Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DVD 134 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la RATP un avenant à la convention relative aux conditions de mise en oeuvre d’un service de transport public de voyageur de type “ligne de bus de quartier” desservant le sud du 20e arrondissement dite la “Traverse de Charonne”. Vœu déposé par M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous examinons le projet de délibération DVD 134 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer avec la R.A.T.P. un avenant à la convention relative aux conditions de mise en ?uvre d?un service de transport public de voyageurs de type ?ligne de bus de quartier? desservant le Sud du 20e arrondissement, dite la ?Traverse de Charonne?, sur lequel le v?u n° 77 a été déposé par le groupe du Mouvement républicain et citoyen.

Je donne la parole à Mme CAPELLE pour le groupe M.R.C.

Mme Liliane CAPELLE. - Merci, Monsieur le Maire.

Il s?agit d?un v?u parce que nous avons suivi avec beaucoup d?attention l?exploitation de la Traverse de Charonne. Quand je dis ?nous?, je pense plus particulièrement à tous ceux qui ont travaillé sur le P.D.P. et, en l?occurrence, là, le Conseil des anciens du 11e arrondissement. Il est ressorti de tout ce travail qu?il serait opportun qu?une ligne du même type que la Traverse de Charonne soit créée sur l?itinéraire allant de la place de la République à la place de la Nation, en passant par l?avenue de la République, le boulevard de Ménilmontant et l?avenue Philippe Auguste.

Cela a pour avantage de relier deux gares ou deux stations stratégiques, République et Nation. Je sais bien qu?il y a des métros qui passent par là mais les bus ont quand même l?avantage d?être beaucoup plus accessibles pour les personnes plutôt âgées ou plutôt à mobilité réduite ; c?est beaucoup plus facile. Il y a un marché deux fois par semaine sur ce secteur.

Nous souhaiterions que soit étudiée cette possibilité. Cela répond surtout à une demande faite par le Conseil des anciens.

Je vous remercie.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Il s?agit bien d?un v?u auquel répond Denis BAUPIN.

M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. Je voudrais indiquer à Mme CAPELLE qu?en effet les Traverses existantes dans Paris ont un grand succès, qu?il s?agisse de la Traverse de Charonne, qu?il s?agisse de la Traverse Bièvre Montsouris ou du Montmartrobus qui les avaient précédées des années auparavant.

Ces bus assurent à la fois un transport régulier mais aussi un service réel dans la vie de quartier. Les retours que nous avons de la part des usagers montrent que, parce que ces bus sont petits, ils créent une convivialité, ils donnent une image du transport collectif évidemment beaucoup plus positive que ne peut l?être le métro à l?heure de pointe par exemple, pour prendre un exemple caricatural. Ils apportent un complément indispensable.

J?ai bien noté dans les différentes réunions que j?ai faites sur le Plan de déplacements de Paris qu?à peu près tous les arrondissements aujourd?hui nous demandent la création de Traverses. Malheureusement, on ne peut pas dire non plus que demain on rase gratis que tout sera possible tout le temps et pour tout le monde. Il a bien fallu choisir des critères.

Les critères retenus sont d?abord de faire en sorte de mettre en place de tels minibus là où la desserte des réseaux les plus lourds est la plus faible et plutôt dans les quartiers périphériques de Paris que dans ceux qui sont déjà mieux desservis par les réseaux, ce qui ne veut pas dire que c?est définitivement exclu.

Nous aurons, au Conseil de juillet, un débat sur le Plan de déplacements de Paris qui sera l?occasion d?affirmer la politique des déplacements de la Ville, de la confirmer et aussi de parler des augmentations d?offre de transport collectif. Aussi, je vous propose de retirer ce v?u pour que l?on évite des v?ux votés successivement, dans tous les arrondissements. Je dirai la même chose, tout à l?heure, sur un autre v?u concernant un renforcement de ligne de bus. Je vous propose que l?on ait une vision globale, partagée, concrète.

En tout cas, votre demande a été entendue, elle est enregistrée. Je propose plutôt de retirer votre voeu pour nous éviter de nous retrouver dans une situation un peu compliquée.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Sous bénéfice de ces précisions, Madame CAPPELLE, vous avez la parole.

Mme Liliane CAPELLE. - J?ai tout à fait entendu ce que vous m?avez dit, Monsieur BAUPIN, j?ai bien compris et cela me semble extrêmement logique que l?on puisse articuler tous les souhaits et desiderata pour avoir une cohérence des choses.

J?ai bien noté que vous avez bien entendu la demande.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Chacun a compris ce qu?il souhaitait comprendre.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 134.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DVD 134).