Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

108 - 2012, Vœu déposé par M. ALPHAND et Mme DREYFUSS relatif à l’abandon du projet d’extension de Roland Garros.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

108 - 2012, V?u déposé par M. ALPHAND et Mme DREYFUSS relatif à l?abandon du projet d?extension de Roland Garros.

 

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Nous passons maintenant au v?u n° 69 de M. ALPHAND et de Mme DREYFUSS qui est relatif à l?abandon du projet d?extension de Roland Garros.

Je donne la parole à Mme Laurence DREYFUSS.

Mme Laurence DREYFUSS. - Merci.

Avec la clairvoyance qu?on lui connaît, M. le Préfet de police vient d?adresser ses observations au commissaire enquêteur en charge de l?enquête publique préalable à la révision simplifiée du P.L.U. dans le cadre du projet Roland Garros.

M. le Préfet de police souligne notamment les problèmes de circulation et de stationnement induits par ce projet. Parallèlement, l?avenir du Parc des Princes reste incertain.

Face à de telles zones d?ombre, il apparaît plus qu?impérieux et urgent de sortir du cloisonnement dans lequel la Ville enfonce les projets qui concernent le quartier Auteuil - Porte de Saint-Cloud.

Aussi, avec mon collègue David ALPHAND, nous demandons une approche enfin transversale et globale de ces projets et de leur impact.

Dans l?attente, nous demandons l?abandon du projet d?extension de Roland Garros.

Merci.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Merci.

Je donne la parole à Mme HIDALGO pour vous répondre et ensuite M. le Représentant du Préfet ajoutera un petit mot.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe. - Ce sera très rapide, c?est un avis défavorable, bien entendu.

Je rappelle, mais M. le Représentant du Préfet le dira lui-même, que M. le Préfet n?a pas émis de réserve. Il a rappelé notre attention. Nous travaillons ensemble, c?est tout à fait naturel. La Préfecture de police est associée à la concertation et nous travaillerons ensemble, mais il est hors de question, bien sûr, d?abandonner, comme vous nous le demandez, le projet d?extension de Roland Garros.

Je crois que je n?ai pas besoin d?aller plus loin, chacun ici en connaît les raisons.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Merci.

Je donne la parole au Représentant du Préfet.

M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - Merci, Madame le Maire.

Brièvement, la Fédération française de tennis a effectivement élaboré un projet de réaménagement et d?extension du stade Roland Garros. La Commission nationale du débat public, par décision du 6 juillet 2011, a recommandé une concertation publique sur l?adéquation des transports et des conditions de desserte et de stationnement autour de l?équipement public.

Lors de la réunion de concertation, réunion publique du 17 janvier 2012, la Préfecture de police a été officiellement sollicitée pour fournir un éclairage sur diverses questions relatives à la circulation, au stationnement et au calendrier des événements sportifs sur ce secteur.

La Préfecture de police a, dans la continuité de cette réunion, appelé effectivement l?attention du commissaire enquêteur, en charge du projet de révision, à simplifier le P.L.U. de Paris sur le site de Roland Garros sur un certain nombre de ces questions. Des échanges techniques sont par ailleurs prévus dans les jours qui viennent avec le commissaire enquêteur.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 69 avec un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

NPPV pour M. MENGUY ? Pour le groupe.

Le voeu est donc repoussé.