Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

67 - 2011, Vœu déposé par M. Pascal CHERKI relatif aux nouveaux permis de démolir demandés par la Soférim (14e). Vœu déposé par l’Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2011

67 - 2011, V?u déposé par M. Pascal CHERKI relatif aux nouveaux permis de démolir demandés par la Soférim (14e). V?u déposé par l?Exécutif.

 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous passons à l?examen des v?ux référencés n° 90 et n° 90 bis dans le fascicule, déposés par M. Pascal CHERKI et l?Exécutif, relatifs au nouveau permis de démolir demandé par la Soférim, dans le 14e arrondissement.

M. CHERKI n?étant pas là?

La parole est à Mme HIDALGO.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Je voudrais, puisque j?ai proposé un v?u de l?Exécutif sur le premier v?u, je voudrais qu?il puisse être adopté, cela me paraît important, puisque l?autre v?u était retiré, mais je tiens quand même à ce que ce v?u puisse être adopté.

Je partage complètement la proposition de Pascal CHERKI, relative à l?attachement de la Ville de Paris à la fois à la préservation des carrières de Port-Mahon et à la ferme Montsouris, et d?ailleurs les protections que nous avons inscrites au P.L.U. en témoignent.

Je ne reviens pas sur l?endroit où est située cette ferme, chacun le connaît. Aucun projet d?aménagement ne pourra être porté si un consensus ne se dégage pas sur le devenir de la carrière. C?est la raison pour laquelle je ne peux que réprouver la précipitation de la C.N.C. Tombe-Issoire à déposer une demande de permis de démolir alors que nous sommes en attente d?un jugement du Tribunal administratif et c?est aussi la raison pour laquelle je souhaite que la Ville engage très rapidement des discussions avec le promoteur dans l?objet d?un retrait de sa demande d?autorisation de démolir du bâtiment situé 26, rue de la Tombe-Issoire, dans l?attente d?une décision du Tribunal administratif qui doit statuer sur la légalité de la décision préfectorale, qui avait autorisé les travaux de confortement des carrières de Port-Mahon.

Je voulais rassurer les élus du 14e et les assurer du fait que la Ville mettra tout en ?uvre, tous les moyens dont elle dispose pour favoriser l?émergence d?un projet global de requalification et de valorisation du site qui soit consensuel.

Je vous remercie.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Il y a une demande d?explication de vote de René DUTREY pour le groupe ?Europe Ecologie - Les Verts et apparentés? sur le v?u n° 90 bis puisque le v?u n° 90 a été retiré.

M. René DUTREY. - On est dans une situation injuste où l?État ne joue pas son rôle dans la protection du patrimoine, et la Ville de Paris tente depuis plusieurs années, sans aucune base juridique, d?éviter que ce patrimoine soit dénaturé.

Nous voterons ce v?u de l?Exécutif. Après, comment sortir de cette situation. J?ai peur que le contentieux nous emmène encore pour de nombreuses années, je crains que nous soyons à terme obligés d?opérer une modification du Plan local d?urbanisme pour mettre en cohérence la constructibilité en surface par rapport à l?impossibilité de construire liée aux carrières situées en sous-sol. Nous voterons ce v?u de l?Exécutif et je remercie Mme HIDALGO.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de v?u déposé par l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de v?u est adopté à l?unanimité. (2011, V. 342).