Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mars 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

10 - 2012, DVD 24 G - Signature avec l'Etat, la Région d'Ile-de-France, la Société du Grand Paris, le STIF et la RATP de la convention de réalisation et de financement du projet d'adaptation des stations existantes de la ligne 14 du métro.

Débat/ Conseil général/ Mars 2012

10 - 2012, DVD 24 G - Signature avec l'Etat, la Région d'Ile-de-France, la Société du Grand Paris, le STIF et la RATP de la convention de réalisation et de financement du projet d'adaptation des stations existantes de la ligne 14 du métro.

 

Mme Gisèle STIEVENARD, présidente. - Mes chers collègues, nous passons à l'examen en 3e Commission du projet de délibération DVD 24 G, qui concerne la ligne 14 du métro.

La parole est à Mme Pauline VÉRON.

Mme Pauline VÉRON. - Madame la Présidente, mes chers collègues.

Ce projet de délibération est important pour la réalisation du projet de désaturation de la ligne 13 du métro, pour lequel la Ville s'est fortement engagée depuis plusieurs années.

En effet, la ligne 13, c?est la troisième ligne de métro la plus utilisée, soit 600.000 voyageurs par jour, avec une fréquentation particulièrement forte au nord de Saint-Lazare : 20.000 voyageurs par heure aux heures de pointe, et un taux de charge record de 116 %, soit plus de 4 personnes au mètre carré aux heures les plus chargées.

Depuis de nombreuses années, cette situation mobilise associations d'usagers et élus locaux, dont Mme Annick LEPETIT, et de nombreux élus du 9e et du 17e.

Après 15 ans d'inertie, le S.T.I.F. se saisit du dossier dès 2006, lorsque son fonctionnement a été profondément remanié et sa présidence transférée au Conseil régional.

La Ville de Paris, via le S.T.I.F. et sa participation financière, participe pleinement à ce projet depuis le départ. Le déblocage de crédits d'études a permis d'envisager différents scénarios permettant d'améliorer de façon durable les conditions de transports de la ligne 13 qui sont, vous le savez tous, particulièrement difficiles.

La solution la plus adaptée pour parvenir à cet objectif est celle qui consiste à prolonger la ligne 14 de Saint-Lazare jusqu'à la mairie de Saint-Ouen. Il ressort en effet des simulations de trafic que cela permettrait de décharger le tronc commun de la ligne 13 d'environ 25 %, la branche Saint-Denis de 25 %, et la branche Asnières-Gennevilliers de 20 %.

Ce projet a fait l'objet d'une concertation préalable et l'enquête publique dans les mairies concernées, dont le 9e arrondissement, vient de s'achever. Il prévoit le prolongement de la ligne 14 du métro par la construction de quatre nouvelles stations et d?un tunnel de près de 6 kilomètres.

Deux stations seront en correspondance avec chacune des deux branches de la ligne 13 afin de capter le plus de voyageurs possible de la ligne 13 ; ce sont les stations porte de Clichy et mairie de Saint-Ouen.

Deux autres stations, à Pont Cardinet et à Clichy-Saint-Ouen-RER, permettront respectivement une correspondance avec le réseau Transilien et la ligne C du RER.

Les premiers travaux auront lieu en 2013 et la mise en service est prévue à l'horizon 2017.

Par ailleurs, dans le cadre du Grand Paris, la ligne 14 doit normalement faire l'objet de prolongements jusqu?à Pleyel au nord et Orly au sud. Tous ces prolongements vont engendrer une hausse de la fréquentation de la ligne 14. Aussi, afin de maintenir la qualité du service offert aux voyageurs de cette ligne, il est nécessaire d?augmenter sa capacité jusqu?à sa capacité maximale de 40.000 voyageurs à l'heure. Ceci implique que la ligne 14 soit exploitée avec des rames de huit voitures au lieu de six.

Cette augmentation de trafic implique également de faire des travaux dans six des neuf stations existantes, afin de les rendre conformes aux nouvelles réglementations en vigueur depuis 2009, relatives à la sécurité des établissements recevant du public, de type gares, notamment tout ce qui est réglementation relative aux personnes handicapées.

Le coût total de cette adaptation des stations existantes s?élève à 117 millions d'euros.

Pour ne pas perdre de temps dans la réalisation du projet et permettre une mise en service concomitante au prolongement de la ligne 14 à mairie de Saint-Ouen, la concertation préalable et les études d'avant-projet pour ces travaux dans les stations sont prévues dès cette année et l?enquête publique et les premiers travaux dès 2013.

Pour que le projet avance dans les délais, la Ville de Paris s'engage à financer 20 % de la somme nécessaire pour la concertation préalable, les études d'avant-projet, le dossier d?enquête publique et l'enquête publique nécessaire pour ces travaux, soit la somme de 488.000 euros, le reste du financement étant réalisé par la société du Grand Paris, la Région Ile-de-France et la R.A.T.P.

C?est cette convention de financement qui vous est soumise aujourd?hui par ce projet de délibération.

Mes chers collègues, comme vous le voyez, le projet de désaturation de la ligne 13 par le prolongement de la ligne 14 avance grâce à la volonté de la Ville de Paris et à ses engagements financiers régulièrement votés ici même, contrairement aux projets portés par la société du Grand Paris qui n'ont toujours aucun financement.

Je vous remercie.

(M. Christian SAUTTER, vice-président, remplace Mme Gisèle STIEVENARD au fauteuil de la présidence).

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame VÉRON, d?avoir condensé votre intervention.

Je donne la parole à Mme LEPETIT.

Nous sommes un peu en retard sur l?horaire, même nettement en retard, mais je vous donne la parole pour vous exprimer pleinement.

Mme Annick LEPETIT, au nom de la 3e Commission. - Je remercie Mme Pauline VÉRON d?avoir exposé l?objet de ce projet de délibération, qui porte sur la convention d'un financement d'étude concernant le prolongement de la ligne 14. Je la remercie aussi d'avoir souligné le travail réalisé pour le prolongement de la ligne 14, et cela fait quelques années que nous sommes un certain nombre, particulièrement, c?est vrai, la Mairie de Paris, extrêmement mobilisés pour la désaturation de la ligne 13.

C'est en effet le prolongement de la ligne 14 jusqu'à Saint-Ouen qui a été retenu après une concertation, dont le bilan a été voté à l'unanimité au S.T.I.F., pour désaturer la ligne 13. Nous savons aussi qu'il faudra mettre en ?uvre d'autres mesures pour renforcer les autres lignes du réseau du métro.

Puisque le président de séance me fait des signes, je ne vais pas être plus longue, mais, heureusement, Mme Pauline VERON a pu entrer dans les détails, elle a eu raison de le faire.

Ce prolongement sera mis en ?uvre en 2017, mais d'ici là, je réitère et j'en profite, Monsieur le Président, mes demandes auprès de la R.A.T.P. pour que la ligne 13 offre une meilleure qualité de service pour tous les usagers. Cela fait plusieurs années que je le demande et je continuerai de le demander. L'enquête publique sur le prolongement de la ligne 14 à la mairie de Saint-Ouen a eu lieu en début d'année. Il se trouve que l'enquête publique sur l'adaptation des stations existantes pour le passage de rames à 8 voitures aura lieu en 2013, ce sera de nouveau l'occasion de demander à la R.A.T.P. d'améliorer, non seulement le confort, mais aussi l'entretien et l'information des voyageurs, dans les rames comme dans les stations, de la ligne 13. Nous y tenons et poursuivons ce travail.

Merci.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Madame LEPETIT.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 24 G.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DVD 24 G).