Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

52 - 2012, Vœu déposé par le groupe UMPPA relatif aux études de valorisation du patrimoine d’Eau de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2012

52 - 2012, V?u déposé par le groupe UMPPA relatif aux études de valorisation du patrimoine d?Eau de Paris.

 

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Le v?u n° 42 a été déposé par plusieurs élus U.M.P. du 16e arrondissement. C'était M. GOASGUEN qui devait le défendre, mais la parole est à M. GABORIAU.

M. Pierre GABORIAU. - Monsieur le Maire, le maire du 16e, Claude GOASGUEN, a informé les membres du Conseil d?arrondissement des projets de la Mairie de Paris dont il a eu connaissance, relatifs à l?avenir du service public de l?eau de la Capitale.

Le Maire a présenté le v?u pour que le Conseil du 16e arrondissement soit informé du devenir des équipements en eau situé dans l'arrondissement, et notamment les réservoirs de Passy et l?usine de pompage d'Auteuil.

Même s'il semble que les décisions en la matière n'ont pas encore été prises, qu'aucun projet ne soit retenu et que les études sont encore à l?état d'embryon, nous demandons que le projet, à l'avenir, du service public de l'eau à Paris soit non seulement présenté aux conseillers de Paris, mais également aux conseillers d'arrondissement.

Nous souhaitons être informés préalablement à la prise de décision par la Commission et la Direction de l'Urbanisme chargée des études.

Ce v?u du 16e arrondissement, mis aux voix, a été voté à l'unanimité des élus présents.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

C'est Mme GIBOUDEAUX qui va répondre.

Mme Fabienne GIBOUDEAUX, adjointe. - Merci, Monsieur le Maire.

Lors de notre dernier Conseil, notre Assemblée a approuvé le maintien du réseau d?eau non potable à l'issue d?un important travail de réflexion et d'une longue démarche de concertation.

Eau de Paris et la Direction de la Propreté et de l'Eau se sont immédiatement mises au travail afin de mettre en ?uvre notre décision et optimiser le fonctionnement du réseau.

L'Atelier parisien d'urbanisme va, quant à lui, préciser les nouveaux usages possibles de l'eau non potable et les différentes manières d'alimenter le réseau pour limiter son impact sur les milieux aquatiques.

Si les études de l'A.P.U.R. réalisées en 2010 et 2011 nous ont amenés à conclure qu'il fallait, pour des raisons aussi bien économiques qu?environnementales, maintenir le réseau, elles n?ont pas porté, contrairement à ce que laisse croire l'un des considérants du v?u de l'U.M.P.P.A., sur la réalisation de programmes immobiliers sur les réservoirs de Passy et dans l'usine d'Auteuil.

L'A.P.U.R. a simplement proposé des orientations pour l'avenir du réseau et les usages de l'eau non potable.

Les études d'optimisation du réseau menées par Eau de Paris ont parallèlement montré qu'il était possible de se passer de deux réservoirs et de l?usine d?Auteuil sans nuire à son bon fonctionnement, ni à son développement potentiel lié à son éventuelle extension métropolitaine ou à de nouveaux usages de l'eau brute à Paris.

Ces emprises font désormais l?objet d?études complémentaires, et aucune décision quant à leur devenir ne sera bien entendu prise sans que soient consultés les élus et les habitants des arrondissements concernés.

La Ville sera comme toujours guidée par l'intérêt général et une réflexion à long terme.

Il serait néanmoins prématuré d'organiser une réunion dès maintenant alors que les études sont à peine commencées.

En attendant que ces études aboutissent, nous organiserons à l'automne, au sein de la 4e Commission, une visite des réservoirs suivie d?une réunion ad hoc sur l?E.N.P., avec présentation des réflexions de l'A.P.U.R. et d'Eau de Paris.

L'une et l'autre seront ouvertes à tous les conseillers de Paris.

Des procédures légales encadrent tout aménagement urbain, et nous ne manquerons pas de les respecter. Au-delà de nos obligations, et comme pour toutes les opérations menées par la Ville, une large concertation adaptée aux enjeux urbains, paysagers et patrimoniaux de ces sites sera menée avec toutes les parties prenantes dans les arrondissements concernés.

En tout état de cause, l'indéniable qualité paysagère et patrimoniale des parcelles concernées sera bien entendu préservée, et leur caractère historique respecté. La Commission du Vieux Paris s'est déjà rendue sur les lieux dans le cadre des réflexions en cours auquel nous l'associons dès à présent.

J'espère vous avoir rassurés quant au projet de la Ville et quant à notre volonté d?associer élus et habitants à notre réflexion, et je vous demande le retrait de ce v?u au vu des informations et assurances que je viens de vous donner.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Monsieur GABORIAU, retirez-vous ce v?u ?

M. Pierre GABORIAU. - Je remercie Mme le Maire de toutes ces explications qui me rassurent, mais je le maintiens pour que l?on n?oublie surtout pas d?associer les élus des Conseils d'arrondissement concernés en plus des conseillers de Paris qui seront invités par la 4e Commission.

Je vous remercie.

M. Jean VUILLERMOZ, adjoint, président. - Merci.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u n° 42, avec un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le voeu est repoussé.