Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DPP 4 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention avec l’association “Paris aide aux victimes”. - Attribution de la subvention correspondante. - Montant : 65.000 euros.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous passons à l?examen du projet de délibération DPP 4 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention avec l?association ?Paris, aide aux victimes? pour l?attribution d?une subvention d?un montant de 65.000 euros.

Monsieur ALAYRAC, vous avez la parole.

M. Gilles ALAYRAC. - Mes chers collègues, comme vous le savez, le développement de l?aide aux personnes victimes d?infractions pénales figure parmi les priorités de la Ville en termes de prévention de la délinquance. Il est défini dans le contrat parisien de sécurité signé en 2000 et dans son avenant de 2002.

Plusieurs contrats de sécurité d?arrondissement comportent d?ailleurs une ou plusieurs fiches actions relatives à l?accueil et à l?aide de ces personnes.

C?est dans ce cadre que la Ville apporte depuis plus de dix ans son soutien financier à l?association ?Paris, aide aux victimes? dont l?activité s?inscrit dans ces priorités.

Cette aide a crû de façon significative depuis 2002, avec une augmentation de 65 % de la subvention.

Liée par un contrat pluriannuel à ?Paris, aide aux victimes?, la Ville de Paris s?est engagée à verser cette année une subvention de 65.000 euros. J?en approuve l?intention, dans la mesure où le travail fourni par cette association s?inscrit parfaitement dans les objectifs et les modalités de la politique que mène la Ville en matière d?accueil des victimes, d?écoute, de soutien psychologique et d?information des victimes sur leurs droits.

La Direction de la Prévention et de la Protection travaille en relation étroite avec ?Paris, aide aux victimes? et assure un contrôle de l?utilisation de la subvention.

La Ville de Paris est le second contributeur public de cette association. Elle profite pleinement des actions de ?Paris, aide aux victimes?. Grâce à elle, les agents d?accueil de quatre mairies d?arrondissement ont pu être formés en 2005 à l?accueil des victimes.

Conformément au v?u que je vous ai présenté, il y a deux mois, ?Paris, aide aux victimes? sera bientôt en mesure de proposer aux élus volontaires cette même formation.

Que faut-il souhaiter pour 2006 ? D?abord, il est nécessaire, à mon sens, qu?une évaluation du dispositif de formation des agents municipaux et de ses résultats sur l?accueil et l?orientation des victimes soit maintenant réalisée. Nous devons pouvoir décider si cet accueil des victimes peut être amélioré dans ces quatre mairies ou étendu à d?autres mairies d?arrondissement qui seraient volontaires.

Ensuite, il est indispensable d?avancer dans la constitution d?un pôle d?accueil spécifique à la population des mineurs.

Enfin, 2006 devrait être aussi l?année du renforcement du maillage territorial. Un Bureau des Victimes ouvrira au Palais de Justice et je souhaiterais que des permanences puissent s?ouvrir également à l?Est et à l?Ouest de la Capitale, mais peut-être M. CARESCHE pourra-t-il nous en dire plus.

?Paris, aide aux victimes? doit poursuivre son travail en réseau avec des associations complémentaires. Elle le fait dans le 18e arrondissement en particulier, mais aussi avec des partenaires comme l?Ordre des avocats et les Hôpitaux de Paris.

Il est important que cette association, reconnue comme un interlocuteur majeur du Parquet, de la Préfecture de police et de la Ville, développe son travail sans outrepasser le cadre de ses missions.

Les 5.000 saisines de victimes qu?elle a reçues en 2005 témoignent que les atteintes aux personnes progressent à Paris. Elles représentent 77 % de son travail. Cette préoccupation d?accompagner les victimes justifie pleinement que nous accompagnions l?action de ?Paris, aide aux victimes?, comme nous y invite ce projet de délibération.

Merci.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci, Monsieur ALAYRAC.

Monsieur CARESCHE, vous avez la parole.

M. Christophe CARESCHE, adjoint, au nom de la 5e Commission. - Je dirai simplement qu?effectivement dans les projets, figure l?hypothèse d?ouvrir deux bureaux, un dans le 12e arrondissement et l?autre dans le 15e arrondissement, pour essayer de mieux couvrir le territoire parisien. Nous aiderons donc ?Paris, aide aux victimes? à mettre en ?uvre cette orientation.

Pour le reste, je vous invite évidemment à voter cette subvention qui permet d?affirmer le partenariat avec ?Paris, aide aux victimes? dans de bonnes conditions, partenariat qui est tout à fait fructueux pour la Ville de Paris.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPP 4.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DPP 4).