Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Fevrier 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

7 - 2012, Vœu déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au soutien aux salariés de l’Hôtel Concorde Montparnasse.

Débat/ Conseil général/ Février 2012

7 - 2012, V?u déposé par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche relatif au soutien aux salariés de l?Hôtel Concorde Montparnasse.

 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Nous passons à l?examen de la proposition de v?u référencée n° 2 G dans le fascicule, déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, relative au soutien aux salariés de l?hôtel Concorde de Montparnasse.

La parole est à Mme SIMONNET, pour une minute.

Mme Danielle SIMONNET. - Merci.

Mes chers collègues, 40 des 77 salariés de l?hôtel Concorde de Montparnasse, qui sont des cuisiniers, réceptionnistes, serveurs soutenus par trois organisations syndicales, sont en grève depuis plus d?une semaine pour défendre leurs conditions de travail, qui sont par ailleurs complètement déplorables, à la fois en raison d?un manque criant d?effectifs (puisqu?il faut savoir que c?est un hôtel de plus de 350 chambres qui, normalement, emploie près de 150 salariés) et parce que leurs rémunérations sont bien inférieures à celles d?autres établissements de ce type.

La Direction à l?heure actuelle a depuis plusieurs mois refusé d?entendre leurs revendications. Nous souhaitons, à travers ce v?u, que le Conseil de Paris, qui se doit d?être attaché au dialogue social et à la défense des conditions de travail des salariés, émette le v?u que le Conseil de Paris apporte son soutien aux salariés en grève de l?hôtel Concorde de Montparnasse et demande au Ministère du Travail d?organiser le plus rapidement possible une réunion de négociation entre les représentants des salariés et la direction de cet hôtel.

Je vous remercie.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - La parole est à M. Christian SAUTTER.

M. Christian SAUTTER, vice-président. - Madame la Présidente, Mme SIMONNET a déposé un v?u au ton très modéré sur un conflit social qui se déroule au sein de l?hôtel Concorde de Montparnasse.

C?est effectivement un bel hôtel de quatre étoiles, qui a 350 chambres, qui emploie 150 salariés, dont 90 emplois directs et une soixantaine en recourant à des sous-traitants. Il semble que ces salariés soient nettement moins bien traités que dans la moyenne de la profession.

Sans vouloir faire une ingérence dans un conflit social (ce qui n?est pas le but du Conseil de Paris), l?idée de pousser l?Etat à essayer de trouver une solution entre une Direction qui refuse de dialoguer et des salariés qui sont en grève me paraît tout à fait excellente.

C?est pourquoi je donne un avis favorable à ce v?u n° 2 G.

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2012, V. 2 G).