Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DJS 337 - Attribution de la dénomination “Gymnase Maurice Berlemont” au nouvel équipement sportif situé 22, rue de l’Orillon (11e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de DJS 337 relatif à l?attribution de la dénomination ?gymnase Maurice Berlemont? au nouvel équipement sportif situé 22, rue de l?Orillon (11e).

Monsieur VUILLERMOZ, vous avez la parole.

M. Jean VUILLERMOZ. - Je serai très rapide.

Nous concrétisons aujourd?hui un v?u proposé par l?Exécutif du 11e arrondissement en 2003 et défendu par M. Jacques DAGUENET. Un gymnase va porter le nom de Maurice Berlemont. Je dirais quelques mots pour honorer sa mémoire.

Maurice, jeune résistant a été l?un des organisateurs de la manifestation des étudiants du 11 novembre 1940 à la demande du Parti communiste français. Il a aussi participé à l?organisation des manifestations des 14 juillet et 15 août 1941. A la Libération, il a été nommé par le Comité parisien de Libération à l?Assemblée municipale provisoire. Il a reçu la médaille de la Résistance, la Croix volontaire de la guerre 39-45, la médaille d?or de la Ville de Paris et la Légion d?honneur.

Succédant à Léon Frot, fusillé par les occupants, il sera conseiller municipal et Président du groupe communiste jusqu?en 1977. Son passé faisait que la stature de Maurice Berlemont était toujours d?un haut niveau dans ses rapports, tant avec ces camarades qu?avec ses adversaires. Les gens qui le fréquentaient sentaient à quel point son histoire avait fait de lui une force. Dans cette Assemblée, c?était une grande figure, une grande conviction. Il entretenait un rapport très proche avec les travailleurs et avec son 11e arrondissement. Il fait partie de ceux que la Ville doit honorer à juste titre et qui ontmarqué longuement et fortement le Conseil de Paris.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur le Président du groupe communiste.

La parole est à M. Pascal CHERKI.

M . Pascal CHERKI, adjoint, au nom de la 7e Commission. - Le projet de délibération se suffit à lui-même. Je rappelle juste en un mot que nous sommes allés inaugurer cet équipement en présence du Maire de Paris, des élus du 11e arrondissement, des parlementaires de l?arrondissement et nous avons tous commencé à évoquer la mémoire de cette grande personnalité qu?était M. Berlemont et les propos de Jean VUILLERMOZ justifient pleinement, s?il en était besoin, de l?attribution du nom de Maurice Berlemont à cet équipement sportif.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.

Monsieur BLOCHE, vous avez la parole.

M. Patrick BLOCHE. - Très rapidement, je rejoins tout à fait ce qu?ont dit avant moi à la fois Jean VUILLERMOZ et Pascal CHERKI. Je saluerai, au nom du groupe socialiste et radical de gauche, cette grande personnalité de gauche et cette grande figure de la Résistance dont la mémoire reste toujours très vivante dans le 11e arrondissement. Nombre de nos concitoyens évoquent avec émotion son souvenir.

Je crois qu?il a été un modèle d?élu à la disposition de ceux qui avaient besoin de lui et je juge que c?est un beau symbole pour celui qui a eu le courage, le 11 novembre 1940, avec d?autres, de s?opposer aux nazis et après de servir l?intérêt général avec tant de dévouement, c?est un beau symbole de lui donner le nom d?un gymnase situé dans ce secteur de Belleville, rue de l?Orillon.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur Patrick BLOCHE.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DJS 337.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DJS 337).