Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

26 - 2012, Vœu déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à la restauration des équipes de tournage.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

26 - 2012, V?u déposé par le groupe Centre et Indépendants relatif à la restauration des équipes de tournage.

 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Le v?u n° 9 est relatif à la restauration des équipes de tournage. Il a été déposé par le groupe Centre et Indépendants.

La parole est à Mme Geneviève BERTRAND, pour une minute.

Mme Geneviève BERTRAND. - Merci, Monsieur le Maire.

Sur proposition de René-François BERNARD, adjoint au Maire d?arrondissement, le Conseil du 7e arrondissement a adopté le 9 mars 2012 un v?u relatif à la restauration des équipes de tournage de film dans le 7e arrondissement.

De très nombreux, et souvent prestigieux, tournages cinématographiques ont lieu à Paris tout au long de l?année. Ils sont très bien gérés par la Mission Cinéma de la Ville de Paris, dirigée par M. Michel GOMEZ, à qui nous rendons hommage. Ces tournages génèrent une importante emprise des camions et notamment des barnums sur la voie publique. Ces emprises et les nuisances sonores entraînent une gêne certaine pour les riverains. On peut constater également un manque à gagner des commerces alentour.

Ce v?u propose donc, d?une part, que, sauf circonstances exceptionnelles, soit proscrite l?installation des barnums à des fins de restauration dans le cadre des tournages de film. Nous demandons, d?autre part, que, pour la restauration des équipes de tournage, la Mission Cinéma incite, si elle ne le fait déjà, les producteurs de ces tournages à se fournir auprès des commerçants locaux.

J?ajoute en un mot que c?est un v?u qui émane d?un conseil de quartier, ce qui témoigne des vertus de la démocratie participative.

Merci, Monsieur le Maire.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - La réponse : Monsieur GIRARD ?

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Vous m?avez un petit peu laissé sur ma faim, Madame la Présidente, car je voudrais quand même juste vous rappeler, avec beaucoup d?amitié, que les cantines des tournages, ce sont aussi des emplois et que ce sont des métiers très spécifiques, car les chefs cuisiniers et leurs brigades qui accompagnent les tournage - je connais bien le sujet - sont des gens qui travaillent en général beaucoup la nuit et souvent au dernier moment ou au pied levé. Evidemment, leur réactivité, malheureusement, et leurs horaires ne correspondent que rarement avec les heures d?ouverture des restaurants et des commerçants.

Moi, je serais très gêné que l?on encourage la suppression d?un métier qui est celui de ces restaurateurs de tournage, qui sont des métiers de chefs cuisiniers un peu artistiques, d?un genre particulier et qui vivent une sorte de nomadisme, et qui font partie du charme des tournage.

Pour toutes ces raisons? Je comprends ce que vous évoquez sur le bruit, et le mot barnum, d?ailleurs, dans votre bouche avait quelque chose de savoureux, car c?est un mot que je ne vous imaginais pas en train de prononcer, un jour, dans cette enceinte !

En tout cas, moi, je vous propose de retirer le v?u parce que je suis très attaché aux métiers de bouche. Je pense qu?il ne faut pas, en période de chômage en hausse, faire disparaître ou encourager des métiers à disparaître. Ce sont des métiers fragiles, de beaux métiers et je pense que les tournages méritent d?avoir, en effet, leur propre cantine et leurs propres recettes.

Pour toutes ces raisons, si vous acceptez mes arguments, je vous propose de retirer ce v?u et que vous acceptiez ma proposition bien honnête, je dois dire.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Madame BERTRAND, conservons-nous les barnums ?

Mme Geneviève BERTRAND. - Oui, merci, Monsieur le Maire. Présenté de cette manière, je pense que les habitants du 7e arrondissement auront les éléments pour apprécier.

Je vous remercie et je retire le v?u.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Très bien. Je vous remercie.