Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

30 - 2012, DAC 57 - Subvention (15.000 euros) à l’association “La Flamme sous l’Arc de Triomphe” (5e).

Débat/ Conseil municipal/ Mars 2012

30 - 2012, DAC 57 - Subvention (15.000 euros) à l?association ?La Flamme sous l?Arc de Triomphe? (5e).

 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DAC 57. Il s?agit d?une subvention à l?association ?La Flamme sous l?Arc de Triomphe?.

La parole est à Mme Danielle FOURNIER, pour cinq minutes.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci.

Ce projet de délibération propose de soutenir l?union des 620 associations qui se chargent de faire raviver quotidiennement au crépuscule la flamme sur la tombe du Soldat inconnu.

C?est pour moi l?occasion de rappeler le v?u de notre groupe pour un hommage un peu particulier, un hommage aux mutins du Chemin des Dames qui a été voté ici et qui date de 2008, mutins auxquels, pour notre part, nous rendons hommage le 11 novembre devant le Mur de la Paix.

Dans ce v?u, nous proposions entre autres qu?une exposition leur rendant hommage soit organisée à l?Hôtel de Ville et nous pensons toujours que, alors que nous approchons de la célébration de la déclaration de guerre de 14-18, il est nécessaire de se pencher sur ce moment de l?histoire et de réintégrer dans la mémoire collective nationale ces héros qui ont été fusillés pour l?exemple, parce qu?ils s?étaient élevés contre l?absurdité de cette guerre et de sa stratégie qui faisait totalement fi de la vie humaine, eux qui ont eu le courage de dire non à cette folie meurtrière et l?ont payé très cher.

C?est pourquoi je souhaite savoir où en est le projet, exprimé dans le v?u que je citais, d?organiser une exposition à l?Hôtel de Ville en replaçant l?acte des mutins dans le contexte historique de cette guerre et de ceux qui, dans l?histoire, ont porté l?ambition d?une résolution des conflits par d?autres moyens que la guerre.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Pour la réponse, Mme VIEU-CHARIER a la parole.

Mme Catherine VIEU-CHARIER, adjointe, au nom de la 9e Commission. - Monsieur le Maire, chers collègues, d?abord je voudrais rappeler mon attachement, ainsi que l?attachement de la majorité des conseillers de cet hémicycle, à l?association de ?La Flamme sous l?Arc? qui, tous les soirs, ranime la flamme à la mémoire du Soldat inconnu et de tous les soldats de toutes les guerres.

Je voudrais aussi dire que ces personnes sont bénévoles, pour la plupart, et qu?hier elles nous ont organisé une magnifique cérémonie où plus de 1.000 porte-drapeaux se sont réunis avec 5.000 personnes, dont beaucoup de maires de communes venus de la France entière et de la banlieue, pour célébrer la date du 19 mars 1962 et je les en remercie, car cette cérémonie était extrêmement émouvante.

Je voulais ajouter aussi que l?Arc de Triomphe, comme l?a rappelé Odette CHRISTIENNE, est le premier lieu de résistance, puisque c?est là, le 11 novembre 1940, que se sont réunis les jeunes qui voulaient manifester contre l?occupation nazie et je pense aussi que cet Arc de Triomphe est tout un symbole pour nous tous.

Pour ce qui concerne la question de Mme FOURNIER, nous sommes allés au-delà du v?u, puisque nous avons l?intention de faire une exposition sur les Fusillés de la Grande Guerre, qui ne sont pas seulement les mutins de 1917, puisque, déjà, dès 1914, des hommes se sont élevés contre la guerre et effectivement ont été fusillés.

Nous nous sommes appuyés sur des travaux du Général André BACH qui permettent de chiffrer avec précision les exécutions et surtout de relier le fonctionnement de la justice militaire à l?évolution de la gouvernance de la guerre, ce qui est extrêmement important, car il faut toujours recontextualiser les faits.

Cette exposition sera accompagnée par un colloque qui nous permettra de comprendre ce qu?était le contexte de la guerre de 1914-1918, des grands mouvements pacifistes qui avaient précédé la guerre et je voudrais rappeler que, certes, les Fusillés de la Grande Guerre ont fait preuve d?un certain courage pour leurs idéaux de paix - et ils avaient raison -, mais je ne veux pas oublier non plus tous les soldats qui sont venus du fin fond des campagnes de France et d?Allemagne, qui étaient au fond victimes de cette guerre et qui sont morts, eux aussi, avec courage, même s?ils n?ont pas refusé de porter les armes.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAC 57.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté à l?unanimité. (2012, DAC 57).