Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par M. VAILLANT et Mme LEPETIT demandant d’étudier le classement en périmètre “Paris respire” du secteur parisien des puces.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2006


 

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Maintenant, nous examinons le v?u référencé n° 80 dans le fascicule, déposé par le groupe socialiste demandant d?étudier le classement au périmètre ?Paris respire? du secteur parisien des Puces.

Je donne la parole à Claude DARGENT.

M. Claude DARGENT. - Merci, Monsieur le Maire.

Il s?agit d?un voeu qui porte sur le quartier des Puces de Saint-Ouen et de la Porte de Clignancourt, qui constitue évidemment un pôle touristique parisien dont il n?est pas nécessaire de souligner l?importance.

Le v?u explique qu?il serait bon, pour plusieurs raisons, que le Conseil de Paris demande au Maire de Paris de faire étudier, en lien avec la commune de Saint-Ouen et le conseil de quartier concerné, la mise en sens unique le week-end de la rue du Lieutenant-Colonel-Dax en liaison notamment avec les modifications du plan de circulation de la Ville de Saint-Ouen et d?un certain nombre d?aménagements.

Cette restriction de circulation ne s?appliquerait pas aux riverains et cette modification devrait s?inscrire dans le cadre du grand projet de renouvellement urbain Porte de Montmartre / Porte de Clignancourt, qui se trouve réalisé ou à venir suivant les aménagements.

Il y a une deuxième idée, à savoir que les nuisances de stationnements liées aux Puces sont subies dans tout le secteur compris entre la Porte de Montmartre et la Porte de Clignancourt.

Donc le v?u dispose que le Conseil de Paris souhaite que des études soient menées pour trouver une solution à ces problèmes de stationnement, en mettant par exemple en place une opération de type ?Paris respire? les samedis et dimanches.

Voilà, Monsieur le Maire.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Pardon.

La parole est à Denis BAUPIN pour répondre.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

L?idée d?étendre les opérations ?Paris respire? à des secteurs comme ceux des Puces dans lesquels il y a une présence piétonne très importante à des moments spécifiques de la semaine, le week-end, me paraît une très bonne idée.

J?ai évidemment un avis favorable par rapport à l?étude proposée sous réserve de vérifications évidemment avec la Ville de Saint-Ouen et d?un travail en commun pour faire en sorte que le mesures qui seraient mises en place sur le territoire parisien soient coordonnées et qu?elles puissent avoir une cohérence avec ce qui se fait sur Saint-Ouen. Mais cela me paraît une bonne idée.

Donc, je vous passe le détail des remarques que nous font d?ores et déjà les services sur les différentes rues qu?il faudrait adapter en conséquence mais qui prouvent qu?a priori cela paraît possible sous réserve d?un certain nombre de réflexions qui doivent être menées.

Je vous propose de donner un avis favorable à ce v?u pour l?étudier et que ce soit mis en place dans le cadre des études que nous menons régulièrement avec la Ville de Saint-Ouen, notamment à l?occasion du travail fait sur les Puces et à l?occasion du Plan de déplacements de Paris.

M. Alain LHOSTIS, adjoint, président. - Excusez-moi, il y a des questions techniques et politiques !

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par M. VAILLANT, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2006, V. 161).