Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

75 - 2011, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif aux futures passerelles surplombant la rue Linois (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2011

75 - 2011, V?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif aux futures passerelles surplombant la rue Linois (15e).

 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Le v?u n° 65, déposé par le groupe U.M.P.P.A., est relatif aux futures passerelles surplombant la rue Linois.

Je donne la parole à Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN.

Mme Géraldine POIRAULT-GAUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous conviendrez avec moi, Madame HIDALGO, que nous avons rarement été d'accord sur le dossier Beaugrenelle, mais sur ce point précis de la suppression des passerelles rue Linois, j'étais depuis le début entièrement d?accord : il fallait les supprimer.

Depuis la présentation du projet, à la fois du nouveau centre commercial et de la restructuration de la dalle Beaugrenelle, nous avons toujours entendu parler de passerelles de remplacement qui seraient allégées, qui permettraient une perspective sur la Seine et donc une vue dégagée sur la rue Linois.

Nous avons eu des présentations de maquettes pendant des mois et des mois, et nous avons vu une passerelle plutôt réussie proposée par la S.C.I. Beaugrenelle.

Or, très récemment, cet été pour être tout à fait précise, la S.E.M. PariSeine a présenté son projet de passerelle, qui est totalement décevant, parce qu?encore une passerelle en béton qui n'est pas en harmonie avec celle proposée par la S.C.I. Beaugrenelle.

Il n?y a pas eu de concertation. Les habitants découvrent ce projet. On a l'impression qu'on passe en force.

Donc ce v?u propose de revoir le projet de la S.C.I. Beaugrenelle pour permettre une plus grande harmonie, une adéquation entre ces deux passerelles. C'est un souhait des habitants, et nous demandons au Maire de Paris qui examine le permis de construire de donner un avis défavorable pour que la copie soit révisée.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - La parole est à Mme HIDALGO.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Je suis désolée, Madame POIRAULT-GAUVIN, mais nous n'avons jamais été d'accord sur Beaugrenelle et cela va continuer.

J'émets un avis défavorable à votre v?u. Voilà, vous vous mettez maintenant, à nouveau, sur un autre registre - je le note avec plaisir -, mais vous remettez quand même en cause l'architecture future d'une des passerelles et soi-disant le manque d'harmonie qui en résulterait.

Je ne suis pas d'accord avec cela. Nous sommes sur un processus avec des décisions déjà actées. Là aussi, c'est un chantier. Si vous vous promenez le long de Beaugrenelle, vous verrez qu?il y a six ou sept grues sur le site. Les choses sont vraiment très fortement engagées. Je crois qu'il est temps maintenant de sortir des polémiques, sur lesquelles, comme pour les Halles, nous avons gagné tous les procès, voilà ! Il est temps maintenant d'aller de l'avant.

Je suis tout à fait partante pour que l'on puisse discuter ensemble, voir comment, dès lors que les choses sont vraiment lancées et que pas grand-chose ne pourrait les arrêter, eh bien, comment nous pouvons converger sur un sujet sur lequel nous avons tant divergé, mais j'émets un avis défavorable à votre v?u.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame.

Je mets aux voix le v?u n° 65, avec un avis défavorable?

Ah ! Monsieur MENGUY ?

M. Jean-Baptiste MENGUY. - Monsieur le Maire, je voudrais prendre la parole pour une explication de vote suite à la réponse de Mme HIDALGO.

Madame HIDALGO, ce v?u sur le chantier Beaugrenelle, comme sur d'autres projets de cette municipalité pour le 15e, révèle vraisemblablement et encore une fois un problème de méthode.

Ce problème de méthode est le suivant : encore une fois, vous voulez passer en force malgré l'avis des riverains.

Ce chantier Beaugrenelle, on en a parlé hier pour un v?u sur les flux de circulation de la rue de l'Ingénieur Robert Keller, présente des inconvénients pour les riverains, et ce sont les riverains qui, au quotidien, vivent ces travaux, vivent ce chantier avec tous les aléas et le feuilleton que Beaugrenelle a révélé. Et ce n'est que légitime que les élus de terrain que nous sommes puissent relayer les demandes des habitants. Nous regrettons encore une fois dans votre méthode qui fait fi de la démocratie de proximité, fi des avis des conseils de quartiers, fi de l'avis des habitants, de l'avis des riverains qui subissent les nuisances et qui vont vivre avec ce centre, et donc avec ce manque d'harmonie entre deux passerelles?

Bon sang ! Madame HIDALGO, deux passerelles, ce n?est quand même pas vous demander de traverser l'Atlantique à la marche et à reculons ! C'est franchement là un manque d'ouverture de votre part, encore une fois, mais comme pour Boucicaut, comme pour d'autres chantiers.

Vous avez décrété que vous aviez la vérité car c'était votre avis. C'est quelque chose avec lequel nous ne sommes pas d'accord parce que nous considérons qu'avant même votre avis et avant votre perception de la beauté et de l'esthétique d'un chantier, il y a ce que vivent les habitants au quotidien.

C'est la raison pour laquelle nous avons déposé ce v?u, et compte tenu de votre réponse, c'est bien évidemment la raison pour laquelle nous voterons ce v?u en regrettant votre position sectaire.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Parfait, c'est clair !

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 65 avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.