Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2011
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

109 - 2011, Vœu déposé par les groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants relatif au “Mur de la Paix”.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2011

109 - 2011, V?u déposé par les groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants relatif au ?Mur de la Paix?.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Nous poursuivons avec l?examen du v?u référencé n° 110 dans le fascicule, déposé par les groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants, relatif au? Mur de la Paix?.

En l?absence du Président POZZO di BORGO, qui le présente ?

Madame DAUVERGNE, en une minute, et Mme POURTAUD vous répondra.

Mme Emmanuelle DAUVERGNE. - Monsieur le Maire, mes chers collègues, le Mur de la Paix a été installé à l?occasion de l?an 2000 sur le Champ de Mars, dans le cadre des festivités de l?an 2000, et en l?absence d?autorisation ou de saisine de la Commission des sites.

En guise d?excuse, la présence du Mur de la Paix a été présentée aux Parisiens comme étant à titre provisoire, pour une durée de quatre mois. Or, comme vous le savez, 11 années plus tard, le Mur de la Paix est toujours en place sur le Champ de Mars.

Sa présence pose plusieurs problèmes qui nuisent au symbole qu?il est censé représenter. Le principal reproche des Parisiens et des défenseurs du patrimoine est que sa présence obstrue l?une des plus belles perspectives de Paris.

Les nombreux artistes qui souhaiteraient que leur ?uvre soit exposée sur le Champ de Mars ne peuvent concevoir qu?il bénéficie d?un passe-droit aussi exorbitant.

N?étant pas conçu pour une installation pérenne sur le Champ de Mars, il se révèle trop fragile pour un site ouvert en permanence et pose des problèmes de sécurité.

Enfin, l?inaction des pouvoirs publics pour mettre fin à cette situation exaspère les habitants et associations, qui n?acceptent pas que le droit soit appliqué à géométrie variable, à savoir qu?il ne soit pas appliqué du tout dans le cas présent.

Il est donc grand temps de respecter les engagements pris envers les Parisiens et de rétablir la perspective historique du Champ de Mars?

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Madame DAUVERGNE, je dois vous inviter à conclure, malheureusement.

Mme Emmanuelle DAUVERGNE. - ? en prenant toutes les dispositions utiles pour faire déplacer le Mur de la Paix sur un site mieux adapté à la fragilité de sa structure. C?est le sens de ce v?u.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme POURTAUD.

Mme Danièle POURTAUD, adjointe. - Rapidement, Monsieur le Maire, les élus du 7e arrondissement ont souhaité à nouveau poser devant le Conseil de Paris la question du déménagement du Mur de la Paix du Champ de Mars.

Je pense que tout le monde a pu, à travers sa lecture de la presse ou son écoute des journaux, radios ou télévisions, comprendre que cette question du Mur de la Paix agite une partie du 7e arrondissement.

Alors, une réponse rapide pour vous rappeler, chers collègues, ce que vous savez déjà parfaitement.

Point 1 : il n?est pas dans nos habitudes, et il ne nous appartient effectivement pas, ni de commenter des décisions judiciaires, ni d?intervenir dans des instances en cours.

Point 2 : le Maire et le Ministre de la Culture ont donné leur accord pour autoriser le maintien du Mur sur le Champ de Mars pendant trois ans.

Point 3 : cette ?uvre a toute sa place à Paris, comme vous venez de le dire, et il faut se donner le temps de trouver un emplacement à la hauteur du symbole qu?il incarne. Là, je pense que nous sommes également d?accord.

L?État, comme vous le savez, a engagé des discussions avec Marek HALTER pour proposer une implantation nouvelle et pérenne sur un terrain de l?État.

Si Marek HALTER confirmait son accord pour son déplacement, la Ville de Paris n?y serait pas opposée, mais cela ne peut procéder d?une demande de la Ville de Paris.

C?est pourquoi, en l?état, et surtout parce que d?autres décisions judiciaires sont attendues sur ce sujet, je vous appelle à retirer ce v?u. Sinon, j?appellerai à voter contre.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - M. Sylvain GAREL a demandé la parole pour une explication de vote.

M. Sylvain GAREL. - Pour dire que nous voterons contre ce v?u. Nous pensons, nous, qu?un Mur de la Paix sur le Champ de Mars, assez près de l?Ecole militaire, devant lequel en plus depuis plusieurs années nous rendons hommage aux mutins de la guerre de 14-18, est très bien situé à cet endroit.

Je vous remercie.

M. François DAGNAUD, adjoint, président. - Merci. J?ai bien noté l?avis défavorable.

Vous ne le retirez pas ? Ne perdons pas de temps.

Je mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les groupes U.M.P.P.A. et Centre et Indépendants, assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est repoussée.