Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2012
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

11 - 2012, DU 35 - Lancement de la consultation en vue de la cession d'une emprise pour la réalisation d'un programme de bureaux, gymnase et salles de sports 2 à 6, rue Gerty Archimède (12e).

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2012

11 - 2012, DU 35 - Lancement de la consultation en vue de la cession d'une emprise pour la réalisation d'un programme de bureaux, gymnase et salles de sports 2 à 6, rue Gerty Archimède (12e).

 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Nous examinons maintenant le projet de délibération DU 35 sur lequel l'amendement n° 4 a été déposé par le groupe E.E.L.V.A. Il s'agit de la consultation en vue d'une cession d'entreprise pour un programme de bureaux, gymnase et salle de sport dans le 12e arrondissement.

Monsieur NAJDOVSKI, vous avez la parole.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce projet de délibération vise à céder une emprise foncière dans le quartier de Bercy pour la réalisation d'un programme de bureaux, d'un gymnase et d'une salle polyvalente sur le site de la rue Gerty Archimède.

Il faut rappeler ici que lors de la réalisation de la Z.A.C. "Bercy" dans les années 1990, la création d'équipements publics de proximité a été quelque peu oubliée, et ce fut le cas notamment d'une école pour les nombreuses familles du quartier. L'élection de la nouvelle majorité municipale en 2001 a permis d'infléchir le cours des choses avec l'ouverture de l'école tant attendue, sur le terrain dit Baron-Le-Roy devenu aujourd'hui rue Gerty Archimède.

Lors du débat sur l'élaboration du plan local d'urbanisme en 2005, la majorité municipale du 12e arrondissement a déposé un amendement pour que le terrain Baron-Le-Roy accueille en plus de l'école, un gymnase et une bibliothèque de quartier.

Ces équipements ont été demandés lors de la concertation par le conseil de quartier, il est donc indispensable de saisir cette opportunité foncière pour réaliser les équipements publics de proximité tant attendus.

Dans le PLU, le périmètre du terrain Baron-Le-Roy a ainsi obtenu comme destination d'accueillir, je cite : "un équipement sportif et/ou culturel".

Par ailleurs, lors du Conseil de Paris de décembre 2007, un v?u de l'Exécutif était adopté pour, je cite : "que l'étude prévue pour la création d'un gymnase sur le terrain Baron-Le-Roy intègre l'hypothèse d'une bibliothèque de quartier compatible avec le projet initié".

Le besoin d'une bibliothèque de quartier à Bercy est manifeste. J'en veux pour preuve le succès rencontré par le Comptoir de prêt ouvert temporairement dans l'ancienne école Gabriel Lamé.

Nous souhaitons vivement que la mairie de Paris se saisisse de cette opportunité foncière pour répondre au besoin d'un équipement culturel de proximité à Bercy à côté du gymnase prévu.

Rappelons que Bercy est le quartier qui compte le plus de familles et le plus de jeunes dans le 12e arrondissement.

Nous avons déposé un v?u au Conseil du 12e arrondissement qui a été adopté afin que le programme d'aménagement de l'emprise de la rue Gerty Archimède intègre une bibliothèque. C'est aussi le sens de l'amendement au projet de délibération que nous proposons aujourd'hui.

Les besoins en équipements publics sont importants à Bercy, la demande des habitants du quartier est ancienne, nous souhaitons que la Ville se saisisse de cette opportunité pour réaliser les équipements qui sont attendus par les habitants du quartier et ne souhaitons pas que soit renvoyée à plus tard, à un calendrier incertain, la réalisation de cette bibliothèque de quartier.

Je vous remercie.

M. LE MAIRE DE PARIS. - Merci beaucoup.

Madame HIDALGO, vous avez la parole.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, au nom de la 8e Commission. - Merci, Monsieur le Maire.

Vous avez rappelé l'historique de cette parcelle. Je rappellerai aussi la mobilisation très forte de la maire du 12e arrondissement et de l'ensemble de son équipe pour qu'il y ait des équipements suffisants. La première de vos batailles, de celles de Michèle BLUMENTHAL, fut pour l?école, et cette école existe aujourd?hui. Aujourd'hui, le choix de la Ville s'est orienté, pour cette opération, vers la réalisation d'un gymnase, d'une salle polyvalente, parce que les besoins en équipements sportifs sont particulièrement importants et que les contraintes qui grèvent la parcelle, ne permettent pas d'installer dans de bonnes conditions une bibliothèque.

En revanche, la Ville ne s'interdit pas de rechercher, avec la Maire du 12e arrondissement, dans un site qui pourrait à moyen terme accueillir un petit équipement culturel de proximité, comme une bibliothèque. Je pense, par exemple, au site de "Bercy Charenton". Mail la programmation de ces équipements doit être aussi étudiée en complément de l'équipement culturel majeur, qui a été aussi arbitré pour le 12e arrondissement, je pense bien sûr au nouveau conservatoire du 12e arrondissement, qui sera livré début 2014.

Nous travaillons à cela. En revanche, j'émets un avis défavorable aujourd'hui sur l'amendement présenté, parce qu'il ne s'inscrit, ni dans une programmation réaliste que nous pourrions assumer, ni même dans une occupation des parcelles existantes qui nous permette d'envisager de façon réaliste le développement de cette bibliothèque dès aujourd'hui.

Mais on va travailler avec Michèle BLUMENTHAL et toute son équipe à ce que ces besoins en lecture publique puissent être également comblés dans ce secteur du 12e arrondissement.

Je vous demanderai, si vous en étiez d'accord, de retirer votre amendement, ou alors j'émettrais un avis défavorable.

Je vous remercie.

M. LE MAIRE DE PARIS. - Ces arguments sont très convaincants, ainsi que le fait que la Maire du 12e arrondissement, Michèle BLUMENTHAL, est la mieux placée pour trouver la synthèse entre ces équipements sportifs et culturels.

Est-ce que cela entraîne le retrait de votre amendement, Monsieur NAJDOVSKI ?

Oui ou non, et pas plus.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint. - Non, Monsieur le Maire, je maintiens l'amendement pour une question de cohérence avec ce qui avait été dit lors de la concertation sur le P.L.U. Merci.

M. LE MAIRE DE PARIS. - D'accord, vous maintenez l'amendement.

Je mets aux voix, à main levée, l'amendement n° 4 avec l'avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

L'amendement n° 4 est repoussé.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DU 35.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2012, DU 35).