Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe socialiste et radical de gauche relatif à l’augmentation de l’offre de service en soirée et le dimanche de la ligne 28.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner le v?u référencé n° 81 dans le fascicule, relatif à l?augmentation de l?offre de service en soirée et le dimanche de la ligne 28, déposé par le groupe socialiste et radical de gauche.

C?est donc Mme BELLENGER qui a été tirée au sort pour parler. Les initiés comprendront ce que je veux dire.

Mme Geneviève BELLENGER. - C?est un v?u présenté par le maire du 14e arrondissement et moi-même en Conseil d?arrondissement. C?est donc un v?u à la l?initiative de deux élus du groupe socialiste et radical de gauche, repris naturellement par l?ensemble du groupe, solidaire avec ses élus.

Lors de la séance du 27 novembre 2001, en tout début de mandature, le Conseil du 14e arrondissement, unanime, demandait au Maire de Paris de bien vouloir prendre les initiatives nécessaires afin d?améliorer l?offre de service de la ligne 28, en soirée et le dimanche.

Malgré plusieurs demandes portées par la Ville de Paris, la R.A.T.P., des études auprès de l?ancien S.T.I.F. en octobre 2002 et en avril 2003, l?augmentation de l?offre de service de la ligne 28 en soirée et le dimanche reste aujourd?hui d?actualité.

Avec ces 16.000 voyageurs par jour, la ligne 28 qui relie la gare Saint-Lazare à la Porte d?Orléans représente au sud de Paris une liaison Paris banlieue importante comme l?a démontré une étude récente origine-destination menée par la R.A.T.P. en 2003, notamment par la desserte des grandes gares parisiennes Montparnasse et Saint-Lazare et le pôle d?échange de la Porte d?Orléans.

Si la fréquentation de cette ligne pour les déplacements domicile/travail est déjà significative, les quartiers desservis mettent en évidence une forte potentialité des déplacements en soirée et le dimanche pour motifs d?achats et de loisirs : le Grand Palais, le théâtre du Rond Point, les quartiers Montparnasse, Saint-Germain, Champs-Elysées et j?en passe.

De plus, l?augmentation de l?offre de la ligne 28 représenterait une amélioration sensible du maillage à la porte d?Orléans, le dimanche notamment, pour prolonger sans grande rupture de charge la ligne 68 qui part de Châtillon-Montrouge en banlieue, et en soirée, la ligne 187 qui va jusqu?à Fresnes et qui dessert au moins sept municipalités.

Considérant l?attente des Parisiens et des Parisiennes qui, lors de l?enquête sur le P.D.P., ont jugé prioritaire pour le développement de l?usage des autobus l?augmentation de la fréquence du réseau, 85 % dont 31 % pour le renforcement des liaisons entre Paris et les communes riveraines, et conformément aux objectifs poursuivis par la politique des déplacements de la Ville de Paris pour l?avènement d?une mobilité durable et solidaire accompagnant les nouveaux rythmes urbains.

Considérant également la nouvelle donne politique résultant de la réforme du S.T.I.F. désormais présidé par le Président du Conseil régional d?Ile-de-France dont le premier budget consacre une nouvelle ère pour les transports publics en donnant 70 millions d?euros supplémentaires à l?horizon 2007 pour l?amélioration de l?offre d?autobus en Ile-de-France, et conformément au v?u voté en Conseil d?arrondissement, nous émettons le v?u que le Maire de Paris propose au S.T.I.F. de retenir la ligne 28 parmi les lignes parisiennes, voire les lignes franciliennes, bénéficiant du renforcement de son offre en soirée, le dimanche et les jours fériés.

Je vous remercie.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Denis BAUPIN pour l?Exécutif.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Je vais donner à Mme BELLENGER une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle, c?est que la ligne 28 a bien été identifiée par la Ville de Paris comme une ligne qui mérite d?être renforcée dans Paris, en soirée et le dimanche, et cela fait partie des propositions que nous portons actuellement au niveau du Syndicat des Transports d?Ile-de-France, et ceci dans le cadre d?un renforcement significatif du budget qui a été voté d?ores et déjà pour l?année 2006.

Donc, nous avons clairement l?objectif de renforcer un nombre significatif de lignes dans Paris puisque, aujourd?hui, sur les 59 lignes parisiennes, seulement 21 fonctionnent le dimanche. Le constat que l?on peut faire, c?est que faire fonctionner un réseau à peu près au tiers le dimanche, c?est méconnaître un réel droit à la mobilité pour tous ceux qui ont du mal à utiliser le métro. Je pense notamment aux personnes âgées, de plus en plus nombreuses, et c?est plutôt une bonne nouvelle car cela traduit l?allongement de la durée de vie.

Toutefois, toutes ces personnes ont du mal à utiliser le métro et ont besoin d?un réseau de surface de qualité.

La mauvaise nouvelle, c?est que je vais quand même lui demander de bien vouloir retirer son v?u car je ne souhaite pas que nous ayons des votes au Conseil de Paris sur les 59 lignes, les unes après les autres, présentées par chacun des arrondissements concernés par chacune des lignes, ce qui devrait nous amener à avoir quelques centaines de v?ux les uns derrière les autres sur des propositions de renforcement d?offre.

Je vous propose plutôt que nous examinions globalement le renforcement de l?offre sur les différentes lignes d?autobus et non pas ligne par ligne. La proposition que je fais, c?est que nous ayons une discussion, notamment dans l?instance de concertation que nous avons qui me paraît la plus adaptée et qui est la Commission extra municipale des déplacements, à l?intérieur de laquelle l?ensemble des arrondissements est représenté, ainsi que le milieu associatif, de façon à pouvoir indiquer comment nous imaginons que l?enveloppe budgétaire dégagée sur l?année 2006 puisse être consacrée à un certain nombre de lignes et, évidemment, des renforcements sur les lignes Mobilien, là où nous avons fait des couloirs d?autobus, et sur le service aux heures où il est inexistant, c?est-à-dire en soirée et le dimanche.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Je pense que Mme BELLENGER a des explications précises et des engagements.

Mme Geneviève BELLENGER. - J?ai bien pris note et je remercie Denis BAUPIN de l?attention et de la cohérence qu?il démontre car, depuis 2002, la ligne 28 a été portée à l?attention de la Mairie et du S.T.I.F.

J?ai bien pris acte.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Vous êtes d?accord et vous retirez donc votre v?u, dans ce cas.

Mme Geneviève BELLENGER. - Je partage tout à fait le souci de regarder l?ensemble des lignes dans le cadre de l?intérêt général.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Vous retirez votre v?u.

Mme Geneviève BELLENGER. - Je souhaitais aussi par ce v?u renouveler un v?u qui était formulé dès 2002, ce qui a été fait et entendu et je partage complètement, comment pourrait-il en être autrement, la nécessité de définir les priorités de façon globale.

Merci, Monsieur le Maire.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Le v?u n° 81 est retiré.