exemple prévoir dans la prochaine convention concernant le Parc des Princes une clause spécifique pour les matchs du Paris Saint-Germain et en particulier les filles.

Vous voyez, Monsieur VUILLERMOZ, on peut aussi faire preuve de propositions vous concernant.

Il y a un paradoxe, on ne peut pas accueillir les femmes au Parc des Princes dans les tribunes et les refuser sur la pelouse. Nous voterons le v?u, tel qu?il a été amendé, même si nous considérons qu?il est un peu timoré. Oui, Monsieur GAREL, cela peut vous surprendre, mais, pour une fois, je vous trouve timoré sur le P.S.G. et on pourrait considérer que le principe c?est que les filles jouent au Parc des Princes et qu'après, les exceptions, c'est qu'elles jouent à Créteil sur le stade Dominique-Duvauchelle, à Charléty ou ailleurs, mais c'est un bon geste quand même de la part des Verts, auquel nous nous associons avec le groupe U.M.P.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien, devant cette grande sagesse du koala, je mets aux voix, à main levée, le v?u ainsi amendé.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u amendé est adopté à l'unanimité. (2011, V. 296).