Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

20 - 2012, DICOM 7 - Exposition Doisneau-Paris les Halles : convention partenariat de Vinci.

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

20 - 2012, DICOM 7 - Exposition Doisneau-Paris les Halles : convention partenariat de Vinci.

 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DICOM 7. Il s?agit de l?exposition ?Doisneau-Paris les Halles? avec une convention de partenariat de Vinci.

La parole est à M. Jean-François LEGARET.

M. Jean-François LEGARET, maire du 1er arrondissement. - Merci, Monsieur le Maire.

Bien entendu, je voulais saluer cette belle exposition sur le très grand artiste et très grand photographe qu?est Robert Doisneau et naturellement dire tout l?intérêt que présente cette exposition consacrée aux Halles.

Je n?ai malheureusement pas pu visiter cette exposition parce que, maire du 1er arrondissement, je n?ai pas eu l?honneur d?être convié à l?inauguration. Vous apprécierez.

Ce qui me paraît un peu contestable, c?est le fait que nous voyions cette délibération aujourd?hui. Un partenariat a été trouvé, pure coïncidence, avec Vinci, qui, comme vous le savez, a décroché le marché de construction de la Canopée et qui, là, apporte un appui financier à hauteur de 30.000 euros.

C?est une exposition qui, comme le rappelle la délibération, se déroule du 7 février au 28 avril.

Ces conventions, il est de bonne règle qu?on les voit passer avant la tenue d?un événement et pas après ou pendant.

Donc la manière dont on voit, dans le calendrier des séances du Conseil de Paris, venir aujourd?hui cette convention ne me paraît pas de bonne méthode.

Je lis d?ailleurs avec intérêt, dans l?article 1er, que ces conventions sont soumises pour approbation au Conseil de Paris, ce qui prouve bien qu?il est de bonne règle et de bonne logique que ces conventions soient soumises au Conseil de Paris pour approbation, avant la tenue d?un événement.

Pour toutes ces raisons, je m?abstiendrai sur cette délibération, malgré tout l?intérêt de cette exposition qui a d?ailleurs bénéficié d?une très large couverture presse, ce qui est tout à fait justifié. Mais je pense que la méthode qui est employée à l?égard du Conseil de Paris n?est pas la bonne, et je voulais manifester cette désapprobation en espérant qu?on en tirerait des leçons pour améliorer ces méthodes à l?avenir.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Pour répondre, la parole est à M. GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Alors, je remercie Jean-François LEGARET, bien sûr, car vous savez, franchement, s?il y a une chose que je tente de faire depuis 2001, c?est de me perfectionner. Je tenterai, je le promets, de faire mieux, et je regrette beaucoup en effet que les documents ne m?aient pas été transmis à temps. Je pense qu?il y a là simplement un retard technique, et je ne voudrais pas néanmoins que notre échange de ce matin puisse décourager les mécènes dont on a tant besoin et qui sont, je trouve, en temps de crise, plutôt courageux, car le retour en termes d?image n?est pas toujours très grand pour eux. Mais je crois que Vinci en particulier a le goût de l?art et le goût de soutenir des expositions. Celle de Doisneau est extrêmement populaire.

Je suis navré, en revanche, que vous n?ayez pas trouvé l?invitation. Elle est envoyée sur nos mails à tous les conseillers de Paris, mais je pense que le maire du 1er arrondissement reçoit beaucoup de mails et qu?il est possible, en effet, qu?au milieu des mails... Je suis vraiment désolé qu?on n?ait pas pu identifier, parmi vos centaines ou milliers de mails.

C?est vrai que cette exposition est un témoignage très particulier qui rappelle le massacre des Halles. Rappeler le massacre des Halles, à l?heure où l?architecture et l?urbanisme ont tant d?importance, où enfin, un outrage fait à Paris va être réparé, je trouve que cette exposition est évidemment la bienvenue et particulièrement pertinente.

J?invite tous les conseillers et conseillères de Paris qui n?auraient pas regardé leur mail ou reçu le mail, à aller voir cette exposition. Je suis certain que les agents de sécurité leur feront le meilleur accueil, comme ils font toujours pour le public ou pour les élus.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. Personnellement, j?y suis allé, et je me suis retrouvé parmi le peuple de Paris.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DICOM 7.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DICOM 7).