Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 2005
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2005, DAC 444 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec 7 théâtres parisiens membres de l’association pour le soutien du théâtre privé, 7 conventions relatives à l’attribution de subventions exceptionnelles d’équipement. - Montant total : 309.595 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 2005


 

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Nous examinons le projet de délibération DAC 444 autorisant M. le Maire de Paris à signer avec 7 théâtres parisiens, membres de l?association ?Pour le soutien du théâtre privé?, 7 conventions relatives à l?attribution de subventions exceptionnelles d?équipements.

La parole est à M. Laurent DOMINATI. Nous vous écoutons.

M. Laurent DOMINATI. - Oui, c?est un projet de délibération important et très intéressant. Vous signez une convention avec 7 théâtres privés en accord avec l?Etat. Et dans ce projet de délibération et dans les accords que vous avez passés avec ces théâtres privés, ces 7 théâtres privés, si j?ai bien compris, vous avez un pourcentage qui est fixe pour la Ville de 26 et quelques %, un pourcentage qui est fixe pour l?Etat et un pourcentage qui est fixe pour les théâtres eux-mêmes. Et donc, vous avez là une grille de lecture tout à fait transparente, appréciable, claire et simple.

C?est l?occasion pour moi de vous demander, comme je l?ai demandé d?ailleurs à d?autres occasions sur d?autres sujets à l?Exécutif, que l?on ait justement ce même type de grille pour les différentes subventions qui sont données aux théâtres et aux différents théâtres parisiens.

Je ne demande pas que ce soit aussi précis que la convention qui lie les 7 théâtres privés en question, l?Etat et la Ville. Mais je pense que dans l?action culturelle et dans les subventions que vous octroyiez, il serait intéressant pour les théâtres eux-mêmes, pour les compagnies elles-mêmes, pour les élus, pour les Parisiens, de savoir dans quelle fourchette? Evidemment, il peut y avoir des appréciations différentes en fonction des créations, etc., mais il doit y avoir une fourchette sur laquelle on peut estimer à l?avance l?action de la Ville vis-à-vis de chaque théâtre.

Si je le fais à propos de ce projet de délibération, c?est que ma demande est en dehors de tout esprit polémique parce que je m?inscris sur un projet de délibération que j?approuve, justement parce qu?il y a cette grille de critères et cette convention.

 

Monsieur l?Adjoint au Maire, voilà qui est très bien. Pourriez-vous le faire à l?avenir pour d?autres types de subventions, dans le même domaine, c?est-à-dire celui du théâtre ? Là, vous le faites car l?Etat intervient. Dans les autres domaines, l?Etat n?intervient pas, et il n?a pas à intervenir d?ailleurs, mais c?est une bonne méthode. Peut-être cela vous a-t-il été demandé par l?Etat, je n?en sais rien. En tout cas, j?estime que c?est une bonne méthode d?avoir ces grilles de critères, justes, équitables et transparentes pour tout le monde. La Ville, vous, l?Exécutif, serait bien inspirée d?avoir, sinon une grille de critères fixes, du moins des fourchettes de subventions pour savoir exactement à quoi peuvent prétendre les différentes compagnies théâtrales.

Voilà l?objet de mon intervention.

Je vous remercie.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Pour vous répondre, la parole est à M. GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Malheureusement, Monsieur DOMINATI, l?Etat n?intervient pas en aide aux théâtres municipaux et il est vrai que la Ville assume seule les dépenses de ses théâtres.

La Ville de Paris et l?Etat souhaitent reconduire cette action. Mais ce n?est pas plus l?Etat que la Ville qui a demandé à l?autre de bien faire, c?est de façon commune, les services entre eux. Ils sont convenus d?une grille, à égalité d?initiative.

Les aides seront accordées par ordre de priorité aux travaux suivants : amélioration de l?hygiène et de la sécurité des lieux, des biens et des personnes, aménagements destinés à faciliter l?accessibilité aux personnes handicapées, amélioration de l?accueil du public et des artistes, ravalement, restauration de bâtiments classés ou inscrits.

Cette convention sera soumise prochainement au Conseil de Paris. Dans cette attente et afin de ne pas pénaliser les théâtres ayant déposé des demandes de subvention, il est proposé de soutenir sept théâtres dont les dossiers ont été validés par le Comité de pilotage - c?est bien dans cet esprit que nous continuerons à travailler et qu?une commission sera mise en place pour nos propres théâtres afin qu?une grille claire et transparente soit mise en place - et auquel participent la Ville et l?Etat et qui s?est réuni en mars et avril 2005.

Seront ainsi soutenus le théâtre de l?Atelier, le théâtre des Bouffes parisiens, le théâtre Daunou, le théâtre de la Madeleine, le théâtre Michel, le théâtre de la porte Saint-Martin et le théâtre Rive gauche.

L?enveloppe consacrée à cette opération en 2005 sera de

300.000 euros pour la Ville de Paris et de 760.000 euros pour l?Etat.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 444.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2005, DAC 444).