Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

70 - 2011, Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à l’attribution du nom de Jacques et Mireille Renouvin à une voie parisienne.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2011

70 - 2011, V?u déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à l?attribution du nom de Jacques et Mireille Renouvin à une voie parisienne.

 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 93 dans le fascicule, déposé par le groupe Centre et Indépendants, relatif à l?attribution du nom de ?Jacques et Mireille Renouvin? à une voie parisienne.

La parole est à Mme Geneviève BERTRAND, pour une minute.

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Monsieur le Maire.

Effectivement, le groupe Centre et Indépendants serait heureux que le nom de ?Jacques et Mireille Renouvin? soit attribué à une rue parisienne.

Jacques Renouvin est né en 1905 et est mort en camp de déportation de Mauthausen en 1944, à 39 ans. Il s?était illustré en 1938 giflant Pierre-Etienne Flandin qui avait cru bon d?adresser un télégramme de félicitations à Hitler.

En 1939, il est volontaire pour les corps francs. Il y fait une brillante campagne, est blessé, fait prisonnier, avant de s?évader de l?hôpital où il avait été conduit. Après avoir été démobilisé, il passe en zone sud et, fin 1940, rejoint le mouvement clandestin ?Liberté?, crée un petit groupe de professeurs démocrates-chrétiens où, plus spécialement chargé de la propagande, il organise des commandos de jeunes.

Après la fusion de deux mouvements clandestins, il en devient le chef : le chef des groupes francs de combat en 1942. Il est l?un des Français les plus activement recherchés par toutes les polices. Il a été arrêté en janvier 1943 par la gestapo en gare de Brive-la-Gaillarde en même temps que Mireille Tronchon, qui était également résistante et qu?il épousera en prison en août 1943.

Transféré à Fresnes, il y sera torturé avant d?être déporté en Allemagne et d?y mourir d?épuisement.

Un timbre postal a été émis en 1961 à la mémoire de Jacques Renouvin, héros de la Résistance, et nous souhaitons que le Conseil de Paris retienne le v?u qu?une voie parisienne se voie attribuer le nom de ?Jacques et Mireille Renouvin?, accomplissant en ce sens un demi-pas en ce qu?un nom de rue soit accordé à une femme.

Merci, Monsieur le Maire.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Pour vous répondre, la parole est à Mme HIDALGO.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Je voudrais dire à ma collègue Geneviève BERTRAND que, bien sûr, c?est un avis très favorable de l?Exécutif. Vous avez évoqué le passé de Jacques et Mireille Renouvin qui sont des héros de la Résistance, qui sont de grandes figures, qui restent des figures d?inspiration et de courage.

Par ailleurs, vous l?avez très bien rappelé, c?est le nom non seulement de Jacques mais aussi de Mireille, c?est-à-dire de son épouse, qui seront honorés dans une rue de Paris.

Merci et avis très favorable.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Centre et Indépendants, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée à l?unanimité. (2011, V. 344).