Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

11 - 2012, Vœu déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la recherche de locaux pour le 11e secteur de pédopsychiatrie (19e).

Débat/ Conseil général/ Février 2012

11 - 2012, V?u déposé par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés relatif à la recherche de locaux pour le 11e secteur de pédopsychiatrie (19e).

 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à la 6e Commission avec l?examen de la proposition de v?u référencée n° 3 G dans le fascicule, déposée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, relative à la recherche de locaux pour le 11e secteur de pédopsychiatrie dans le 19e arrondissement.

La parole est à Mme Marinette BACHE. M. LE GUEN lui répondra.

Mme Marinette BACHE. - Merci, Madame la Présidente.

Madame la Présidente, je ne m?attarderai pas sur les considérants de ce v?u, qui démontrent je crois l?efficience et la nécessité de ce 11e secteur de pédopsychiatrie sur le 19e arrondissement, mais qui reçoit aussi des enfants des arrondissements limitrophes (le 11e, le 18e ou le 20e). Ce sont plus de 1.500 enfants qui sont ainsi suivis.

Mais, aujourd?hui, le 11e secteur installé sur le 19e et ses trois unités (le C.M.P. Goubet, le C.M.P. Rébéval et l?hôpital de jour La Pomme) ont du mal à fonctionner correctement dans leurs locaux qui sont trop étroits, ce qui va évidemment avoir des impacts négatifs sur les files d?attente et sur le résultat de ces suivis.

Il serait donc utile que ces trois unités puissent trouver un accueil dans des locaux des bailleurs sociaux qui ont souvent des rez-de-chaussée avec des rideaux baissés, comme le remarquait d?ailleurs le Maire de Paris sur d?autres sujets.

Je suis bien consciente que trouver 1.300 mètres carrés nécessaires, Madame la Présidente, ce n?est pas rien. Aussi, avant de vous appeler à soutenir ce v?u, je veux quand même préciser que ces déménagements nécessaires pourraient bien évidemment se faire à des adresses différentes et dans des étapes différentes.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Merci.

La parole est à M. Jean-Marie LE GUEN.

M. Jean-Marie LE GUEN. - Tout à fait favorable, nous travaillons et nous connaissons évidemment bien ce problème, nous le suivons de près et j?irai plus loin.

Jusqu?à présent, l?ensemble des structures médicales et médicosociales dans la ville, soit elles étaient considérées comme lourdes du type hospitalier et on se posait la question, soit elles étaient directement gérées ou aidées par la Ville et on se posait un certain nombre de questions.

Or, les problèmes que nous allons connaître des structures médicales et médicosociales obligent la Ville à avoir une politique, une gestion, indépendamment des aides financières qui n?ont pas forcément toujours existé - je ne parle pas de ce cas en particulier mais d?une façon générale - pour que notamment les rez-de-chaussée effectivement soient mobilisés au service de l?offre médicale et médicosociale.

Il y a une révision de l?impact de ces structures, notamment avec tous les problèmes d?accessibilité et de regroupement que cela pose sur l?ensemble des bâtiments municipaux. C?est donc une réflexion que nous voudrions engager, au-delà même de ce que nous faisons déjà.

Merci.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe socialiste, radical de gauche et apparentés, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2012, V. 3 G).