Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Octobre 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

29 - QOC 98-1010 Question de Mme Liliane CAPELLE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, concernant le Schéma départemental gérontologique

Débat/ Conseil général/ Octobre 1998


M. CHÉRIOUX, président. - La question suivante de Mme Liliane CAPELLE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, concerne le Schéma départemental gérontologique.
Elle est ainsi rédigée :
" Le Schéma départemental gérontologique a été présenté à Mme Liliane CAPELLE et aux membres du groupe du Mouvement des citoyens il y a maintenant plusieurs mois.
Outre le retard déjà pris pour sa rédaction, il semblerait que rien dans son application ne soit prévu, notamment s'agissant du choix des structures qui seront chargées de la coordination dans les arrondissements.
Mme Liliane CAPELLE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens souhaiteraient avoir un calendrier précis des décisions qui seront prises en relation étroite avec les mairies d'arrondissement ".
M. LAFAY a la parole.
M. Philippe LAFAY, vice-président. - Le Schéma directeur gérontologique du Département de Paris a été adopté le 19 janvier 1998 par le Conseil de Paris. Ce document constitue un cadre de réflexion et d'action dans lequel s'inscrit la politique voulue par la collectivité parisienne. Un premier bilan de l'ensemble des mesures d'ores et déjà mises en oeuvre sera proposé au Conseil de Paris au début de l'année 1999, conformément aux engagements pris en janvier 1998.
En ce qui concerne plus précisément la coordination gérontologique, le Conseil de Paris sera saisi, lors de la réunion d'une très prochaine séance, d'un projet relatif à la mise en oeuvre d'une part, de la coordination institutionnelle entre les partenaires de la politique gérontologique (C.N.A.V., C.R.A.M.I.F., A.P.-H.P., C.A.S.V.P., Département) destinée à la mise en cohérence des politiques menées en faveur des personnes âgées et, d'autre part, des plates-formes gérontologiques chargées de coordonner localement, au plus près des personnes âgées, les actions et services proposés.
Dès que le Conseil aura délibéré, la convention de coordination pourra être signée par le Maire, celui-ci sera alors en mesure de réunir pour la première fois le Comité départemental de coordination gérontologique.
Pour ce qui concerne la coordination de terrain, la mise en oeuvre des premières plates-formes gérontologiques sera effective dans les prochains mois et l'effort sera poursuivi en 1999 afin que l'ensemble du territoire parisien soit couvert par ces nouveaux services.
L'Adjoint au Maire chargé de ce dossier a d'ores et déjà commencé à prendre l'attache des maires concernés.
M. CHÉRIOUX, président. - Je vous remercie.
La parole est à Mme CAPELLE.
Mme Liliane CAPELLE. - Je viens d'apprendre que la concertation a commencé. Donc je me réjouis parce que l'interrogation est celle-là : vous nous dites, Monsieur LAFAY, que ce projet va être présenté à un prochain Conseil de Paris. Or, à ma connaissance, pour au moins l'arrondissement que je représente ici, aucune concertation n'a encore eu lieu. Si vous nous présentez des projets de délibération avant que nous nous soyons concertés, c'est embêtant. Dont acte. Vous me dites que les concertations vont avoir lieu, j'attends.
Merci.