Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement républicain et citoyen, Mme Isabelle GUIROUS-MORIN et les membres du groupe “Les Verts”, M. Patrick BLOCHE et les membres du groupe socialiste et radical de gauche, M. Jacques DAGUENET et les membres du groupe communiste relatif aux accueils d’urgence.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Nous examinons maintenant le v?u référencé n° 22 dans le fascicule, déposé par les groupes de la majorité municipale, relatif aux accueils d?urgence.

Mme GUIROUS-MORIN a la parole.

Mme Isabelle GUIROUS-MORIN. - Merci, Madame la Maire.

Chers collègues, en effet le centre Baudricourt situé dans le 13e arrondissement est très sollicité. Ce qui a pour conséquence que les adjoints d?arrondissement de permanence peuvent passer plus d?une heure à rechercher un hébergement d?urgence, souvent dans des hôtels dans des conditions pas toujours idéales surtout pour des familles, particulièrement quand des enfants en bas âge sont concernés.

Outre le traumatisme qu?elles viennent de subir, les personnes sinistrées sont souvent en butte à un refus des hôteliers souvent par crainte de ne pas être payés.

Les élus concernés auraient apprécié qu?une permanence du C.A.S.-V.P vienne les soulager et les aider à diminuer les délais tout en proposant une solution mieux appropriée. Afin de faciliter leur travail, ils demandent qu?un dispositif soit organisé au niveau central permettant le recensement des places disponibles dans les hôtels accueillant un public sinistré payé par mandat administratif dans tous les arrondissements.

Les élus de permanence demandent en outre qu?une permanence centrale soit mise en place pour leur répondre la nuit, le week-end et les jours fériés afin de répondre au mieux à la demande. Ce dispositif devrait être assorti d?un protocole précis afin de mieux mettre en liaison un réseau d?élus et de personnels administratifs de permanence, permettant de faire le point sur les différents services joignables 24 heures sur 24 et sur les tâches de chacun selon la situation.

Merci.

(Applaudissements sur les bancs des groupes ?Les Verts?, socialiste et radical de gauche, communiste, et du Mouvement républicain et citoyen).

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Merci.

La parole est à Mme STIEVENARD.

Mme Gisèle STIEVENARD, adjointe. - Ce v?u pointe des difficultés réelles auxquelles sont confrontés les élus dans leur permanence, surtout quand des sinistres ont lieu en soirée ou le week-end. Il n?est pas toujours aisé de mettre à l?abri en urgence des ménages sous le choc des événements, surtout quand le centre Baudricourt est déjà saturé. Il est vrai aussi que des personnes ne veulent absolument pas s?y rendre et certaines mairies d?arrondissement considèrent qu?il est trop éloigné. Donc les hôteliers sont appelés en pleine nuit et ils ne sont pas toujours coopératifs car ils réclament des garanties de paiement immédiates. Par conséquent, j?entends tout à fait la demande qui est formulée.

J?indique quand même qu?au niveau central la permanence du cabinet du Maire et la cellule de commandement de la D.P.P. reçoivent des appels 24 heures sur 24 tous les jours de l?année et coordonnent les réactions en fonction de la gravité des faits.

Pour autant, je reconnais tout à fait le déficit d?information pour les élus de permanence et je propose qu?il y soit remédié au plus vite.

Je sais que le Secrétariat général a déjà fait des démarches dans le sens indiqué par Mme GUIROUS-MORIN pour réaliser un guide qui serait à la disposition des élus de permanence avec toutes les références et les contacts nécessaires pour ne pas se retrouver à un moment donné seul en pleine nuit à gérer ces difficultés.

Certaines mesures nouvelles sont d?ores et déjà prévues. Il est prévu notamment de fusionner la cellule D.P.P. et la permanence du cabinet dans des locaux communs pour constituer justement un centre de veille opérationnelle. La D.D.A.T.C. a aussi prévu un protocole. Il y a un guide action qui est en cours de rédaction à ma connaissance.

J?entends bien tout ce que vous dites. Simplement, là où j?ai une réserve, c?est que je ne nous vois pas créer de toutes pièces une centrale de réservation pour connaître en permanence sur tout Paris les chambres libres. C?est une usine à gaz considérable, me semble-t-il, donc je ne pense pas que l?on pourra retenir cette proposition.

Pour autant, je suis aussi agacée que vous d?entendre les plaintes récurrentes des élus à ce sujet. Un certain nombre de dispositions sont déjà prises qui vont entrer dans les faits mais j?espère que l?on pourra aller au-delà pour que vous soyez véritablement épaulés comme il convient.

Pour ces raisons, je donne un accord favorable à votre voeu.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Très bien.

Je le mets donc aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par les groupes de la majorité municipale.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2006, V. 142).