Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, SGRI 52 - Attribution d’une subvention au Centre de recherche et d’information pour le développement (CRID) sis 10, passage Dubail (10e), pour son projet “Action mondiale contre la pauvreté : 2005 plus d’excuses !”. - Montant : 10.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2005


 

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Nous passons au projet de délibération SGRI 52 portant attribution d?une subvention au Centre de recherche et d?information pour le développement, 10, passage Dubail dans le 10e arrondissement pour son projet ?Action mondiale contre la pauvreté : 2005, plus d?excuses !?.

La parole est à M. Laurent DOMINATI.

M. Laurent DOMINATI. - Merci, Madame la Maire.

Tout cet intitulé, quand on le lit du moins au début, est magnifique. Mener une action mondiale contre la pauvreté pour la Ville de Paris c?est la moindre des choses. Quand on regarde d?un peu plus près, militer pour l?annulation de la dette des pays pauvres cela apparaît comme un soutien à BLAIR et à BUSH.

Ensuite, on regarde pour améliorer l?instauration de la règle commerciale plus juste, c?est un soutien à Pascal LAMY, excellent socialiste.

Enfin, quand on regarde vraiment quelle est l?action à

10.000 euros à Paris, il s?agit en réalité de subventionner plutôt, dirai-je, des amis, c?est-à-dire, essentiellement ?ATTAC?. Je trouve, cher collègue Pierre SCHAPIRA, qu?ATTAC n?a pas vraiment besoin d?argent, et qu?en tout cas expliquer qu?on lutte mondialement contre la pauvreté simplement en faisant une subvention aux amis, je trouve que c?est un peu limite.

Alors on pourrait avoir un débat ici sur la lutte contre l?ultra libéralisme, le soutien à l?EMC, l?annulation de la dette des pays pauvres, enfin bref, quelque chose d?important. Mais a-t-on vraiment besoin, avez-vous vraiment besoin, pour le Maire de Paris, d?adhérer à cette association et de lui donner 10.000 euros ? Je ne pense pas qu?elle en ait besoin.

Si vous voulez vraiment lutter contre la pauvreté et faire une action, donnez-les à ceux qui en ont besoin. Pas à l?association en question. Pas aux cris des ATTAC. Ça, c?est de la subvention à la propagande. Donnez-le vraiment à des actions de lutte contre la pauvreté, pas à des militants politiques. Et ce n?est pas sous le prétexte de lutter contre la pauvreté qu?il faut passer des accords ou faire des cadeaux à vos amis d?extrême-gauche. C?est tout ce que je voulais dire sur cette action mondiale contre la pauvreté qui s?intitule ?2005, plus d?excuse? et qui me semble une malheureuse excuse.

Merci.

(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P. et Union pour la démocratie française).

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. D?accord. Franchement, Monsieur DOMINATI, quelquefois il vaudrait mieux nous laisser chercher nos amis nous-mêmes mais enfin...

Monsieur SCHAPIRA, vous avez la parole pour répondre.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint. - Décidément, j?aurai tout fait : de l?Algérie française à ATTAC, en une après-midi. Hé oui, mon vieux.

Je vous remercie, Monsieur DOMINATI, pour cette intervention précise, de cette intervention précise et intéressante mais à côté de la plaque.

Je tiens simplement à rappeler le pourquoi du financement de cette campagne mondiale de lutte contre la pauvreté, et je rappelle simplement que les objectifs du Millénaire sont soutenus, mais nous ne faisons que suivre le plus haut niveau de l?Etat. Vous citiez BLAIR et BUSH, mais je citerai le Président CHIRAC.

(Mouvements divers sur les bancs des groupes U.M.P. et Union pour la démocratie française).

Le Centre de recherche et d?information pour le développement, le C.R.I.D., a pour objectif de produire une réflexion sur le développement et la coopération internationale, il rassemble aujourd?hui 47 associations françaises de solidarité internationale et bénéficie du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies. Elle a été initiée en 2005 pour une campagne mondiale qui s?appelait ?Action mondiale contre la pauvreté?, et elle fédère un grand nombre d?organisations de la société civile, associations, syndicats et collectivités territoriales, au nord comme au sud, autour d?un message commun : sensibiliser l?opinion publique mondiale sur le bilan à tiers parcours des objectifs du Millénaire pour le développement.

Comme vous le savez, ces O.M.D. ont été engagées en 2000 par 191 Etats membres de l?O.N.U. Appuyée par l?O.N.U. et évidemment son Secrétaire Général, il y a cette campagne.

Et nous avons participé à cette campagne évidemment, le 1er juillet, par une manifestation - et c?est l?objet de la subvention - et lors du 60e anniversaire de l?Assemblée générale de l?O.N.U. où nous avons effectivement, les autorités locales, pris un certain nombre de décisions et eu une rencontre assez importante avec Kofi ANNAN, puisque je puis vous dire qu?à ce moment-là dans le texte de réforme de l?O.N.U. il est cité le rôle des autorités locales dans le cadre des objectifs du Millénaire. Et c?est pour cela que nous sommes très heureux d?avoir subventionné cette manifestation, c?est une manifestation de sensibilisation.

Quant aux subventions que l?on donne aux associations vers les pays du sud, vous en votez toute l?année. Et d?ailleurs, vous les votez avec nous et je vous en remercie.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Monsieur SCHAPIRA.

Je mets donc aux voix, à main levée, le projet de délibération SGRI 52.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

 

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, SGRI 52).