Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

44 - 2012, DA 6 - Modalités de lancement de marchés à bons de commande pour la maintenance préventive et corrective des fontaines ornementales de la Ville de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

44 - 2012, DA 6 - Modalités de lancement de marchés à bons de commande pour la maintenance préventive et corrective des fontaines ornementales de la Ville de Paris.

 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DA 6 relatif aux modalités de lancement des marchés à bons de commande pour la maintenance des fontaines ornementales de la Ville de Paris.

La parole est à Mme de CLERMONT-TONNERRE.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Monsieur le Maire.

Monsieur le Maire, dans le Livre bleu qui accompagnait votre communication sur la politique municipale de l?eau, vous soulignez tout l?intérêt des fontaines ornementales. Dans le chapitre consacré à la valorisation de la présence de l?eau dans la ville, vous nous dites que les fontaines ornementales font partie de l?image et de l?identité parisienne, qu?elles renvoient à une période où elles symbolisaient la maîtrise hydraulique et l?urbanité. Vous précisez ensuite que ces fontaines, contribuant à améliorer de manière visible le cadre de vie des Parisiens, la Ville est mobilisée autour de la gestion durable et de la valorisation de ce patrimoine.

Nous partageons, bien évidemment, votre constat sur l?utilité des fontaines ornementales, mais l?état de ce patrimoine nous conduit à douter de l?intérêt réel que vous lui portez, car quel maire d?arrondissement pourrait aujourd?hui prétendre avoir la totalité de ses fontaines en eau ?

Je citerai quelques exemples qui montrent bien leur état de dégradation.

Ainsi, voilà huit ans que le Maire de Paris en personne promet chaque année au maire du 8e arrondissement la restauration des six bassins du rond-point des Champs-Elysées. Or, rien ne bouge et leur état d?abandon suscite l?incompréhension des promeneurs et touristes qui fréquentent cette avenue mythique.

Autre exemple : place de la Porte de Saint-Cloud. Les grands jets d?eau de cette porte de Paris sont à l?arrêt depuis des années, contribuant à donner à cette immense place un aspect terne et plat. Les riverains en sont d?autant plus indignés que vous avez même refusé une simple étude de définition qui permettrait de connaître la nature des travaux à engager pour rénover le système hydroélectrique et remettre ces bassins en eau.

Le refrain est le même place Victor Hugo, où vous avez abandonné le projet de restauration de la fontaine, alors qu?un concours d?architectes avait été lancé et qu?un budget de 1,5 million était inscrit en 2011.

J?en viens aux fontaines ornementales du 15e.

Je pourrais citer :

- l?Ile des Hespèrides du jardin Atlantique, qui ne fonctionne plus ;

- la fontaine des Polypores, réalisée en 1983, place Modigliani. Elle est actuellement entourée d?un grillage pour éviter les accidents liés à l?état dégradé de la sculpture en pierre.

Je pourrais encore citer la fontaine Bela Bartok, qui a été offerte par la Hongrie à la Ville de Paris en 1981. L?état d?abandon de cette fontaine, à l?arrêt depuis des années, interpelle sur le sort que nous réservons aux cadeaux faits à la Ville et mécontente l?artiste qui menace de porter plainte.

Faute d?entretien suffisant, la liste s?allonge d?année en année et je ne voudrais pas que les fontaines ornementales que je viens d?évoquer subissent le même sort que celles du 11e arrondissement, qui disparaissent les unes après les autres. Je me souviens de l?intervention de ma collègue Claude-Annick TISSOT déplorant, lors de notre séance d?octobre, la disparition de la fontaine de la place Léon Blum et le démantèlement des dauphins qui ornaient depuis plus de 120 ans la place de la République.

Hier, au cours de notre séance dédiée à l?eau, vous nous avez dit, Monsieur le Maire, que les fontaines ornementales contribuent de façon efficace à la lutte contre les îlots de chaleur urbains. Nous sommes bien d?accord, mais encore faudrait-il qu?elles soient en état de marche !

J?ajoute que, pour beaucoup de ces fontaines ornementales, nous n?en sommes plus au stade de la maintenance préventive ou de l?entretien classique, qui est évoqué dans la délibération, mais à une remise en état ambitieuse.

Dans cette perspective, nous vous demandons, Monsieur le Maire, de nous communiquer un point général sur l?état des fontaines ornementales parisiennes, assorti d?une programmation ambitieuse de remise en état de ce patrimoine, source d?animation, de fraîcheur et d?embellissement de l?espace public.

Merci.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame.

Pour vous répondre, la parole est à Mme MONTACIÉ.

Mme Camille MONTACIÉ, adjointe, au nom de la 1ère Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Madame de CLERMONT-TONNERRE, je suis désolée, je ne vais pas pouvoir vous répondre en détail sur l?ensemble des fontaines. Par contre, votre demande, en matière de bilan et de projet, sera transmise aux élus et aux deux administrations qui les gèrent, c?est-à-dire la Direction du Patrimoine et de l?Architecture et la Direction des Espaces Verts et de l?Environnement.

En ce qui concerne ce marché, je tiens à dire que son objectif va dans votre sens, c?est-à-dire qu?il s?agit de rassembler les marchés qui sont présentés par les directions qui ont en charge ces fontaines et de faire en sorte que l?on ait un cadre global et que l?on puisse passer, au fur et à mesure, les commandes nécessaires.

Ces marchés doivent permettre d?accélérer et de faciliter les travaux concernant l?amélioration du fonctionnement et aussi l?esthétique. Il s?agit de marchés géographiques, donc qui concernent l?ensemble des arrondissements de Paris, et de deux lots spécifiques, en particulier l?entretien des ornements en pierre et métaux et dorures et la réparation des fontaines. Marché ne vaut pas chantier, c?est vrai, mais en tout cas il le précède assurément.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Cela a été rapide, c?est magnifique, bravo !

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DA 6.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DA 6).