Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

63 - 2012, DVD 10 - Approbation du programme d’aménagement de la ligne de bus Mobilien 31 (8e, 17e et 18e) et demande des subventions correspondantes. Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au couloir de bus du Mobilien, 31, avenue de Wagram.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

63 - 2012, DVD 10 - Approbation du programme d?aménagement de la ligne de bus Mobilien 31 (8e, 17e et 18e) et demande des subventions correspondantes. V?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif au couloir de bus du Mobilien, 31, avenue de Wagram.

 

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Nous allons maintenant passer aux projets de délibération qui se rapportent à la 3e Commission.

Nous examinons d?abord le projet de délibération DVD 10 relatif au programme d?aménagement de la ligne de bus Mobilien 31, sur lequel le v?u n° 26 a été déposé par le groupe U.M.P.P.A.

La parole est d?abord à Mme Frédérique PIGEON, pour le groupe P.S.R.G.A., pour cinq minutes maxi.

Mme Frédérique PIGEON. - La ligne de bus 31 est l?une des plus importantes du réseau parisien, d?abord en terme de dessertes, puisqu?elle relie les gares de l?Est et du Nord à la place de l?Étoile, des quartier populaires à des quartiers beaucoup plus huppés, et aussi en termes de fréquentation, avec une moyenne de 34.500 voyageurs par jour, ce qui la place en neuvième position des lignes du P.D.U.I.D.F.

C?est pourquoi nous avons procédé à des aménagements sur son parcours - nous, c?est-à-dire la Ville de Paris et son adjointe, Mme LEPETIT - boulevard Magenta et Barbès, avec des couloirs de bus protégés qui sont à l?évidence un élément d?amélioration pour le confort et la rapidité de la desserte sur ce tronçon.

Pour continuer d?optimiser le service rendu aux usagers, nous avons organisé une vaste concertation avec les voyageurs de la ligne 31, les riverains et les partenaires institutionnels, concertation dont il nous revient maintenant de mettre en ?uvre les préconisations, principalement des couloirs protégés et une sécurisation des carrefours entre le croisement Barbès, Ordener et l?Etoile.

Evidemment, ce meilleur partage de l?espace public entre l?ensemble des usagers a un coût : 4,3 millions d?euros susceptibles d?être pris en charge conjointement par la Ville, le Département, la Région et le S.T.I.F.

Je vous remercie de votre attention.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci.

La parole est à Mme Laurence DOUVIN, pour le groupe U.M.P.P.A.

Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Madame la Maire.

L?aménagement de la ligne Mobilien 31 fait partie du plan bus qui est destiné à améliorer la régularité du passage des autobus à haute fréquentation. Nous approuvons donc totalement ce principe. Cette ligne est stratégique puisqu?elle transporte en moyenne 34.500 passagers par jour. C?est la neuvième en terme de fréquentation dans le plan de déplacement de Ile-de-France.

Sur la partie qui nous intéresse aujourd?hui, c?est-à-dire celle qui concerne les 8e, 17e et 18e arrondissements, la concertation a été longue, et je voudrais me féliciter de la coopération avec le cabinet de Mme LEPETIT, en ce qui concerne l?examen des différentes options proposées pour la partie du trajet montant du Mobilien 31 entre la place des Ternes et la place Charles de Gaulle.

En effet, il a été choisi de continuer à faire passer le bus par l?avenue Hoche, dans le sens de la montée, plutôt que de changer et de le faire transiter par l?avenue de Wagram, et tourner ensuite à gauche avant la place de l?Etoile. C?est un trajet qui aurait comporté bien des inconvénients, ainsi que bien des dangers qui ont été évités.

En ce qui concerne l?avenue de Wagram dans le sens de la descente cette fois-ci, l?aménagement qui nous est proposé se heurte à une réalité. Celle-ci est celle des nombreuses livraisons qui sont en permanence effectuées sur le côté descendant de l?avenue. En effet, il y a là de nombreux commerces qui sont très consommateurs de livraisons. Je n?en citerai que quelques-uns : Décathlon, des cafés, une pharmacie entre autres et en face bien sûr un hôtel, de nombreux fast food et restaurants pour ne citer que ceux-là.

Face à ce problème, qui est un problème important, il nous est proposé d?élargir le couloir de bus descendant, qui est autorisé aujourd?hui aux vélos, et de l?élargir de 3,50 à 4,50 mètres, sous prétexte qu?avec quelques demi-Lincoln on permettrait ainsi aux bus de se déporter vers la gauche pour passer et qu?on résoudrait la question des livraisons.

Pour nous, il ne s?agit que d?une demi solution car elle ne règle pas le problème, en raison du nombre des livraisons. Les camions stationneront comme aujourd?hui le long du trottoir et, par contre, la circulation générale sera en permanence contrainte dans un espace diminué de 1 mètre. Je rappelle que même si le nombre de files reste fixé à deux, le fait d?avoir des files plus étroites, on le sait bien, ralentira un trafic qui porte le poids du report de l?avenue Mac-Mahon.

Rappelons-nous qu?il y a quelque temps, l?avenue Mac-Mahon a été mise à sens unique et donc interdite à la descente pour le trafic général, ce qui a généré et génère encore bien sûr un report important du trafic sur l?avenue de Wagram, avec des conséquences tout à fait notables, à la fois pour la circulation locale et pour la circulation générale.

C?est pourquoi nous pensons qu?il serait plus judicieux de ne pas élargir le couloir à 4,50 mètres et d?envisager de traiter différemment le problème des livraisons. J?ajoute que sur tout le reste du parcours du 31, les couloirs sont à 3,50 mètres et ouverts au vélo, ce qui ne pose aucun problème.

C?est donc dans un esprit d?efficacité et certainement pas de polémique qu?un v?u correspondant à cette option a été déposé par les élus du 8e et du 17e arrondissement.

Je vous remercie.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Madame DOUVIN.

Pour répondre, je donne la parole à Mme Annick LEPETIT.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Merci, Madame la Maire.

Frédérique PIGEON a eu raison de rappeler que la ligne du bus 31 est l?une des plus empruntées de Paris et qu?elle mérite des aménagements pour faciliter sa circulation.

Alors, je ne vais pas entrer dans le détail. Nous savons que cette ligne de bus relie la place de l?Etoile et la gare de l?Est en traversant une grande partie du nord-ouest de Paris.

Nous avons eu le souci de prendre en compte également les piétons, les cyclistes et les livraisons, justement, Madame DOUVIN, et vous qualifiez de demi solution ce que nous avons trouvé avec les services de la Ville concernant l?avenue de Wagram, tout en disant que finalement c?est un report de circulation qui est dû à la mise à sens unique, il y a quelque temps, de l?avenue Mac-Mahon.

Alors je vais, au-delà de la délibération, peut-être répondre directement au v?u qui est présenté par Mme DOUVIN et les élus du groupe U.M.P.P.A.

Premièrement, remercier d?abord Mme DOUVIN d?avoir salué la concertation. C?est vrai qu?un gros travail a été fait, qui n?était d?ailleurs pas tout à fait nouveau puisque, lors de la précédente mandature, mon collègue Denis BAUPIN avait souhaité déjà mettre en Mobilien cette ligne, mais c?est vrai que la concertation avait été bloquée, et notamment dans le 17e arrondissement, par la maire du 17e arrondissement de l?époque, et que nous n?avions pas repris ce projet.

Maintenant, c?est fait. Le travail a été, je crois, bien fait avec la collaboration des trois maires d?arrondissement. C?est vrai qu?au moment où nous devons voter cette délibération, pour avoir ces aménagements de bus Mobilien, vous nous présentez un v?u en estimant que finalement le passage du bus sur l?avenue de Wagram, et notamment l?élargissement de couloir, ne tient pas compte ou ne tiendrait pas assez compte des livraisons.

De toute façon, ces livraisons ont lieu. Il faut bien que les commerces qui sont dans cette avenue soient livrés. Donc, si nous avons décidé d?élargir un peu plus le couloir de bus, c?est justement pour pouvoir créer des places de livraison. Ce n?est jamais suffisant, ni totalement satisfaisant, mais dire au départ que ces places de livraison ne seront pas respectées, c?est d?emblée se demander pourquoi on crée des places de livraison dans cette ville, qui sont au nombre dans tout Paris de plus de 9.000.

Je crois encore au cercle vertueux qui consisterait à ce que les livreurs puissent livrer en installant leur camion sur les places de livraison, et que les voitures puissent rouler dans la circulation générale et pas dans les couloirs de bus et ainsi de suite.

On continue ce travail, et dès lors que nous faisons un aménagement, notamment d?un bus en site propre, nous sommes évidemment très vigilants et veillons aux livraisons et au fait que les commerces doivent être alimentés régulièrement.

De leur côté, les commerçants sont aussi soucieux de ne pas trop encombrer la voirie par les camions de livraison. Dès lors qu?il y a des places pour cela qui sont réservées à la livraison, je pense que nous pouvons, avec la collaboration efficace des services de police, faire respecter les circulations.

Donc je préfère avoir un bus dans une voie de bus un peu plus large, plutôt que d?avoir un bus qui, comme aujourd?hui, passe son temps à quitter son couloir pour circuler dans la circulation générale et donc prendre des risques pour contourner ou doubler les camions de livraison.

Il s?agit du bus 31 et de l?avenue de Wagram, mais j?imagine que nous pourrions prendre d?autres exemples dans Paris.

Je propose quand même que nous maintenions ce couloir, tel que nous l?avons défini. Puis, bien évidemment, je vous propose, Madame DOUVIN, que nous regardions de près comment tout cela fonctionne et qu?on y revienne. Je préfère établir un couloir bus suffisamment large maintenant, quitte à le modifier après, plutôt que de se dire d?emblée qu?on va le réduire et que les livraisons vont continuer à se faire dans le couloir bus. Cela ne me paraît pas possible.

C?est pour cela, Madame la Maire, que je souhaiterais que Mme DOUVIN, si elle en est d?accord, retire son v?u.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Alors, que fait-on de ce v?u n° 26, Madame KUSTER ?

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - D?abord, le groupe U.M.P. le maintient et, en tant que Maire, si vous me le permettez, je prends maintenant la parole.

J?ai écouté attentivement Mme LEPETIT dans son explication et je voudrais revenir sur des points essentiels qu?avait soulignés Laurence DOUVIN au préalable.

D?abord, la concertation en rappelant en effet qu?elle avait lieu avec vos services, Madame LEPETIT, et j?ai été présente à toutes les réunions, et vous dire que si la concertation c?est ne pas écouter les élus d?arrondissement, il y a un moment où la concertation trouve ses limites. Nous l?avions vu dans d?autres aménagements parisiens. Je n?ose revenir sur Magenta ou d?autres.

Là, nous sommes, comme nous l?avions été sous la précédente mandature, au moment où l?avenue Mac-Mahon avait été mise en sens unique, où nous avons un report de circulation sur Carnot et Wagram, c?est-à-dire des avenues qui descendent des Champs-Elysées qui, à nouveau, vont connaître des difficultés de circulation, alors qu?à ce jour il faut quand même dire que les choses se passent à peu près correctement, même s?il y a en effet des choses qui ne vont pas.

Là, Laurence DOUVIN l?a bien précisé, nous sommes sur la seule partie, le seul axe qui, d?un seul coup, serait modifié par rapport aux 3,50 mètres qui sont sur tout le trajet du Mobilien 31.

On entend bien la nécessité, bien sûr, des livraisons. Je crois aussi qu?il vous a été rappelé que trois Lincoln ne nécessitent pas que l?on modifie à ce stade cet axe-là.

Par ailleurs, vous disiez tout à l?heure (je notais vos mots au moment où vous vous exprimiez) que l?on pourra y revenir, que l?on va faire l?expérience.

Y revenir une fois qu?on l?a fait, signifie qu?il y a un coût. Moi, Madame LEPETIT, je vous proposerai l?inverse : c?est déjà de voir, sans faire de frais supplémentaires, comment cela marche et, si cela ne marche pas, on engage les travaux d?élargissement de cette voie.

Car une fois que ce sera fait, vous le savez (on a vu combien l?aménagement Magenta avait coûté à la Ville de Paris, parce que l?on n?avait pas écouté les élus d?arrondissement?), là il y a une vraie réflexion à mener très sincèrement et très pragmatiquement.

Vous le savez, il y a un détournement de circulation des axes en descente de la place de l?Etoile.

Je vous demande instamment de regarder la question maintenant, en nous écoutant, élus d?arrondissement, c?est-à-dire que la concertation doit avoir un sens si les élus d?arrondissement sont écoutés, nous vous demandons donc de suspendre.

En revanche, nous sommes tout à fait à l?écoute pour faire un bilan avec vous et voir que, si cela ne marche pas, alors, là, on engage les travaux.

Je sais combien coûtent les aménagements de voirie. Je pense que nous pouvons faire une économie substantielle et, à ce moment-là, nous prenons la décision tout à fait en concertation avec vous car, en effet, nous sommes habitués à travailler en bonne intelligence pour regarder si ce couloir de bus élargi est vraiment nécessaire.

Madame LEPETIT, non seulement nous maintenons notre v?u, mais nous vous demandons très sincèrement d?être à l?écoute vraiment très attentive des élus du 17e arrondissement, dont d?ailleurs je rappelle vous faites partie.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Madame KUSTER.

La parole est à Mme Annick LEPETIT sur le v?u n° 26.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, rapporteure. - Merci, Madame la Maire.

Madame KUSTER, je vous remercie de rappeler que je fais partie des élus du 17e arrondissement.

Vous parlez de concertation, mais elle a eu lieu, cette concertation, et elle a été longue. Cela a même été dit par Mme DOUVIN.

Vous appelez de la concertation le fait de présenter un v?u sur un sujet sur lequel jamais, pendant les réunions de concertation auxquelles vous avez participé, vous nous avez saisi.

On peut toujours au dernier moment se rendre compte qu?on n?a pas parlé de tel ou tel sujet, mais, enfin, votre procédé consistant à présenter un v?u comme cela au moment où on va engager les travaux, excusez-moi, mais c?est un peu curieux.

Enfin, je vous précise que je n?ai pas encore la réponse et l?avis des A.B.F., puisque c?est ce qui avait été dit notamment en 3e Commission par Mme DOUVIN, sur le fait que l?avenue de Wagram ne serait pas dans l?alignement tel que souhaité par les A.B.F.

Je n?ai pas encore reçu leur avis, je vais l?attendre, mais je trouve que ce v?u surgit très tardivement. Vous nous demandez de tout arrêter alors que, encore une fois, comme je le rappelais, les concertations et les réunions publiques autour du Mobilien 31 ont démarré il y a déjà plusieurs années.

Là, nous arrivons au bout de ce travail, il n?y a pas de problème ni dans le 18e arrondissement ni dans la grande majorité du 17e arrondissement.

Je trouverais dommage qu?il faille tout stopper, uniquement pour cela. Je ne suis pas d?accord avec ce v?u.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Madame LEPETIT.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 26 assorti d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le voeu est repoussé.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 10.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DVD 10).