Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

36 - 2012, DAC 179 - Subvention (20.000 euros) et convention avec l’association Maison d’Europe et d’Orient (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

36 - 2012, DAC 179 - Subvention (20.000 euros) et convention avec l?association Maison d?Europe et d?Orient (12e).

 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous allons terminer pour ce matin, avant la reprise à 11 heures 30, en examinant le projet de délibération DAC 179, sur lequel l?amendement n° 14 a été déposé par le groupe E.E.L.V.A. Il s?agit d?une subvention et convention avec l?association Maison d?Europe et d?Orient.

Madame FOURNIER, vous avez la parole.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci, Monsieur le Maire.

Je vais présenter l?amendement et parler aussi de l?association, la Maison d?Europe et d?Orient, qui est une petite association très active, située dans le 12e arrondissement, qui se démène depuis plus de 20 ans pour faire vivre, connaître et valoriser les cultures d?Europe de l?Est et de l?Asie centrale. Elle intervient notamment dans le domaine du livre, du spectacle vivant, et fait preuve d?une activité et d?une programmation très riche, par exemple, en ce moment, avec la mise en scène au théâtre de l?Opprimé d?un texte dont cette structure a assuré la traduction et la publication.

C?est vrai qu?on parle souvent de l?Europe au-delà des Balkans, mais pour la comprendre dans sa complexité, dans ses enjeux, dans ses évolutions, la littérature est une des meilleures entrées et la Maison d?Europe et d?Orient y contribue largement. Elle regroupe une bibliothèque qui propose des ?uvres de théâtre en langue originale et en traduction, une maison d?édition et anime un réseau d?experts en traduction. Elle offre aussi une librairie spécialisée, ainsi qu?un tout petit espace polyvalent.

Il y a un vrai, minutieux et patient travail d?accompagnement du texte, de sa traduction, vers le public, sous des formes diversifiées.

Cette association bénéficie du soutien de la Ville de Paris, mais elle se trouve depuis plusieurs années dans une situation financière délicate, comme de nombreux autres petits équipements culturels parisiens, du fait, entre autres, de l?augmentation régulière des loyers, ici demandée par la R.I.V.P., ce qui fait qu?en 2012, la totalité de la subvention municipale prévue ne couvrira même plus le montant du loyer.

De plus, elle se trouve dans une situation qui frise l?absurde, puisque sa subvention est composée de plusieurs ?micro sous-subventions? versées à des titres divers et ne relevant pas toutes de la DAC.

Par exemple, la mairie du 12e a décidé de réduire sa participation globale d?environ 75 %, ce qui se comprend, puisqu?elle finançait la participation de l?association à un festival qui se tenait dans le 12e et qui, maintenant, a déménagé dans un autre arrondissement, mais la DAC n?a pas, à ce jour, pris en compte cette diminution et compensé, ce qui fait que les difficultés à court terme, comme pour d?autres structures, sont là, qui risquent de mettre en cause l?existence même de cette association, alors que les demandes sont très modestes.

Je signale, en outre, que le personnel permanent a été réduit de moitié à l?automne dernier pour faire face aux échéances, et alors qu?on aurait envie et besoin peut-être aussi de parler dans ce domaine, celui de l?Europe et de la culture, de perspectives de développement, en regard des enjeux politiques et culturels, c?est de survie, voire de disparition, dont il est question pour cette structure. C?est pourquoi j?ai déposé cet amendement.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Monsieur GIRARD, vous avez la parole.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Comme je dois être dans 5 minutes au lycée Charlemagne, je suis désolé, je vais répondre de façon extrêmement liminaire.

La première subvention municipale date de 2002 ; cette subvention est passée de 5.000 euros en 2002 à 10.000 euros en 2004, à 26.000 euros en 2005, pour atteindre 31.000 euros à partir de 2007. La subvention a donc été multipliée par nos soins par six depuis 2002.

Concernant la subvention 2012 dont vous parlez, nous attribuons une première partie dans cette délibération à hauteur de 20.000 euros. Une seconde délibération sera soumise au vote du Conseil de Paris en mai pour une subvention de 8.000 euros accordée au soutien du festival ?l?Europe des théâtres?, donc il y aura bien une deuxième subvention de 8.000 euros, donc c?est 20.000 plus 8.000.

Malheureusement, dans le contexte budgétaire actuel, sauf si la DGRI souhaitait participer et soutenir l?association, en ce qui concerne ma délégation, je n?ai pas d?argent supplémentaire possible à dégager, donc je suis obligé d?émettre un avis défavorable à l?amendement.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, l?amendement n° 14, avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

L?amendement est repoussé.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 179.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2012, DAC 179).

Nous suspendons la séance et nous nous retrouvons à 11 heures 30.