Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

70 - 2012, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la sécurisation de la place Raoul Dautry.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

70 - 2012, V?u déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à la sécurisation de la place Raoul Dautry.

 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Les v?ux n° 29 et 30 relatifs au ?Pôle Montparnasse? ont été déposés par le groupe U.M.P.P.A.

La parole est à Mme MACÉ de LÉPINAY.

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Merci, Monsieur le Maire.

Madame le Maire, il s?agit de deux v?ux qui ont été examinés en Conseil du 15e arrondissement.

Les premières études concernant le ?Pôle Montparnasse? ont démontré la nécessité d?améliorer le fonctionnement et l?accessibilité de la gare routière située place Raoul-Dautry et de prévoir l?aménagement de la place elle-même.

Or, celle-ci est actuellement occupée de manière anarchique et elle est encombrée, alors qu?il s?agit d?un espace très fréquenté qui est, de plus, le site d?évacuation de la tour Montparnasse.

C?est pourquoi le Conseil du 15e arrondissement a adopté dans sa dernière séance le v?u que nous vous proposons cet après-midi afin que la Mairie de Paris et le Préfet de police prennent rapidement des mesures pour sécuriser la place Raoul-Dautry.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Madame.

La parole est à Mme LEPETIT.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Si j?ai bien compris, Madame MACÉ de LÉPINAY, vous présentez le v?u n° 29 qui concerne la place Raoul-Dautry ? Parce que vous avez parlé de deux v?ux.

Vous le ferez après ? Donc je ne vais vous répondre que sur celui-là, dans un premier temps.

Vous le savez, il y a une étude menée par la Direction de l?Urbanisme sur le ?Pôle Montparnasse?. Le périmètre de cette étude est très large. Il inclut bien entendu la place Raoul-Dautry. Sur cette place, la problématique est principalement celle du respect du stationnement.

Je sais que le Maire de Paris a déjà alerté le Préfet de police pour qu?il y ait une meilleure surveillance et réglementation sur cette place.

Je le rappelle au passage, mais c?est toujours bien de le savoir, qu?elle est de compétence préfectorale. Ce n?est pas pour passer la balle au représentant du Préfet de police - ceci dit, s?il souhaite la saisir, ce serait très bien pour compléter ma réponse - mais, concernant l?étude, je pourrais, dès qu?elle sera un peu plus avancée, partager les résultats avec vous. Sans problème.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Parfait.

Je donne la parole à M. le Préfet.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Merci, Monsieur le Maire.

Il y a effectivement deux problématiques sur la place Raoul-Dautry, la première est relative au stationnement des véhicules. Le site est effectivement sensible, puisqu?il jouxte la gare Montparnasse.

A ce titre, il a fait l?objet d?un classement dans le dispositif ?Vigipirate? par un arrêté du 11 janvier 2011, il y a un an à peu près.

C?est assez récent, cela a fait suite à des demandes récurrentes du commissaire local. Désormais, on a un arrêté qui rend impossible l?arrêt et le stationnement et des opérations de contrôle sont conduites et seront renforcées. Je m?en suis entretenu ce matin avec le commissaire du 15e arrondissement.

Il y a également une problématique un peu différente qui est celle de l?occupation du parvis de manière ponctuelle par des animations, des baraques, notamment à l?approche de Noël, mais pas seulement.

Effectivement, vous avez raison de dire que le parvis est un endroit sensible parce que c?est le site d?évacuation pour la Tour Montparnasse. Il est important que l?évacuation de la Tour Montparnasse puisse se faire dans de bonnes conditions.

Les demandes d?implantation de baraques sont étudiées actuellement au coup par coup et la Préfecture de police est tout à fait disposée à avoir un échange avec les services de la Ville, puisqu?à chaque fois ces dossiers sont construits afin qu?une doctrine soit définie sur les conditions d?utilisation de cette place et de ce parvis.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur le Préfet.

Je vais faire voter le v?u n° 29 avec un avis défavorable de l?Exécutif.

J?ai mal compris ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Oui, compte tenu de ma réponse et de celle du Représentant du Préfet de police, je demande plutôt le retrait.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Madame MACÉ de LÉPINAY, voulez-vous retirer votre v?u ?

Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY. - Non, je ne veux pas retirer mon v?u. Vous m?avez dit qu?il était de la compétence du Préfet de police. Ce n?est pas vrai, c?est la Ville qui fait payer des redevances pour les baraques qui sont installées sur la place, Madame, je vous le signale.

Absolument, si.

Je ne retire pas le v?u, parce qu?il y a véritablement là un risque majeur et comme, il faut le dire, les travaux du ?Pôle Montparnasse? n?avancent pas et n?ont pas avancé depuis très longtemps, le Maire du 15e et le Conseil du 15e tiennent vraiment à attirer votre attention et celle du Préfet sur les dangers que représentent les aménagements et surtout les utilisations de cette place.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Avis défavorable de l?Exécutif ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Je maintiens que cette place est de compétence préfectorale s?agissant bien évidemment du stationnement, puisque c?est sur ce point que porte votre v?u.

En tout état de cause, bien sûr, le vote est défavorable.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le voeu est repoussé.