Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

64 - 2012, DVD 7 - Signature avec le Port Autonome de Paris d’une convention relative à l’aménagement des entrées et des sorties du port Victor (15e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

64 - 2012, DVD 7 - Signature avec le Port Autonome de Paris d?une convention relative à l?aménagement des entrées et des sorties du port Victor (15e).

 

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DVD 7. Il s?agit de la signature avec le Port Autonome de Paris d?une convention relative à l?aménagement des entrées et des sorties du port Victor dans le 15e arrondissement.

La parole est à Mme de CLERMONT-TONNERRE pour l?U.M.P.P.A., cinq minutes maximum.

Mme Claire de CLERMONT-TONNERRE. - Merci, Madame la Maire.

Madame la Maire, nous nous réjouissons de voir enfin arriver un premier projet de délibération portant sur le réaménagement des berges du 15e arrondissement, des berges trop longtemps laissées-pour-compte, des berges à l?état de friche industrielle dont nous réclamons la reconquête depuis des années et qui, visiblement, ne vous ont jamais intéressée.

Cette convention que nous examinons me donne l?occasion de souligner l?important travail engagé en amont par le Port et la mairie du 15e arrondissement, en lien avec les associations et les conseils de quartier mobilisés pour la reconquête des berges du 15e arrondissement.

J?avoue que la route a été longue, mais, après plusieurs années de discussions, nous entrons aujourd?hui dans une phase de remise à plat des concessions et de démolition des bâtiments et structures hors d?âge qui défiguraient les ports Victor et Javel-bas.

Il est évident que, dans un souci de développement durable et responsable, nous ne pourrons supprimer les activités industrielles des ports Victor et Javel-bas, nous nous inscrivons donc résolument dans une perspective d?usage partagé entre exploitants et promeneurs.

Lors des multiples réunions de travail et de concertation tenues avec le Port, les associations, les Conseils de quartiers et les élus, nous avons pu faire entendre nos demandes.

Elles portent notamment :

- sur la réalisation d?un cheminement confortable le long du fleuve,

- sur l?intégration paysagère des activités industrielles, le renforcement du végétal et un meilleur raccordement des berges aux quartiers riverains,

- sur la mise en place d?un plan Lumière économe en énergie,

- sur la création d?une piste cyclable intégrée dans le réseau ?Harmonie? porté par la Mairie du 15e arrondissement,

- sur la suppression du stationnement sauvage,

- ainsi que sur la mise en place de vidéoprotection pour sécuriser la promenade.

Ces demandes, nous les avons une nouvelle fois exprimées en janvier dans le cadre du Comité Local d?Information Portuaire, dénommé C.L.I.P., qui permet désormais aux élus, aux industriels, aux associations et aux conseillers de quartier de débattre des projets et des améliorations à apporter pour concilier activités industrielles et activités de loisirs et de tourisme.

A l?occasion de la première réunion de cette instance, Ports de Paris a présenté les principaux axes du schéma de réaménagement du port de Javel-bas.

En l?état, le port de Javel offre un aspect de friche industrielle indigne d?une entrée de ville et peu valorisant pour les promeneurs, mais aussi pour les milliers de passagers du R.E.R. C, sans oublier les riverains du 16e arrondissement et les habitants du quartier Cauchy, Javel, Mirabeau.

Les grandes lignes du futur aménagement de Javel-bas porteront donc sur la réalisation d?une promenade bord à quai, sur le réaménagement de la perspective sur le pont Mirabeau qui, je le rappelle, est classé monument historique, sur la mise en valeur nocturne du site ; mais le projet prévoit également la démolition des entrepôts et silos existants et la construction de nouvelles installations plus respectueuses de l?environnement, ainsi que la création de larges espaces ouverts sur le fleuve, du fait de la diminution de l?espace accordé aux amodiataires.

Quant au projet de piscine flottante, qui doit être amarrée au débouché du parc, au cours de cette mandature, la balle est dans votre camp, Madame la Maire, et nous serions heureux que vous nous informiez de l?avancement de ce projet annoncé pour l?actuelle mandature.

J?en viens maintenant au réaménagement du port Victor. Dans le cadre de le reconfiguration du site, de nouveaux accès piétons et véhicules seront créés, les différentes structures industrielles existantes feront l?objet d?un nouveau projet architectural, mieux intégré dans le paysage urbain, respectant la démarche H.Q.E. et s?inscrivant dans une scénographie lumineuse.

Si nous nous réjouissons de ces avancées, nous émettons néanmoins des réserves sur deux points : d?une part sur la hauteur des nouvelles constructions liées aux activités industrielles, d?autre part sur les restrictions d?accès des promeneurs au port Victor en dehors des week-ends et des jours fériés.

Nous avons, à de nombreuses reprises, émis le souhait que ces quais soient accessibles le soir, notamment l?été, après la cessation des activités.

Il semblerait - et nous le regrettons - que les amodiataires n?y soient pas favorables en raison de contraintes techniques.

Au-delà de ces questions sur lesquelles nous ne désespérons pas d?obtenir des marges de progrès, je conclurai cette intervention en évoquant l?Ile aux Cygnes.

Si les berges du sud du 15e arrondissement se transforment sur le port Victor et bientôt sur le port de Javel-bas, nous déplorons n?avoir aucune information sur le projet de réhabilitation de l?allée des Cygnes.

Où en est le projet, Madame la Maire ? Sera-t-il présenté enfin au Maire du 15e arrondissement ? Faute d?information, les échos qui nous parviennent annoncent qu?en guise de projet ambitieux nous devrons nous contenter d?une version de type ?rustinage?, ce qui, avouez-le, ne serait pas glorieux pour la troisième île parisienne qui, de plus, accueille la Statue de la Liberté.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci, Madame.

La parole est maintenant à M. Philippe GOUJON, pour cinq minutes.

M. Philippe GOUJON, maire du 15e arrondissement. - Merci, Madame le Maire.

Puisque le Maire du 15e arrondissement a été cité par la première adjointe, nous allons continuer le dialogue.

En tout cas, déjà pour dire que c?est avec satisfaction que nous voyons arriver ce projet de délibération qui est l?aboutissement d?un projet que nous portons également depuis de nombreuses années et je crois que nous sommes unanimes (je crois même sur l?ensemble de ces bancs) à nous réjouir de l?ouverture aux promeneurs, aux cyclistes de cette zone du port Victor consacrée à des activités industrielles jusqu?à présent sur un peu plus d?un kilomètre.

Ce réaménagement permettra, comme cela vient d?être dit, un usage mixte de cette partie des berges, associant activités industrielles (c?est nécessaire sur le plan du développement durable), loisirs et promenade.

Cet équilibre enfin trouvé résulte, et cela, je voudrais le souligner, d?une négociation, d?une concertation avec Port de Paris, que celui-ci a menée avec la mairie du 15e, ce qui n?a pas toujours été le cas par le passé, je m?empresse de le souligner, et, pour ce qui concerne la mairie du 15e, plus particulièrement avec Gérard d?ABOVILLE, qui est conseiller délégué auprès de moi, en charge de ces sujets, et Claire de CLERMONT-TONNERRE qui vient de s?exprimer.

Ce projet est un bel exemple de concertation, je crois, réussie entre Port de Paris, l?Etat, la mairie du 15e, la Ville, les associations, les conseils de quartier qui se sont mobilisés, et qui continuent à le faire, sur la reconquête de nos berges, et, jusqu?à encore récemment, la tenue en mairie du 15e d?une réunion fort intéressante, puisqu?il s?agissait de la première réunion du C.L.I.P. (le Comité Local d?Information Portuaire), que vient de citer mon adjointe, le 19 janvier, en présence des conseillers de quartier, des élus, des industriels et des représentants du Port. Cela, c?est une initiative très heureuse, je crois, de Port de Paris que d?associer, pour une concertation approfondie, l?ensemble des partenaires.

Tout ceci représente un bel exemple de concertation réussie et je demande à la Mairie centrale de faire le même effort car si, effectivement, nous avons entendu dire que celle-ci avait des projets pour l?Ile aux Cygnes, je m?étonne que les annonces faites par le Maire de Paris sur le réaménagement de ce site n?aient toujours pas fait l?objet d?une présentation à l?équipe municipale du 15e, d?autant que l?intégration de l?Ile aux Cygnes dans le projet municipal de réaménagement des berges est issue, à l?origine, d?une demande de la mairie du 15e au Maire de Paris lors de la concertation sur l?aménagement général des berges.

Cette étape que nous franchissons aujourd?hui est, je l?espère, une première étape. Nous espérons que cette requalification s?étendra, bien sûr, tout au long de la berge et pas simplement sur le port Victor.

Je voudrais dire, pour terminer, que ce projet s?insère, selon moi, et dans un schéma plus vaste, tel que nous l?avons exposé avec Jean-François LAMOUR d?ailleurs, dès 2008, dans le Pacte de mandature que nous avons présenté au Maire de Paris, à savoir la réalisation d?un arc vert structurant en plein coeur du 15e, reliant par la coulée verte les parcs Brassens et Citroën - le projet avance d?ailleurs, grâce à la Ville, il faut le dire - et se poursuivant par l?aménagement des berges et de l?Ile aux Cygnes, puis remontant, peut-être dans une période un peu plus tardive, ultérieure en tout cas, par les boulevards Garibaldi, Pasteur, Vaugirard, jusqu?au pôle Montparnasse restructuré, puisqu?il y a également des projets de restructuration de ce pôle Montparnasse.

C?est là l?ambition que nous portons, depuis notre élection, pour le 15e : un projet d?ampleur, à sa mesure, à la mesure des attentes de ses habitants, de la nécessaire reconquête des berges et dans une perspective, bien sûr, de développement durable.

Je vous remercie.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci.

Je donne maintenant la parole à M. Gilles ALAYRAC, pour 5 minutes.

M. Gilles ALAYRAC. - Merci, Madame la Maire.

Je crois, en entendant M. GOUJON, que nous allons être unanimes à vouloir finalement qu?entre en vigueur ce projet de convention entre le Port autonome de Paris et notre Municipalité parce qu?il va nous permettre, enfin, dirais-je, d?aménager un site portuaire important qui se trouve en bord de Seine, à cheval d?ailleurs entre le 15e arrondissement et la commune d?Issy-les-Moulineaux.

Le port Victor pourra poursuivre, bien sûr, ses activités industrielles mais l?important est qu?il les intègre mieux, dans un environnement urbain qui s?est beaucoup transformé au cours de ces dernières années, avec, vous l?avez dit, Monsieur GOUJON, l?arrivée du tramway dans ce quartier, et qui va d?ailleurs poursuivre sa mutation avec bientôt l?aménagement de la voie ferrée de la petite ceinture en lieu de promenade.

Ce site industriel pose aujourd?hui effectivement deux grandes difficultés.

La première est qu?il est composé de bâtiments anciens, on va dire même dépassés, qui ne présentent pas d?intérêt architectural, au sein desquels des entreprises de BTP fabriquent du béton.

Deuxième difficultés : c?est que ce site empêche la continuité des cheminements en bord de Seine, puisqu?il n?est pas aujourd?hui accessible aux promeneurs et aux cyclistes.

Le réaménagement de ce lieu de l?activité secondaire intervient, c?est vrai, au terme d?un débat qui a été assez long, conduit par notre Municipalité avec Port de Paris et il sera, bien sûr, logiquement, à la charge des deux parties.

Donc, je considère, pour ma part, que c?est une belle avancée que ce projet qui va permettre la réappropriation des berges de Seine au profit des piétons et des cyclistes. Je considère aussi que c?est un progrès de voir qu?il sera ouvert dans un premier temps - j?espère, dans un premier temps - le week-end, peut-être plus tard avec une amplitude horaire plus étendue, mais enfin on se contentera de ce qui sera permis par cette convention.

Je crois, enfin, que cette opération pourrait aussi utilement prendre en compte deux impératifs, et c?est la demande que je formule à l?Exécutif :

- le premier qui est de valoriser les façades fluviales du port de jour et, si possible, de nuit ;

- le second impératif qui sera de pouvoir démolir un jour les bâtiments actuels pour permettre, en effet, un meilleur traitement paysager et architectural possible de ce site industriel.

En tout état de cause, et j?en termine là, le nouveau port Victor qui en sortira s?intégrera, j?en suis persuadé, de façon harmonieuse dans le projet de notre équipe municipale qui consiste à rendre aux Parisiens les berges de leur fleuve.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci.

Sur ce sujet, visiblement qui fait le bonheur de tout le 15e arrondissement, Mme Annick LEPETIT.

Mme Annick LEPETIT, adjointe, au nom de la 3e Commission. - Merci, Madame la Maire.

En effet, je me satisfais que tous soient satisfaits de ce projet de délibération et que ce projet soit un bel exemple de concertation entre Port de Paris et la Mairie de Paris, avec les élus du 15e, les associations, les habitants. Il s?agit, dans ce projet de délibération, d?approuver la signature d?une convention entre Port de Paris et la Ville, et de préciser les modalités de financement et de réalisation des travaux d?aménagement de ces nouveaux accès au port. Cela permettra, et cela a été dit par tous les orateurs avant moi, de pérenniser les activités industrielles et de permettre l?accessibilité au public le week-end et les jours fériés, en dehors, bien sûr, des heures d?exploitation.

Je trouve délicieux, Madame de CLERMONT-TONNERRE, que vous estimiez que nous avons mis trop de temps à aménager les berges de Seine, parce que ce réaménagement, vous le savez, est en totale cohérence avec la politique, voulue par le Maire de Paris, de reconquête des berges de Seine pour, justement, permettre aux Parisiens et aux visiteurs, nombreux, de profiter des rives de la Seine.

Donc, finalement, on y arrive ; tout le monde est d?accord sur la reconquête des berges de la Seine, en fonction, bien sûr, des arrondissements. Mais, là encore, si ce projet de délibération, qui porte sur une convention d?aménagement, permet que nous nous rejoignions sur cet objectif, à savoir la reconquête des berges, tant mieux !

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe, présidente. - Merci beaucoup, Madame LEPETIT.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 7.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DVD 7).